Enceinte, pourquoi mon ventre durcit-il ?

C'est un symptôme qui a tendance à inquiéter les futures mamans. Pourtant, avoir le ventre qui durcit pendant la grossesse est souvent anodin. D'où vient-il ? Comment le soulager ? Quand s'inquiéter ? Réponses avec le Dr Brugère, gynécologue médicale, membre du conseil d'administration de la FNCGM.

Enceinte, pourquoi mon ventre durcit-il ?
© pitinan-123rf

Pourquoi mon ventre durcit pendant la grossesse ?

À l'instar des nausées de grossesse, des douleurs ligamentaires, des fuites urinaires et du mal de dos, le ventre qui durcit est l'un des maux de grossesse les plus fréquents. Enceinte, il est normal d'avoir le ventre dur. Par ailleurs, "le ventre peut durcir à n'importe quel moment de la journée. Le fait que cela survienne la nuit n'a donc pas de signification particulière", précise la spécialiste. Cette sensation néanmoins peut avoir diverses origines : 

  • Des contractions de Braxton-Hicks : considérées comme de "fausses" contractions, les contractions de Braxton-Hicks apparaissent généralement à partir du deuxième trimestre de la grossesse. Non douloureuses, elles sont passagères et n'ont pas pour vocation de dilater le col de l'utérus en vue de l'accouchement. Ces contractions irrégulières sont dues aux modifications de l'utérus tout au long de la grossesse. Elles durent généralement entre vingt à trente secondes et peuvent se manifester à tout moment de la journée. "Un durcissement du ventre correspond à une contraction. Pendant la grossesse, les contractions qui surviennent à partir de 4 mois et demi, 5 mois, sont parfaitement normales et il n'est pas inquiétant d'en avoir plusieurs pendant la journée", rassure le Dr Brugère.
  • Des troubles digestifs : les changements hormonaux qui surviennent pendant la grossesse peuvent provoquer des ballonnements et des constipations pendant la grossesse. Et pour cause, la progestérone a tendance à "endormir" les muscles de l'intestin, résultat la digestion est ralentie, ce qui peut engendrer un durcissement de l'abdomen. Pour y remédier, il est recommandé d'augmenter son apport en fibres, de boire beaucoup d'eau riches en magnésium et de pratiquer une activité physique régulière. 
  • Des contractions de travail : contrairement aux contractions de Braxton-Hicks, les contractions de travail sont régulières, intenses, douloureuses et se rapprochent de plus en plus au fur et à mesure que le travail avance. Ces contractions entraînent un durcissement du ventre. 

Comment détendre le ventre d'une femme enceinte ?

Un ventre dur pendant la grossesse est souvent le signe que l'on a besoin de repos. "Il est donc essentiel de lever le pied, de s'allonger le plus souvent possible et de s'accorder des moments de relaxation en faisant par exemple des exercices de yoga ou de sophrologie", indique le Dr Brugère. Les futures mamans peuvent notamment profiter du pouvoir relaxant de l'eau chaude pour détendre les contractions de l'utérus : soit en laissant de l'eau couler sur le ventre, soit en mettant une bouillotte dessus. Il est également recommandé de limiter les trajets qui ont tendance à accentuer la fatigue en fin de grossesse, et d'éviter de porter des chargent lourdes qui ont tendance à augmenter les contractions de l'utérus. 

À quel mois de grossesse le ventre s'arrondit-il ?

"La plupart du temps, le ventre commence à s'arrondir à la fin du quatrième mois ou au début du cinquième mois de grossesse. Mais cela dépend beaucoup des femmes et des grossesses. Chez certaines, cela peut survenir plus tôt, chez d'autres plus tard ", explique la membre du conseil d'administration de la FNCGM.

Ventre dur pendant la grossesse : quand consulter ?

Avoir le ventre qui durcit lorsque l'on est enceinte est généralement sans gravité. Néanmoins, si ce symptôme s'accompagne d'autres signes tels que pertes de sang, nausées, fièvre, courbatures, que les mouvements du bébé diminuent et que le ventre est dur plusieurs fois par jour, une consultation s'impose. "Si ce symptôme s'accompagne de nausées, de fièvre ou encore de courbatures, il faut consulter rapidement, mais si les contractions deviennent vraiment régulières, douloureuses et qu'elles ne s'arrêtent pas au repos, il vaut mieux se rendre directement aux urgences de la maternité, l'accouchement est peut être pour bientôt. Si il existe des saignements ou que les mouvements du bébé diminuent, c'est encore plus urgent car cela peut être le signe d'une complication grave qui pourrait avoir des conséquences pour la santé du bébé", commente la gynécologue médicale.

Questions et petits maux de la grossesse