Premier trimestre de grossesse : quel suivi médical ?

Analyses de sang, dépistage de la toxoplasmose, échographie... Passage en revue des examens à programmer tout au long des trois premiers mois de grossesse.

Premier trimestre de grossesse : quel suivi médical ?
©  lopolo -123rf

Avant la fin du premier trimestre, le plus tôt sera le mieux, même dès la 3e semaine ou la 4e semaine de grossesse, vous devez impérativement programmer la première consultation gynécologique. Sachez que durant votre grossesse, vous aurez au total 7 consultations obligatoires. Bien sûr, en dehors de ces consultations, n'hésitez pas à téléphoner à votre médecin traitant ou à votre gynécologue si vous avez la moindre question.

1er trimestre de grossesse : quelles semaines ?

Le premier trimestre de la grossesse se termine à la fin du troisième mois de grossesse. Il débute donc dès la première semaine de grossesse (ou 3 semaines d’aménorrhée) jusqu'à la 13e semaine de grossesse (15 semaines d'aménorrhée ou 15 SA). 

1 semaine de grossesse (3 SA)

2 semaines de grossesse

3 semaines de grossesse

4 semaines de grossesse

5 semaines de grossesse

6 semaines de grossesse

7 semaines de grossesse

8 semaines de grossesse

9 semaines de grossesse

10 semaines de grossesse

11 semaines de grossesse

12 semaines de grossesse

13 semaines de grossesse

premier-trimestre-de-grossesse
1er trimestre de la grossesse en semaines et en mois © Journal des Femmes

Où se passent ces consultations ?

Généralement, si la grossesse se déroule bien, c'est votre gynécologue habituel qui assure le suivi gynécologique pendant les premiers mois de grossesse. Ensuite, la maternité prend le relai, autour du 4e mois.

La première consultation gynécologique

Elle comporte un examen clinique (poids, tension artérielle, palpation de l'abdomen...) et un interrogatoire concernant en particulier vos antécédents médicaux. Cette consultation, qui est la plus complète et la plus longue est l'occasion pour le médecin de vous expliquer l'organisation du suivi de votre grossesse, les examens à programmer, les dates clés (échographies, accouchement...). Il vous donne également des conseils d'hygiène de vie (tabac, alcool, alimentation, etc.). De votre côté, n'hésitez pas à lui faire part de vos interrogations. Ces conseils sont d'autant plus importants que les trois premiers mois correspondent à la formation des organes vitaux du futur bébé. A l'issue de cette consultation, votre médecin vous prescrit une série d'analyses :

- dosage des ßHCG plasmatiques,

- détermination du groupe sanguin (si c'est votre première grossesse ou si la carte de groupe sanguin ne comporte pas 2 déterminations). Il s'agit de reconnaître les femmes dont le rhésus est négatif. En effet, si le géniteur est rhésus positif, alors le bébé peut être lui aussi rhésus positif. La mère peut alors fabriquer des anticorps anti-rhésus positif, dangereux pour l'enfant,

- dépistage de virus (hépatite B, syphilis, Sida...) et recherche d'immunisation contre la rubéole et la toxoplasmose. Pas d'immunité contre la toxoplasmose implique de contrôler chaque mois par prise de sang la présence éventuelle d'anticorps. L'objectif étant de ne pas l'attraper pendant la grossesse. Et pour cause : si elle est bénigne pour la future maman, elle peut être grave pour l'enfant, en particulier si elle est contractée pendant le premier trimestre.

- analyses urinaires pour doser le taux de glucose et d'albumine. L'albumine doit être surveillée tout au long de la grossesse, surtout si elle s'accompagne d'hypertension et d'œdèmes,

- dépistage de la glycémie à jeun.

Sur le plan administratif, l'inscription en maternité est à faire le plus tôt possible, dès que la date d'accouchement est estimée. Quant à la déclaration de grossesse à la Sécurité sociale et à la Caf, il vous suffit de remettre un document que vous donnera votre gynécologue lors de votre premier rendez-vous.

La première échographie concrétise la grossesse

Au cours du 3e mois de grossesse, prenez rendez-vous pour votre première échographie. Pour les parents, cet examen permet généralement de vraiment prendre conscience de la grossesse. Pour la première fois en effet, vous pouvez observer votre bébé et entendre son cœur battre, un grand moment ! Médicalement, cet examen a pour objectifs de :

- dater le début de grossesse et l'accouchement,

- évaluer la croissance du bébé : mesure du diamètre bipariétal (diamètre de la tête), de la longueur du fémur, du rythme cardiaque,

- mesurer la clarté nucale. Cet œdème au niveau de la nuque est présent chez tous les fœtus à cette période de la grossesse. Son volume peut indiquer un éventuel risque de trisomie. Pour toutes les femmes de moins de 38 ans, un second examen est proposé et combiné au résultat de l'échographie. Il consiste en un dosage des marqueurs sériques de la trisomie 21 par une simple prise de sang. Après 38 ans, une amniocentèse est systématiquement proposée,

- s'assurer du bon déroulement de la grossesse : implantation du placenta notamment,

- compter le nombre d'embryons : l'échographie pourra vous indiquer si vous attendez des jumeaux et le type de gémellité. 

Suivi médical et maladies pendant la grossesse