Quelles positions pour accoucher ?

Position dite gynécologique, debout, à quatre pattes, accroupie…Il existe une multitude de positions pour accoucher. Quelles sont les plus confortables, celles qui favorisent la descente du bébé ? Laquelle choisir avec ou sans péridurale ? Le point avec Sandrine Brame, sage-femme.

Quelles positions pour accoucher ?
© lenetstan-123rf

Le jour J approche et vous ne savez toujours pas dans quelle position accoucher ? Si ce choix est personnel, il va surtout dépendre de trois facteurs : la position du bébé au moment de l'accouchement, le confort, et si vous avez opté ou non pour la péridurale. Et pour cause, avec cette dernière, même si la mobilité des membres inférieures est meilleure qu'auparavant car elle est moins dosée, il est difficile voire impossible de se tenir sur ses deux jambes. "Il faut distinguer deux phases : le travail et l'expulsion. La future maman peut changer de position pour trouver celle qui lui correspond le mieux. Ce qu'il faut retenir, c'est que l'accouchement c'est le mouvement ! C'est la mobilité du bassin qui va permettre la descente du fœtus dans la filière pelvienne", commente Sandrine Brame, sage-femme et trésorière du Conseil National de l'Ordre des sages-femmes.

Quelles positions pour accoucher avec une péridurale 

Avec la péridurale, les mouvements sont plus contraints mais néanmoins possibles si la future maman le souhaite. On peut se mettre sur le côté gauche, sur le côté droit, les jambes un peu fléchies qui reproduisent la position accroupie tout en étant sur un lit ou même à quatre pattes. La péridurale n'induit pas de bloc moteur, on peut donc plier ou allonger les jambes, mais pas se mettre debout. "La maman peut opter pour différentes postures en fonction de l'avancée du bébé dans son bassin. Soit d'elle-même parce qu'elle ressent les choses sans analgésie péridurale, soit guidée par le professionnel de santé selon l'évolution de la dilatation du col, la douleur des contractions, de la présentation du bébé et du ressenti de la maman. Il est important de connaître et de tester en amont la diversité des postures avec la sage-femme afin de pouvoir s'adapter et changer de posture le jour J", précise notre interlocutrice.

La position gynécologique pour accoucher

Allongée sur le dos, les pieds dans les étriers, la position dite gynécologique est la plus répandue dans les maternités, notamment parce qu'elle facilite le travail de l'équipe soignante. "Les tables d'accouchement ont beaucoup évolué, elles permettent de s'adapter à la morphologie de chaque patiente. Ainsi, il est possible de faire une rotation interne des genoux pour ouvrir le bassin et protéger le périnée, ou bien de poser ses genoux sur des cale-pieds, de manière à avoir les genoux plus relevés", argue la sage-femme. 

La position sur le côté pour accoucher

Sur le côté, une jambe relevée, posée dans un étrier, cette position a l'avantage de favoriser l'ouverture du col et de diminuer les douleurs liées aux contractions.

Quelles positions pour accoucher sans péridurale ?

Les positions dites physiologiques s'adressent aux futures mamans qui souhaitent accoucher sans péridurale. Elles ont l'avantage de favoriser la descente du bébé dans le bassin de sa maman et d'accélérer l'accouchement. "Pendant le travail, sans analgésie péridurale, la maman va d'elle-même changer de posture régulièrement pour trouver celle qui va la soulager puisqu'elle a une complète liberté de mouvements. Le choix de la posture va aussi dépendre de la position du fœtus dans la filière pelvienne donc on ne peut pas connaître à l'avance celle qui va convenir", nuance Sandrine Brame.

La position accroupie pour accoucher

Cette position exige une certaine souplesse, elle est donc difficile à tenir dans la durée, mais peut être intéressante durant le travail, pour favoriser l'ouverture du col. 

La position à quatre pattes pour accoucher

C'est l'une des positions idéales pour les mamans qui accouchent sans péridurale parce que l'impact exercé par l'utérus sur le sacrum est moindre, ce qui permet de diminuer les douleurs. 

La position debout pour accoucher

Le fait d'être debout ou soutenue par des sangles accrochées au plafond favorise la descente du bébé dans le bassin. Mais chez certaines mamans, cette position a tendance à augmenter les contractions et par conséquent, la douleur. 

Jour de l'accouchement