Blue Beauty : zoom sur la cosmétique éco-responsable

Nouveau courant venu des US, la Blue Beauty promet une cosmétique encore plus responsable. De la formule au packaging, tout est pensé pour préserver la planète. Décryptage d'une tendance à suivre.

Blue Beauty : zoom sur la cosmétique éco-responsable
©  Vitalii Shastun

Quand la Green Beauty prône une beauté plus naturelle et transparente, la Blue Beauty va plus loin et propose une cosmétique encore plus clean et éthique. L'objectif est de contribuer au bien-être de la planète et de la préserver à travers des initiatives claires. Découvrez la beauté sous le signe du renouveau. 

Qu'est-ce que la Blue Beauty ?

"La Blue Beauty rassemble des marques qui vont au bout de leur démarche éthique. Tant sur la formulation, que dans le sourcing, le design des produits ou dans la fabrication. Elle englobe beaucoup de métiers différents et nous oblige à rentrer tout le temps dans le détail, dans la nuance"  explique Juliette Munoz, fondatrice LA CANOPÉE. L'objectif est de rendre le produit éco-responsable du début à la fin. Il ne s'agit plus seulement de mettre en lumière des ingrédients clean ou d'être plus transparent avec le consommateur mais d'agir intentionnellement pour nous assurer une planète de toute beauté.

Quel est l'impact de nos produits de beauté sur l'environnement ?

Une cosmétique plus exemplaire en matière d'environnement est une vraie demande ces dernières années. Hors, on le sait, l'industrie cosmétique est loin d'être intransigeante sur le sujet. Les packagings ne sont pas toujours recyclables, les ingrédients, pas toujours locaux voire dommageables pour l'environnement... La faune et la flore marine sont les premiers à en subir les conséquences avec les millions de déchets plastiques retrouvés dans les océans chaque année.

Les marques de cosmétiques adeptes de la Blue Beauty

De plus en plus de marques suivent le mouvement et il est aujourd'hui possible de consommer différemment, notamment avec une conscience 100 % éthique. "Chez La Canopée, on a réussi à atteindre le 100 % d'ingrédients d'origine naturelle après 3 ans de recherche. On est devenu spécialiste en sourcing. Pour les matières premières d'abord mais aussi pour les packagings. On est allées directement voir les producteurs, savoir comment ils travaillaient, dans quelles conditions et avec quelles plantes. Il fallait qu'ils soient le plus proche possible de nos valeurs" précise Juliette Munoz. De son côté, Ren Skincare travaille à partir de sources durables avec des packagings éco-responsable. Les flacons sont fabriqués à partir de plastique recyclé. D'ici 2021, elle a d'ailleurs pour objectif de devenir une marque zéro déchet. Pai Skincare s'engage quant à elle, à utiliser des ingrédients issus de ressources durables et travaille jour après jour pour proposer des emballages biodégradables.

Quelle routine beauté éco-responsable ?

Il suffit de quelques petits gestes au quotidien pour adopter une routine, meilleure pour soi et pour la nature. On mise par exemple sur des accessoires réutilisables (gant démaquillant, carré de coton lavable..." ou au contraire, pas d'accessoire du tout. "Pour appliquer nos nettoyants, on a fait en sorte de ne pas avoir besoin d'utiliser d'accessoire. On recommande d'utiliser ses mains. C'est le mieux, notamment pour masser la peau et stimuler la circulation sanguine." On opte également pour des cosmétiques naturels et des soins sans emballage : savon, shampoing solide, brosse à dents en bambou...

Comment reconnaître un produit de beauté éco-responsable ?

En tant que consommatrice lambda, ce n'est pas toujours simple de s'y retrouver. Alors, que vérifier sur l'emballage pour savoir si le produit qui me fait de l'œil est éthique ? "Quand on n'est pas spécialiste, c'est très compliqué. L'argument 'ingrédient 100% d'origine naturelle' est intéressant tout comme le '100 % végan'. Le Made in France est également un bon indicateur pour savoir comment se positionne une marque. Attention en revanche, aux applications mobiles qui analysent la composition des cosmétiques" conseille Juliette Munoz. En effet, si elles peuvent parfois nous aider à faire le tri, elles ne sont souvent pas assez détaillées. Pas de label bio, présence d'huile essentielle, et la note dégringole. "Si vous avez des questions concernant un produit, le mieux est de contacter la marque qui sera ravie d'expliquer sa démarche" conclut la fondatrice de La Canopée. 

Merci à Juliette Munoz, fondatrice La Canopée pour son expertise

Visage