Rétention d'eau pendant la grossesse : causes, que faire ?

Jambes gonflées, difficultés pour retirer ses bagues, prise de poids…Si la rétention d'eau pendant la grossesse peut se révéler gênante, elle est généralement bénigne. Quelles sont ses principales causes ? Comment en venir à bout ? Réponses et conseils du Dr Julia Maruani, gynécologue.

Rétention d'eau pendant la grossesse : causes, que faire ?
©  konstantynov-123rf

Comment savoir si on fait de la rétention d'eau enceinte, quels symptômes ?

La rétention d'eau se caractérise par une accumulation d'eau au sein des tissus sous-cutanés. Ce phénomène se traduit essentiellement par l'apparition d'œdèmes au niveau des membres inférieurs.  Les jambes, les chevilles et les pieds augmentent de volume, entraînant une sensation de lourdeur, de gonflement et des difficultés pour marcher. Les œdèmes peuvent également s'installer au niveau du visage et des mains, auquel cas on peut avoir du mal à retirer ses bagues. La rétention d'eau peut aussi engendrer une prise de poids de quelques kilos. Le syndrome du canal carpien peut aussi se développer pendant la grossesse, il est lié à l'œdème qui se crée dans les tissus. "Le nerf est comprimé dans le canal carpien et il y a des femmes qui ont des engourdissements des trois premiers doigts : le pouce, l'index et le majeur. Cela peut être un côté ou des deux mains. Le plus souvent, cela régresse après l'accouchement mais certaines femmes gardent ce syndrome et auront besoin d'un traitement", continue-t-elle.

A quel mois de grossesse risque-t-on de faire de la rétention d'eau ?

"La rétention d'eau est un phénomène assez fréquent pendant la grossesse puisqu'il concerne au moins 50% des femmes enceintes. Il débute généralement au deuxième trimestre de la grossesse et s'aggrave au troisième. Toutefois, la rétention d'eau est loin d'être systématique chez les femmes enceintes, certaines n'en auront jamais", rassure le Dr Julia Maruani. 

Quelles sont les causes de la rétention d'eau pendant la grossesse ?

De manière générale, les causes de la rétention d'eau sont multiples. Elle peut être due à : une insuffisance veineuse ; une insuffisance cardiaque ; une mauvaise circulation sanguine ; la prise de certains médicaments ; la chaleur ; une station debout ou assise prolongée ; les fluctuations hormonales. Pendant la grossesse, la rétention d'eau est liée aux nombreuses modifications physiologiques qui interviennent : 

  • L'augmentation de la sécrétion de progestérone qui peut entraîner une vasodilatation. 
  • L'augmentation du volume sanguin. 
  • Les modifications des hormones qui sont normalement chargées de réguler le sel dans le corps, ce qui perturbe le mécanisme. 
  • Plus la grossesse avance, plus la compression par l'utérus de la veine cave, qui transporte le sang veineux qui remonte des jambes jusqu'au cœur, est importante. Résultat, il y a une stagnation de sang dans les veines inférieures. C'est pour cette raison que la rétention d'eau entraîne des œdèmes principalement dans les jambes. 

Comment limiter la rétention d'eau pendant la grossesse ?

La rétention d'eau n'est pas dangereuse, simplement gênante. Pour prévenir les œdèmes fréquents au niveau des jambes, le Dr Julia Maruani préconise :

  • Le port de bas de contention tous les jours, toute la journée, et ce, dès le lever jusqu'au soir. 
  • De surélever les jambes de quelques centimètres en position allongée. 
  • D'éviter la station debout prolongée et la station assise prolongée. 
  • De pratiquer une activité physique régulière. 
  • De se lever toutes les heures pour marcher 5 minutes afin d'activer le flux sanguin lorsque l'on travaille assise à un bureau. 
  • De limiter sa consommation d'aliments trop salés, sans faire un régime strict sans sel qui pourrait être néfaste mais il faut éviter les produits industriels qui sont beaucoup trop salés, limiter charcuterie et fromage. 
  • De veiller à garder une hydratation correcte. 

Rétention d'eau pendant la grossesse : quand consulter ?

Il existe deux situations qui doivent amener une femme enceinte à consulter : 

► "En présence d'œdèmes qui apparaissent brutalement, que la patiente prend 3 kg en une semaine, qu'elle a les jambes ou le visage enflé, il faut toujours penser à la pré-éclampsie, surtout si elle présente d'autres symptômes associés tels que maux de tête, troubles visuels, acouphènes, nausées et vomissements. Une consultation s'impose pour vérifier la tension, les protéines dans les urines", prévient la gynécologue. 

► "Si l'œdème au niveau de la jambe et du pied ne se situe que d'un seul côté, qu'il est unilatéral et douloureux, il faut toujours penser à la thrombose veineuse profonde (phlébite)", note la secrétaire générale de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM).

Maux de la grossesse