Libido pendant la grossesse : diminuée, augmentée, causes ?

Pendant la grossesse, la libido fluctue énormément. Si le désir se fait la malle chez certaines femmes enceintes, il est décuplé chez d'autres. D'où vient ce chamboulement ? Comment apprivoiser ces hauts et ces bas ? Le point avec Mathilde Bouychou, psychologue clinicienne spécialisée en périnatalité.

Libido pendant la grossesse : diminuée, augmentée, causes ?
© nenetus-123rf

Absence de libido enceinte : pourquoi je n'ai plus envie ?

La grossesse est synonyme de profonds bouleversements psychiques et physiologiques qui peuvent impacter la libido. Celle-ci varie d'une femme à l'autre et évolue tout au long de la grossesse. Souvent, la fatigue et les nausées dominent au premier trimestre, empêchant la femme de ressentir du désir pour son compagnon. Au deuxième trimestre, on observe souvent un regain de libido, notamment parce que l'on se sent mieux physiquement et moralement. Enfin, le troisième trimestre peut notifier à nouveau une baisse de la libido, du fait du ventre "encombrant" de la femme enceinte. Mais, il n'y a pas de règles en la matière ! Il arrive que certaines femmes éprouvent l'envie de faire l'amour du début à la fin, tandis que d'autres ont une libido réduite à néant jusqu'à l'accouchement. Dans tous les cas, il n'y a pas lieu de culpabiliser, chacune fait comme elle peut et il est primordial de s'écouter.

"Il y a aussi des femmes qui ont des troubles de la lubrification pendant la grossesse et des douleurs liées aux changements hormonaux, ce qui va avoir un impact sur la libido. Si on sait qu'on va avoir mal et que cela va être douloureux, la femme aura moins envie. Il ne faut pas hésiter à en parler à la sage-femme ou au gynécologue car il existe plein de choses pour aider les femmes, la sexualité ne doit pas être douloureuse", souligne la spécialiste.

Est-ce que la femme enceinte a forcément envie de faire l'amour ?

Les changements hormonaux inhérents à la grossesse peuvent influer sur la libido. Alors non, toutes les femmes enceintes n'ont pas forcément envie de faire l'amour ! "Il y a d'une part ce que ressent la femme et d'autre part, ce qui se joue dans le couple. À quoi est due cette baisse de libido ? Est-ce que c'est quelque chose qui appartient pleinement à la femme ? Comment appréhende-t-elle les changements de son corps ? Et son compagnon ? Qu'est-ce qui se joue dans le couple à ce moment-là ? Il y a aussi des hommes qui vont éprouver moins de désir pour leur femme parce qu'elle est enceinte, parce qu'il y a ce ventre qui s'arrondit. Il est intéressant d'envisager les fluctuations de la libido d'un point de vue systémique et pas seulement du point de vue de la femme. Pour certains hommes, ils ne sont plus deux mais trois, ce qui les perturbe. Il y a aussi des femmes qui ne se sentent pas bien enceintes, qui ne se sentent pas désirables et qui ont du mal à investir ce corps qui change, ce qui va avoir un retentissement sur leur désir", explique Mathilde Bouychou.

Comment raviver la flamme enceinte ?

Au-delà de la sexualité qu'on résume trop souvent à un rapport sexuel avec pénétration, il existe plein d'autres manières de nourrir sa sexualité pendant la grossesse : l'importance de la tendresse, du contact et du toucher au sein du couple. "Il est primordial de conserver ces petites attentions car dans le post-partum, l'enfant est là, la fatigue est plus importante donc il peut y avoir davantage de distance physique et quand cette distance physique s'installe, c'est plus difficile après, cela éloigne les deux partenaires", prévient la psychologue. Il ne s'agit pas d'avoir des rapports sexuels, mais d'avoir une sexualité au sens large en incluant la tendresse (se toucher, se prendre dans les bras, s'embrasser).

  • On peut se rendre chez des thérapeutes qui font des massages thérapeutiques où l'on apprendra au conjoint à masser le corps de la femme enceinte, ce qui les aidera à retrouver du contact.
  • La communication est également cruciale. Souvent, le partenaire interprète la baisse de libido de sa femme comme une forme de rejet. Il est important de pouvoir lui expliquer les raisons de cette absence de libido : "je n'ai pas envie de faire l'amour parce que je n'aime pas mon corps". "Le conjoint peut avoir un rôle soutenant, porter un regard bienveillant, positif, faire preuve d'énormément de compréhension. D'où l'importance d'en parler, de pouvoir nommer les choses. La plupart du temps, la sexualité pendant la grossesse est une mise en lumière de la sexualité qui avait déjà lieu auparavant. Un couple qui a une sexualité épanouie en temps normal, même s'il y a moins de rapports sexuels pendant la grossesse, va pouvoir en parler, traverser cette période de manière plus sereine", continue-t-elle. 

Merci à Mathilde Bouychou, psychologue clinicienne spécialisée en périnatalité.

Questions et petits maux de la grossesse