Comment appliquer son anti-rides ?

Dorloter quotidiennement sa peau avec une crème anti-rides, c'est l'idéal pour retarder et corriger les signes de l'âge. Mais encore faut-il l'appliquer correctement pour que le résultat soit optimal ! La facialiste Delphine Langlois nous donne quelques conseils pour une application dans les règles de l'art.

Comment appliquer son anti-rides ?
© Chakrapong Worathat

Faut-il appliquer sa crème anti-rides le matin ou le soir ?

Les deux ! Le matin, c'est le moment de protéger sa peau contre toutes les agressions qu'elle s'apprête à affronter dans la journée : le soleil, le vent, la pollution, le stress, le tabac… La crème ant-irides va alors servir de bouclier face à tous ces facteurs qui accélèrent et aggravent le vieillissement cutané. On choisit une formule légère à base d'antioxydants pour lutter efficacement contre les radicaux libres.

Le soir, après avoir a affronté mille et une épreuves tout au long la journée, l'épiderme a besoin de reprendre des forces. Après un bon nettoyage, on applique un soin hydratant (par exemple à base d'acide hyaluronique) qui va venir recharger les batteries hydriques de la peau. Sans oublier que c'est la nuit que la peau se régénère, avec un pic d'activité cellulaire entre 2 heures et 4 heures du matin.

Pourquoi bien appliquer sa crème anti-rides est si important ?

Pour qu'elle soit parfaite, l'application d'une crème anti-rides doit systématiquement s'accompagner d'un massage du visage. "Cela permet d'augmenter l'efficacité de la crème en faisant bien pénétrer tous ses actifs, mais aussi de tonifier les muscles, de booster la circulation sanguine et de stimuler le renouvellement des cellules du visage. La peau se régénère plus vite avec une meilleure qualité", développe Delphine Langlois. Bonus non négligeable : en prenant le temps de se masser, on s'accorde une vrai pause détente et on lutte contre le stress, l'un des principaux ennemis de notre peau.

Comment appliquer une crème anti-rides sur le visage ?

Une crème anti-rides s'applique toujours sur une peau parfaitement propre et démaquillée. Une fois que l'on a fait peau nette, on commence par déposer un peu de crème dans le creux de sa main que l'on applique par pressions des paumes de main sur le front, le menton et les joues.

Première étape : les lissages

"On commence par faire de larges mouvements de lissages pour échauffer les muscles et stimuler la circulation sanguine", explique Delphine Langlois. La bonne gestuelle ?

  1. On positionne ses mains en prière au dessus de son nez, on place le tranchant de l'index dans le sillon nasogénien, puis on lisse de l'intérieur vers l'extérieur en appliquant une pression assez importante jusqu'à la racine du cuir chevelu et des oreilles.
  2. On revient ensuite du bout des doigts en suivant le contour du visage vers l'avant, jusqu'au menton, en appliquant cette fois une pression légère.
  3. On refait le même mouvement en plaçant ses mains en prière entre les sourcils, toujours en étirant de l'intérieur vers l'extérieur.
  4. On répète ces lissages jusqu'à ce que la crème s'infuse dans l'épiderme.

Deuxième étape : le stretching

"À ce stade-là, la crème devrait avoir bien pénétré", analyse Delphine Langlois. Mais le protocole continue avec du stretching dont l'objectif est d'étirer la fibre musculaire pour délier les tensions et éviter l'apparition et/ou l'incrustation de rides d'expression sur le visage. Par exemple pour la ride du lion, l'experte conseille de placer le majeur et l'annulaire de chaque main face à face autour du pli de la ride puis d'étirer lentement et profondément de chaque côté du visage en continuant le mouvement le long des sourcils.

Autre manipulation, pour la bouche cette fois-ci : des deux côtés de la bouche au niveau des commissures, on place l'index au-dessus de la lèvre supérieure et le pouce au-dessous. On pince les lèvres entre l'index et le pouce puis on étire les lèvres vers l'avant pour les "stretcher". Toujours en étirant au maximum la lèvre vers l'avant avec le pouce et l'index, on décale au fur et à mesure le geste jusqu'à que ce que les deux mains se rejoignent au centre de la bouche.

Troisième étape : les pincements

"Lorsque les rides ou ridules commencent à s'installer, on utilise les pincements de Jacques Leroy afin d'éviter qu'elles ne se creusent trop vite. Ces pincements stimulent le renouvellement cellulaire, la synthèse de collagène et d'élastine", détaille Delphine Langlois. La bonne gestuelle ? On effectue des petits pincements secs et toniques au niveau des joues, puis on travaille ride par ride en pinçant toujours dans le sens inverse de la ride pour casser son pli (verticalement pour les rides horizontales comme celles du front et horizontalement pour les rides verticales comme celles du sillon nasogénien). "Attention à ne pas trop tirer en pinçant sous peine de disjoindre la peau et le muscle", prévient l'experte.

Attention à ne pas oublier le cou !

On n'y pense pas toujours quand on applique sa crème anti-rides et pourtant, le cou est l'une des zones privilégiées du vieillissement cutané. La peau y est deux fois plus fine qu'au niveau du visage, ce qui signifie qu'elle se froisse aussi deux fois plus rapidement. "Le cou abrite un grand muscle qui s'appelle la platysma, ajoute Delphine Langlois. Il s'insère au niveau de la mâchoire et descend jusqu'aux pectoraux. On le sollicite toute la journée ce qui le rend particulièrement sujet aux tensions. Si ce muscle est crispé, cela tire sur les tissus et entraîne un relâchement au niveau de l'ovale du visage. D'où l'importance de le masser quotidiennement". La bonne gestuelle ? Les mains en prière, la pointe des doigts face au cou, on lisse de l'avant vers l'arrière en descendant jusqu'au trapèze pour détendre la zone. Puis avec le dos des mains, on applique un peu de crème en partant de la base du cou jusqu'à l'ovale du visage pour lifter la peau.

Comment mettre une crème anti-rides contour des yeux ?

Particulièrement fine et fragile, la zone du contour de l'œil mérite elle aussi toute notre attention. Et pour cause, c'est là qu'apparaissent généralement les premières rides. Il est donc primordial d'appliquer un produit anti-rides spécifique pour le contour de l'œil dès la trentaine, quand le vieillissement cutané s'enclenche doucement mais sûrement.

Pour lisser les fameuses pattes d'oie, Delphine Langlois conseille d'effectuer le geste suivant :

  1. Après avoir appliqué une goutte de crème dans le coin de l'œil, serrer le majeur et l'annulaire de chaque main.
  2. Avec ces deux doigts collés, effectuer un lissage alterné avec la pulpe du doigt (de l'intérieur vers l'extérieur avec une main et du haut vers le bas avec l'autre main). Les mouvements doivent être rapides et exercés avec une pression moyenne à profonde.

Et pour le dessous de l'œil ? On réalise des petits mouvements d'étirement en mettant ses index face à face (bouts des doigts collés) au niveau de l'os orbiculaire en dessous de chaque œil. Puis on étire la fibre musculaire d'un demi centimètre à peu près. On y gagne un regard plus frais, plus reposé, qui trahit nettement moins le temps qui passe.