Perte blanche pendant la grossesse : aspect, quand consulter ?

Dues aux hormones sécrétées abondamment pendant la grossesse, les pertes blanches sont la plupart du temps normales, mais peuvent être gênantes. Elles contribuent à la protection du milieu vaginal, mais doivent alerter quand elles changent d'aspect et d'odeur. Conseils du Dr François-Xavier Aubriot, gynécologue obstétricien.

Perte blanche pendant la grossesse : aspect, quand consulter ?
© Patchanan Wongchana-123RF

Aussi appelées leucorrhées, les pertes blanches sont des sécrétions liées à l'élimination des cellules du vagin et du col de l'utérus qui sont remplacées par des nouvelles cellules. Elles sont aussi liées à la sécrétion des glandes du vagin et du col de l'utérus et s'éliminent naturellement. Elles permettent au vagin de se nettoyer et de se protéger des bactéries, mais aussi de s'humidifier.

Perte blanche enceinte : le signe d'un début de grossesse ?

Les leucorrhées plus abondantes ne sont pas forcément le signe que vous êtes enceinte même si les futures mamans constatent une augmentation de ces sécrétions pendant la grossesse. "Pendant la grossesse se produit une augmentation des leucorrhées sous l'influence en particulier des sécrétions d'œstrogène et de progestérone par l'ovaire en début de grossesse, puis par le placenta. Ces hormones stimulent les glandes cervicales et vaginales qui sécrètent davantage, ce qui entraîne une augmentation des pertes blanches qui sont donc physiologiques", explique le Dr François-Xavier Aubriot, gynécologue obstétricien et auteur de l'ouvrage "L'endométriose, mieux la comprendre, mieux la vivre" (éditions Mango)

Comment sont les pertes blanches en début de grossesse ?

Quel aspect ?

Les pertes vaginales qui se produisent au début de la grossesse ont le même aspect que celles qui surviennent en temps normal, mais elles sont plus abondantes qu'à l'accoutumée. "Elles sont blanchâtres parfois légèrement mousseuses, filantes ou glaireuses. Elles ne sont pas sanglantes. Parfois, elles peuvent prendre un aspect légèrement jaunâtre en raison des modifications de ces sécrétions à l'air libre lorsqu'elles sont retrouvées dans la lingerie ou les protège-slips", explique le Dr Aubriot.

Pertes blanches et liquides

Des pertes blanches et liquides ne sont, à priori, pas inquiétantes sauf en fin de grossesse. "Cependant, si elles sont incolores, inodores, liquides et surtout abondantes, il faut alors penser à une fissuration de la poche des eaux ce qui, bien sûr, doit amener à consulter en urgence", explique le Dr Aubriot.

Perte blanche et odeur

L'apparition de mauvaises odeurs peut témoigner d'une infection tout comme une couleur jaunâtre ou verdâtre. "Parfois, l'aspect des leucorrhées peut évoquer la cause de l'infection. Ainsi, en cas de mycose, elles ressemblent à du lait caillé et s'accompagnent de démangeaisons. En cas d'infection par la bactérie Gardnerella, elles ont une mauvaise odeur de type fer blanc", note le Dr Aubriot

Perte blanche en fin de grossesse

En fin de grossesse, les leucorrhées peuvent prendre l'aspect de pertes un peu solides avec quelques filets de sang. "Il s'agit de l'élimination du bouchon muqueux. Cela ne témoigne pas forcément d'un accouchement de survenue prochaine", explique le Dr Aubriot

Perte blanche grossesse : combien de temps ?

Les pertes blanches plus abondantes se manifestent pendant toute la grossesse et vous pourrez constater qu'elles sont plus importantes durant le deuxième trimestre.

Pertes blanches enceinte : que faire, quand consulter ?

"Pendant la grossesse, il ne faut jamais hésiter à consulter si ces pertes blanches s'accompagnent de symptômes de type brûlures, démangeaisons, fièvre ou de signes urinaires. Il faut aussi consulter si les pertes blanches s'accompagnent d'une mauvaise odeur ou si elles sont abondantes et font penser, en fin de grossesse, à une fissuration de la poche des eaux. Une consultation permet aux femmes enceintes d'être rassurées concernant le caractère normal de ces sécrétions ou ,au contraire, de recevoir un traitement si elles sont liées à une complication ou à une infection." conseille le Dr Aubriot.

Questions et petits maux de la grossesse