Fille ou garçon à l'échographie : quels sont les signes ?

Sauf dans de rares cas, le médecin ne pourra pas se prononcer avant l'échographie du deuxième trimestre. Quels sont les signes qui ne trompent pas et comment reconnaître le tubercule génital ? Photos et réponses avec le Dr Céline Bernabé-Dupont, gynécologue-obstétricienne et échographiste fœtal.

Fille ou garçon à l'échographie : quels sont les signes ?
© Sinhyu-123rf

Comment savoir si l'on est enceinte d'une fille ou d'un garçon à l'échographie ?

Petite fille ou petit garçon ? De nombreux parents sont impatients de découvrir le sexe de leur futur bébé. Et pour cause, cela permet de se projeter dans sa nouvelle vie, de penser à la décoration de la chambre, de craquer pour des vêtements…  La révélation du sexe de bébé est un grand moment pour les futurs parents. "Les plus impatients d'entre eux aimeraient savoir dès l'échographie du premier trimestre, qui a lieu entre 11 et 13 semaines et demi d'aménorrhée, mais à ce stade, le diagnostic reste imprécis à l'échographie car le phénotype masculin ou féminin n'est pas facilement discernable à ce terme très précoce. Ainsi, le fœtus, qu'il s'agisse d'une fille ou d'un garçon, présente un petit tubercule génital, une excroissance qui s'apparente à une petite pointe à l'échographie : il peut s'agir d'un clitoris ou d'un pénis, mais cela se ressemble beaucoup donc on  reste très vigilant", commente le Dr Céline Bernabé-Dupont. La première échographie a surtout pour but de contrôler le bon développement du fœtus et d'évaluer le risque de trisomie 21 grâce notamment à la mesure de la clarté nucale. Le sexe fœtal ne fait pas partie des éléments requis pour le dépistage du premier trimestre. 

Quand peut-on connaître le sexe de bébé ?

Ce n'est qu'à partir de 16 SA, et surtout lors de l'échographie morphologique qui doit avoir lieu entre 22 et 24 semaines d'aménorrhée, que l'on peut connaître le sexe avec certitude", indique l'échographiste fœtal. Aussi, si le diagnostic de sexe est donné avec certitude lors de l'échographie du deuxième trimestre, soit au cours du cinquième mois de grossesse, certains indices peuvent permettre de donner une estimation plus tôt, avec beaucoup de prudence néanmoins.

Fille ou garçon à l'écho : comment reconnaître le tubercule génital ?

Pour les couples qui ont envie d'avoir une idée du sexe de leur bébé, il existe un signe qui présente une assez bonne sensibilité (environ 80%). Sur un plan de profil strict, l'inclinaison du petit tubercule génital du fœtus à 12 semaines d'aménorrhée. "Chez le petit garçon, le petit tubercule va être plutôt dressé, perpendiculaire au dos du bébé, tandis que lorsque c'est une petite fille, le tubercule va être plus souvent parallèle au plan du dos, un peu plus plat. Dans 20% des cas, le médecin échographiste va donc se tromper à 12 SA et cette marge d'erreur doit être connue des parents pour éviter les fantasmes et déceptions.

Cependant, cela nécessite que le fœtus soit bien positionné : qu'il ne serre pas les jambes, ou qu'il n'ait pas ses mains devant (certains sont déjà très prudes !). Révéler le sexe et vérifier que les organes génitaux sont d'aspect normal fait partie de la check-list demandée au deuxième trimestre par la Conférence Nationale d'Echographie Obstétricale et Fœtale. "A ce moment-là, on va pouvoir faire une vraie différenciation échographique en voyant le pénis et le scrotum pour un petit garçon, les testicules descendent dans les bourses plus tard dans la grossesse). Chez une petite fille, on pourra distinguer les petites lèvres et les grandes lèvres, et éventuellement commencer à voir l'utérus", continue-t-elle. 

photo-tubercule-garcon-sexe-echographie
Tubercule génital d'un petit garçon © Dr Céline Bernabé- Dupont
photo-tubercule-fille-sexe-echographie
Tubercule d'une petite fille ©  Dr Céline Bernabé- Dupont

A quoi ressemblent les organes génitaux à l'échographie ?

Voici deux photos prises à l'échographie du deuxième trimestre. La première représente les organes génitaux externes d'un petit garçon, et la deuxième photo, ceux d'une petite fille :

photo-organes-genitaux-externes-garcon-2e-trimestre
Organes génitaux externes d'un petit garçon, échographie du 2e trimestre de la grossesse © Dr Céline Bernabé- Dupont
photo-organes-genitaux-externes-fille-2e-trimestre
Organes génitaux externes d'une petite fille, échographie du 2e trimestre de la grossesse © Dr Céline Bernabé- Dupont

Est-il fréquent de se tromper sur le sexe du bébé ?

"À l'échographie des 22 semaines, il est très rare de se tromper, sauf si le bébé est mal positionné et que c'est techniquement compliqué, auquel cas on ne se prononce pas et on recontrôle une ou deux semaines plus tard. Hormis ces cas techniquement difficiles, ou sauf anomalie des organes génitaux externes (OGE), le risque d'erreur dans le diagnostic de sexe est vraiment minime", rassure la spécialiste. "À l'échographie du troisième trimestre, qui a lieu aux alentours de 32 SA, on s'assure à nouveau de l'aspect normal des organes génitaux externes. Que cela soit au deuxième ou troisième trimestre de grossesse, un aspect anormal reste une porte d'entrée pour des pathologies plus complexes, cet examen reste donc un examen médical avant tout", précise le Dr Céline Bernabé-Dupont. 

Merci au Dr Céline Bernabé-Dupont, gynécologue-obstétricienne et échographiste fœtal.

Questions et petits maux de la grossesse