Fille ou garçon : comment connaître le sexe du bébé ?

Chargement de votre vidéo
"Fille ou garçon : comment connaître le sexe du bébé ?"

"Attendons-nous une fille ou un garçon ?" Tous les futurs parents se posent la question. Mais, mieux vaut prendre l'annonce avec prudence surtout si elle est faite très tôt pendant la grossesse. Explications du Dr Philippe Mironneau, gynécologue et obstétricien.

Fille ou garçon : comment savoir ?

Échographies

Le moyen le plus fiable de connaître le sexe du bébé est l'échographie. "La première échographie se déroule au cours du troisième mois de grossesse entre la 11e et la 13e semaines d'aménorrhée. Dans certains cas, le sexe du bébé peut-être annoncé lors de ce premier examen", explique le Dr Philippe Mironneau, gynécologue et obstétricien à Dijon. Mais bien souvent, c'est l'échographie morphologique - qui se pratique entre la 20e et la 22e semaine de grossesse - qui pourra confirmer avec certitude le sexe de l'enfant.

Prise de sang

Dans certains cas, c'est une prise de sang qui confirme le sexe de l'enfant. "Lors de certaines grossesses, une prise de sang de la maman peut permettre de révéler le sexe de l'enfant. Ce test peut être demandé quand il y a un risque de certaines maladies génétiques touchant un sexe ou l'autre", précise le gynécologue.

Quand savoir le sexe de son bébé ?

Le moment auquel est pratiqué l'échographie a son importance. En fonction du stade de la grossesse, le spécialiste ne sera pas à la recherche des mêmes éléments. "A l'échographie du premier trimestre, le professionnel observe le bourgeon génital. C'est son orientation qui renseigne sur le sexe de l'enfant", détaille le Dr Mironneau En effet, si à l'écran, le bourgeon génital a une orientation verticale alors le bébé à naître est certainement un garçon. En revanche, si ce tubercule génital est horizontal alors l'enfant à venir est potentiellement une petite fille. Mais, dans certains cas, le bourgeon génital se développe différemment. Ainsi, par prudence, la majorité des praticiens préfère ne rien dire lors de la première échographie et attendre la suivante.

Vers la 22e semaine d'aménorrhée, une deuxième échographie est réalisée. Cette échographie morphologique permet, comme son nom l'indique, de rechercher les anomalies morphologiques du bébé. En étudiant scrupuleusement chaque organe, le praticien contrôle la présence de tous les organes, leurs formes...  Et lors de cette échographie, le praticien peut généralement dévoiler le sexe du bébé aux futurs parents. "Pour que l'on puisse donner le sexe avec certitude, il faut impérativement que le bébé soit bien tourné", explique le gynécologue. En effet, selon la position du bébé, il arrive que le médecin ne parvienne pas à visualiser les organes génitaux du bébé. 

Connaître le sexe : une méthode fiable à 100 % ?

L'échographie du premier trimestre n'est pas toujours fiable pour déterminer avec certitude le sexe du bébé. Celle du deuxième trimestre est bien plus précise pour annoncer aux parents le sexe de leur enfant. Toutefois, il est impossible de garantir à 100% la certitute du sexe de l'enfant. Une marge d'erreur est toujours à prendre en considération. 

Merci au Dr Philippe Mironneau, gynécologue et obstétricien à Dijon, pour ses précisions. 

Questions et petits maux de la grossesse