Crème anti-rides à 60 ans : les bons actifs et les gestes à adopter

À 60 ans, la peau est "mature". Les signes de l'âge sont bel et bien installés mais on peut encore feindre quelques années de moins en adoptant les bons réflexes et en misant sur les bons actifs. Les conseils de Laurence Netter, dermatologue à Paris.

Crème anti-rides à 60 ans : les bons actifs et les gestes à adopter
© lightfieldstudios

Après la ménopause, la peau n'est plus la même. La fabrication de sébum ralentit et affine la peau, la production naturelle d'acide hyaluronique, de collagène et d'élastine s'épuise, creusant un peu plus les rides et accentuant le relâchement cutané, les mélanocytes se dérèglent et font naître des taches brunes un peu partout sur le visage… Bref : la peau vieillit et on ne peut rien y faire, ou presque !

La bonne stratégie anti-rides à 60 ans

Se protéger, encore et toujours

"Deux paramètres entrent en compte dans le vieillissement cutané : d'une part, le vieillissement chronologique et d'autre part, l'exposome qui correspond à tous les facteurs environnementaux comme le soleil, les uv, le tabac, la pollution…", rappelle la dermatologue Laurence Netter. Si l'on peut difficilement aller à l'encontre du premier, on peut toutefois faire en sorte que le second n'aggrave pas la situation. Pour ce faire, on continue de prendre ses précautions face au soleil et on adopte une hygiène de vie aussi saine que possible.

Booster et réparer

À 60 ans, les rides sont surtout liées au relâchement cutané et à la perte de tonicité et de fermeté de la peau. C'est donc l'affaissement des tissus qu'il faut combattre en priorité, avec des actifs capables de booster le renouvellement cellulaire et de relancer l'activité des fibroblastes, à l'origine de la synthèse de collagène et d'élastine. "L'actif roi, c'est le rétinol, explique Laurence Netter. Il peut être mal supporté à 40-50 ans mais paradoxalement, plus la peau vieillit, mieux elle le supporte". À 60 ans, on peut donc réessayer d'en appliquer quotidiennement sous forme de sérum. "Si ça passe, tant mieux, et si ça dessèche, on remet une crème bien hydratante juste après", conseille l'experte. D'autres actifs sont particulièrement intéressants à 60 ans, "notamment le Pro-Xylane et le LR2412 qui vont permettre de lutter contre la perte de volume généralisée", cite Laurence Netter.

Conserver les bons gestes

À côté de ça, on conserve tous les bons réflexes acquis au fil des années.

  • On se démaquille systématiquement avant d'aller se coucher, que l'on ait appliqué du maquillage dans la journée ou pas, "pour débarrasser sa peau de tous les intrus que sont les cellules mortes, les bactéries, les particules fines…", explique l'experte. Si l'on utilise un lait ou une huile démaquillante - plus confortables quand on a la peau mature - on veille à toujours se rincer le visage avec une eau thermale pour ne pas laisser de matières grasses inutiles.
  • Pour combler les rides, l'hydratation reste primordiale ! Le matin, on pense au sérum, très concentré en actifs, juste avant d'appliquer une crème hydratante riche en acide hyaluronique sur l'ensemble du visage (même sur le contour des yeux si celle-ci est bien tolérée, sinon on utilise un produit spécifique à la galénique plus légère). Laurence Netter ajoute qu'"exfolier sa peau une à deux fois par semaine est nécessaire pour que celle-ci se régénère plus facilement et retrouve un peu d'éclat". Le soir, place aux soins redensifiants avec un sérum à base de rétinol et une crème nourrissante à la texture réconfortante.
  • Plus on apprécie sa crème, plus on a envie de l'appliquer longtemps ! Et ça tombe bien car à 60 ans, prendre le temps de bien appliquer sa crème n'a jamais été aussi important. Pour faire pénétrer parfaitement les actifs et stimuler les muscles, on effectue des mouvements de lissage de l'intérieur vers l'extérieur du visage, puis on pince sa peau avec des gestes rapides sans tirer trop fort au risque de disjoindre la peau et le muscle. 

(Remerciements au Dr Laurence Netter, dermatologue.)