Qu'est-ce que la délivrance lors de l'accouchement ?

La venue au monde de bébé ne signe pas la fin de l'accouchement. Celui-ci se termine véritablement avec la délivrance, c'est-à-dire l'expulsion du placenta. Une étape très importante, qui fait l'objet d'une attention particulière. Les explications d'Anh-Chi Ton, sage-femme.

Qu'est-ce que la délivrance lors de l'accouchement ?
© molka

Après de longues heures de travail et des efforts intenses de poussée, bébé est enfin là ! Pour la jeune maman, la mission n'est toutefois pas encore complètement terminée. Reste une ultime étape : la délivrance.

Délivrance : qu'est-ce que c'est ?

L'accouchement par voie basse se déroule en plusieurs étapes : le travail, qui correspond à la phase de dilatation du col, l'expulsion, c'est-à-dire la descente de bébé dans le bassin puis sa venue au monde, et enfin, ce qu'on appelle la délivrance. "La délivrance c'est la sortie du placenta après l'accouchement", explique la sage-femme. 

Quand a lieu la délivrance ?

La délivrance a lieu dans les minutes qui suivent l'accouchement. "Après la naissance, il y a généralement une pause pendant laquelle il ne se passe plus rien. Mais il y a encore des sécrétions d'ocytocine, l'hormone qui donne les contractions. L'utérus va donc recommencer à se contracter afin d'expulser le placenta.", détaille Anh-Chi Ton. Lorsque la délivrance est spontanée, la sortie du placenta, du cordon et des membranes se fait seul.

"Le placenta peut sortir après 10 ou 20 minutes. Mais au-delà de 30 minutes, il faut intervenir pour aller chercher le placenta afin d'éviter une hémorragie, le risque majeur lorsqu'il reste à l'intérieur.", ajoute la sage-femme. En temps normal, la délivrance s'accompagne d'une perte sanguine qui doit être inférieure à 500 ml lors d'un accouchement par voie basse. 

Délivrance : comment ça se passe ?

© peterekvall

Lorsque les contractions reprennent, la femme doit à nouveau faire des efforts de poussée pour expulser le placenta. Rien à voir bien entendu avec l'expulsion du bébé, la sortie du placenta est généralement très rapide. Lorsque celui-ci est sorti, la sage-femme l'examine avec attention pour s'assurer qu'il est complet et qu'aucun morceau n'est resté à l'intérieur de l'utérus. Lors d'une césarienne, l'obstétricien retire lui-même le placenta de l'utérus à l'aide de ses mains après avoir sorti le bébé.

 

 

Les différents types de délivrance

  • La délivrance spontanée ou naturelle

On parle de délivrance naturelle lorsqu'il n'y a aucune intervention extérieure. Le placenta sort seul dans les minutes qui suivent l'accouchement grâce  à la reprise des contractions. 

  • La délivrance dirigée

La délivrance dirigée est le protocole dans tous les hôpitaux afin d'éviter au maximum l'hémorragie de la délivrance. "Lors de l'expulsion, quand la tête de bébé est déjà sorti et qu'une épaule est dehors, on injecte un peu d'ocytocine directement dans la perfusion. Le temps que le produit agisse, cela permet que le placenta sorte plus vite après l'accouchement. Ça donne l'impulsion", explique la sage-femme. Ce protocole, appliqué dans 99 % des accouchements, permet de réduire de 50 % le risque d'hémorragie de la délivrance.

  • La délivrance artificielle 

Lorsque le placenta ne sort pas au bout de 30 minutes, il est nécessaire d'intervenir. "La sage femme va mettre des gens très longs, qui montent jusqu'au coude, et aller chercher le placenta elle-même dans l'utérus avec  sa main. On parle de délivrance artificielle parce qu'elle nécessite une intervention extérieure et que la femme ne la fait pas seule", détaille Anh-Chi Ton. 

L'hémorragie de la délivrance : de quoi s'agit-il ?

On parle d'hémorragie de la délivrance lorsqu'il y a des saignements après l'accouchement. "Après la sortie du bébé, l'utérus se contracte, se serre pour empêcher les saignements. Or lorsqu'un morceau de placenta subsiste à l'intérieur, il ne peut pas se contracter et donc ça saigne. On parle de rétention placentaire", explique la sage-femme. "Il faut donc faire ce qu'on appelle une révision utérine en allant retirer manuellement ce qui reste dans l'utérus" ajoute-t-elle. 

Merci à Anh-Chi Ton, sage-femme

Jour de l'accouchement