Fissure de la poche des eaux : que faire ?

S'il arrive que la poche des eaux se rompe d'un seul coup, il est également très fréquent que cette dernière se fissure, ne laissant échapper qu'un peu de liquide amniotique. Comment réagir ? Faut-il partir à la maternité ? Les explications d'Anh-Chi Ton, sage-femme.

Fissure de la poche des eaux : que faire ?
© t.tomsickova@seznam.cz

C'est quoi la fissure de la poche des eaux ?

La poche des eaux est formée de deux membranes, l'amnios et le chorion, couche plus épaisse qui est en contact avec l'utérus maternel. Elle joue un rôle fondamental puisqu'elle protège bébé des chocs et des infections bactériennes. Le liquide amniotique assure à bébé un environnement stable en température et lui apporte chaque jour de l'eau et des sels minéraux. Les membranes peuvent se rompre de deux manières : d'un seul coup avec un écoulement abondant et franc, ou alors la poche des eaux peut se fissurer, ne laissant s'échapper qu'une mince filet de liquide. "En cas de fissure, une petite quantité de liquide va couler en plusieurs fois, régulièrement. Mais pour le corps médical, qu'il s'agisse d'une rupture franche ou d'une fissure, c'est la même chose car bébé n'est alors plus à l'abri dans sa poche stérile et est donc exposé aux infections", explique Anh-Chi Ton, sage-femme.

Fissure de la poche des eaux sans contractions : est-ce possible ?

Il arrive que la fissure de la poche des eaux s'accompagne de contractions mais ce n'est pas systématique, d'où la difficulté pour les femmes d'identifier l'évènement comme annonciateur de l'accouchement. "Il y a dans le liquide amniotique des protaglandines, des hormones qui vont justement simuler et provoquer des contractions. Donc la fissure peut effectivement provoquer les contractions...tout comme les contractions peuvent entraîner une fissure", détaille Anh-Chi Ton. 

Quelle différence entre une fissure de la poche des eaux et une fuite urinaire ?

Pendant la grossesse, les femmes enceintes observent souvent une augmentation de leurs pertes vaginales qui vont également changer de texture. "Des fuites urinaires peuvent également se produire, par exemple lors d'une éternuement en raison d'une hyperpression exercée au niveau abdominal", observe la sage-femme. Mais alors, comment faire pour distinguer une perte vaginale, une fuite urinaire d'une véritable fissure de la poche des eaux ? Anh-Chi Ton recommande à la future maman de se mettre en robe chez elle, sans rien porter en dessous.

  • S'il s'agit d'une fissure de la poche des eaux, le liquide va couler le long de la jambe par intermittence ou en continu.
  • L'aspect du liquide peut également mettre sur la voie : le liquide amniotique est incolore et inodore, là où les pertes vaginales sont généralement plus épaisses et visqueuses.
  • Quant à l'urine, son odeur est évidemment caractéristique. 

Quelles sont les causes d'une rupture de la poche des eaux ?

Il arrive qu'on ne puisse pas identifier la cause d'une fissure de la poche des eaux. Elle se produit le plus souvent en fin de grossesse lorsque bébé est à terme et sous l'effet des contractions. Il existe toutefois plusieurs facteurs de risque : un antécédent d'accouchement prématuré, une infection, un placenta praevia etc. En revanche, que les futurs parents se rassurent. Une fissure de la poche des eaux ne peut pas être provoquée par un rapport sexuel.

Fissure de la poche des eaux : annonce-t-elle l'accouchement ? Faut-il partir à la maternité ?

"Une fissure de la poche des eaux impose de consulter, mais sans urgence. Il n'est donc pas nécessaire de partir à la maternité dans la minute ou d'appeler les pompiers", rassure la sage-femme. Lors de l'arrivée à la maternité, et en cas de doute sur la nature du liquide, la femme subira un prélèvement vaginal afin de s'assurer qu'il s'agit bien de liquide amniotique. Si la fissure est confirmée, la future maman est hospitalisée. La prise en charge diffère évidemment en fonction du stade de la grossesse. "Lorsque bébé est à terme, la femme sera mise sous antibiotique après 12 heures puis l'accouchement sera déclenché après 24 à 48 heures.", explique Anh-Chi Ton. 

Lorsque la fissure se produit avant 35 semaines de grossesse, l'objectif va évidemment être de garder bébé au chaud le plus longtemps possible et de retarder la naissance, notamment si la fissure se produit très tôt dans la grossesse. L'hospitalisation et la mise au repos total sont indispensables. Les médecins procèdent à des injections de corticoïdes pour accélérer la maturation pulmonaire du foetus, un traitement antibiotique est également mis en place et la future maman est régulièrement placée sous monitoring. Enfin, on s'assure que la quantité de liquide est suffisante grâce à l'échographie

Jour de l'accouchement