Comment passer à une coupe courte femme

Les températures qui augmentent, une envie de légèreté ou un besoin de changement... Tant de bonnes raisons d'opter pour une coupe courte femme cet été. Voici tous les conseils d'un professionnel et des idées de modèles pour franchir le cap sans faux pas.

Comment passer à une coupe courte femme
© ABACA

"Une femme qui se coupe les cheveux est une femme qui s'apprête à changer de vie" disait Coco Chanel. Cela tombe bien, car la coupe courte n'a jamais été aussi populaire en France. On la voit aussi bien sur les têtes des jeunes femmes que celles de plus de 50 ans. "Depuis plusieurs années, les femmes avaient majoritairement les cheveux longs. Aujourd'hui, elles comprennent que leurs cheveux peuvent être coiffés autrement qu'attachés", constate le coiffeur Jean-Marc Joubert. "Elles enlèvent leurs longueurs intermédiaires. On voit de plus en plus de carrés pleins, massifs, très inspirés des années 1980. Ça coupe, ça remonte petit à petit !  Tout cela apporte du dynamisme, notamment aux cheveux fins. "Du côté des people, le court a définitivement la côte : le top Irina Shayk fraîchement séparée de Bradley Cooper réapparaît sur les réseaux sociaux avec un carré court coupé net, la chanteuse Chris(tine) and The Queens troque ses longueurs pour une coupe garçonne, l'actrice Charlize Theron opte pour un carré brun radical… Même sur les podiums cette saison, chez Dior, Giorgio Armani ou Givenchy la nuque se dévoile et se débarrasse des longueurs pour l'été. Le ton est donné ! "Dès que l'on coupe, cela change tout de suite le port de tête. La femme se sent différente. Si la coupe est à la bonne longueur et en harmonie avec le reste, alors cela donne beaucoup d'allure, de personnalité et de présence", s'enthousiasme notre expert. Toutefois, avant de se ruer en salon, mieux vaut être sûre de sa décision et d'avoir une idée bien précise du look désiré.

Comment passer du long aux cheveux courts ?

Si tout le monde peut avoir les cheveux courts, "il faut beaucoup d'ingrédients pour que le court soit joli", prévient notre spécialiste. Tout d'abord, trouver la juste longueur. Que les plus réfractaires se rassurent, la coupe courte n'est pas nécessairement radicale ! "A partir du moment où les cheveux sont au dessus des épaules, ils sont considérés comme courts. Ensuite, il faut trouver la longueur qui soit parfaitement adaptée à votre visage. C'est comme la haute couture ! La coupe doit être en harmonie avec les lignes du corps et du visage. Par exemple, si celui-ci est plutôt ovalisant, on peut opter pour une coupe garçonne". Sous le menton, au ras des épaules, ou carrément pixie… Il y en a pour tous les goûts : "Le court, c'est une multitude de possibilités. Il faut se demander ce que l'on veut raconter comme histoire. Cela passe par la texture du cheveu, la raie, la frange… ". Enfin, selon notre expert, la coloration est décisive : "Il est intéressant de travailler des couleurs très foncées ou très claires, voire acidulées. Vous pouvez aussi laisser les racines apparentes pour donner plus de profondeur", conseille-t-il.

Comment entretenir sa coupe courte ?

Gare à celles qui pensent que les cheveux courts sont plus faciles à vivre que les cheveux longs ! La coupe courte demande tout autant d'entretien : "Quand vous avez une coupe au dessus des épaules, il est compliqué d'attacher ses cheveux, donc vous êtes obligée d'en prendre soin pour avoir un joli résultat lorsqu'il sont lâchés. Vous devez travailler le brushing, la couleur, la longueur. Cela s'entretient chez soi et en salon, ça crée aussi du rythme". Si l'on prend en compte que le cheveu pousse d'un centimètre et demi par mois environ, le spécialiste nous conseille de se rendre tous les mois et demi en salon. A condition bien sûr d'utiliser un shampoing et des soins adaptés à son type de cheveu au quotidien.

Trouver le bon coiffeur

Dernière étape avant de se lancer, comment savoir si vous êtes prête à franchir le cap ? "Il faut que la cliente soit complètement sûre d'elle. Il faut avoir vraiment envie de changement et faire confiance à son coiffeur. Il ne faut pas faire du court juste pour faire du court… ", assure le professionnel. Et si on a eu une mauvaise expérience par le passé ? "L'échec est déjà dans la discussion avec le coiffeur et au premier coup de ciseau. Si vous tombez sur quelqu'un de compétent et non pas un "serial-scalpeur", il n'y a aucune raison d'avoir peur ". Ultime conseil : relativiser. "Il faut se dire que tout cela va finalement repousser !"

Merci à Jean-Marc Joubert, coiffeur, fondateur des salons qui portent son nom. 

Comment passer à une coupe courte femme
Comment passer à une coupe courte femme

Sommaire Passer aux cheveux courts Entretenir sa coupe courte Trouver un bon coiffeur  "Une femme qui se coupe les cheveux est une femme qui s'apprête à changer de vie" disait Coco Chanel. Cela tombe bien, car la coupe courte ...