Remontées acides pendant la grossesse : que faire ?

De nombreuses femmes enceintes souffrent de remontées acides. Pour trouver une solution à cette problématique de la grossesse, la gastro-entérologue Martine Cotinat donne ses conseils.

Remontées acides pendant la grossesse : que faire ?
© Sosiukin

Remontées acides pendant la grossesse : à  partir de quand ?

30% à 50% des femmes souffrent de reflux gastrique pendant la grossesse. Les remontées acides sont parfois douloureuses, handicapantes au quotidien et constituent l'un des maux de la grossesse. Le reflux gastro-œsophagien commence dans les trois premiers mois de la gestation et s'intensifie tout au long de celle-ciD'où viennent-elles et comment les soulager ? La spécialiste et gastro-entérologue Martine Cotinat, autrice du livre "Soigner le reflux naturellement", répond à vos questions. 

Remontées acides pendant la grossesse : quelles sont les causes ?

Le reflux gastrique peut avoir différentes sources. D'abord, il faut savoir qu'il est très courant lors de la grossesse. Il n'est pas un signal de celle-ci, contrairement aux nausées qui peuvent indiquer que l'on est enceinte, ou du moins mettre la puce à l'oreille. Il n'est pas non plus le signe d'un accouchement imminent. Il s'explique d'une part via le changement hormonal de la femme.

  • Sous l'effet des hormones de grossesse, la pression du sphincter entre l'œsophage et l'estomac est moins forte, permettant à l'acide de remonter plus facilement.
  • D'autre part, il peut être dû à la modification anatomique : lorsque le bébé grandit dans le ventre de la mère, la pression abdominale augmente.
  • Le reflux peut aussi être la conséquence d'une constipation, c'est pourquoi il est primordial de veiller à bien aller à la selle régulièrement.
  • Avoir du reflux gastrique pendant la grossesse peut aussi être lié à l'environnement, à l'alimentation ou encore au stress. Ce dernier est actuellement l'un des grands responsables des problèmes d'estomac. 

A noter que les remontées acides ne sont absolument pas graves pendant la grossesse, mais plutôt très inconfortables.

Enceinte, peut-on soulager les remontées acides en modifiant son alimentation ? 

L'alimentation joue un rôle essentiel dans les troubles gastriques. "En tant que gastro-entérologue, je conseille toujours en premier lieu des méthodes hygiéno-diététiques pour les soulager. D'abord, vous pouvez essayer d'arrêter certains aliments et certaines boissons, connus pour favoriser les remontées acides. Le thé ou le café ne sont pas recommandés, par exemple", précise Martine Cotinat. "Mieux vaut boire des tisanes. Le gluten peut aussi être responsable de reflux, tout comme le lait de vache ou tout produit laitier à base de ce dernier. Préférez à cela des pâtes de légumineuses, des yaourts à base de lait de brebis, de chèvre ou encore de laits végétaux" ajoute la spécialiste. Aussi, en fonction des intolérances alimentaires de chacune, ces recommandations varient. "Le mieux est d'essayer d'arrêter complètement l'un de ces produits, de voir si cela va mieux sous 15 jours et de réintégrer progressivement afin de découvrir la dose acceptable pour son organisme" conseille-t-elle. Dans tous les cas, "on évite de manger trop gras (fritures), car cela ralentit la vidange de l'estomac, on évite aussi de consommer trop de produits animaux (viandes, charcuteries) et des plats industriels. On opte plutôt pour des légumes et légumineuses, et des huiles crues biologiques, première pression à froid, en mixant de l'huile d'olive et de l'huile de colza bio". 

Comment éviter les remontées acides pendant la grossesse ? 

  • Fractionner les repas, manger lentement. Pour les femmes enceintes atteintes de reflux gastrique, la spécialiste conseille également de réorganiser la prise de repas. "Il vaut mieux manger de façon fractionnée pour éviter d'augmenter la pression de l'estomac avec de gros repas. On insiste aussi sur l'importance de manger lentement et de bien mastiquer". En effet, lorsqu'on mastique, on sécrète de la salive, dans laquelle se trouve du bicarbonate, qui tamponne le reflux. "C'est d'ailleurs pour cela que l'on déconseille la soupe le soir, car en la buvant, on ne produit pas beaucoup de salive et on augmente le volume de l'estomac", explique la gastro-entérologue.
  • De manière générale, mieux vaut manger léger le soir, car c'est la nuit que le reflux est le plus agressif. Cela s'explique par la position allongée et la baisse de la sécrétion de salive protectrice. "Il vaut mieux prendre un vrai goûter aux alentours de quatre heures et dîner léger. Avant de se coucher, il est conseillé d'attendre au moins 3 heures d'avoir bien digéré".
  • Une fausse bonne idée ? La tisane avant d'aller dormir ! L'eau a tendance à faire augmenter la pression abdominale, ce qui peut favoriser les remontées acides.

Calmer les remontées acides pendant la grossesse : quelles méthodes naturelles ?

Pour la nuit, d'autres conseils peuvent être appliqués, notamment au niveau du positionnement. En position allongée, surtout lorsqu'on est enceinte, le reflux peut être très intense. "Il faut donc essayer d'incliner le lit pour avoir la tête plus haute que les pieds, par exemple en mettant un oreiller sous le matelas au niveau de la tête de lit" conseille Martine Cotinat. Autre option naturelle pour lutter contre le reflux gastrique favorisée par le stress : se détendre ! Pour cela, il ne faut pas hésiter à faire de la méditation, du yoga ou du Qi Gong. 

Pour soulager le reflux, des tisanes apaisantes peuvent être très efficaces, combinées au reste des conseils hygiéno-diététiques. "Préférez celles à base de mélisse, de tilleul, de fleur d'oranger, de lavande, ou encore du rooibos qui ne contient pas de théine" préconise-t-elle. Des traitements naturels existent, comme le bicarbonate de potassium, qui agit comme un système tampon anti acide. La lithotamne est aussi conseillée, il s'agit d'une algue rouge calcifiée proposée sous forme de poudre. Elle est très riche en minéraux, en potassium, en silice, en magnésium et en alginate. L'idéal est de la prendre juste avant le coucher.

Reflux gastrique pendant la grossesse : quels traitements ? 

"En dernier recours, après avoir prescrit ce qui précède, il est possible de faire une ordonnance médicamenteuse contre le reflux gastrique aux femmes enceintes. On pense aux anti-acides comme le Gaviscon, mais qui ne doit pas être trop consommé pendant la gestation car il contient du sodium, qui peut favoriser l'hypertension. On conseille aussi des anti H2 comme la ranitidine, et enfin des IPP tels que le mopral (molécule oméprazole) qui ne présente pas de risque pour le bébé. Cela dit, ces médicaments ont des inconvénients, ils modifient le microbiote de la mère, alors que c'est elle qui transmet son microbiote au fœtus. Il faut donc limiter au maximum la prise de ces médicaments sur le long terme et les éviter juste avant l'accouchement, pour offrir une flore de bonne qualité au bébé", précise la spécialiste.

Questions et petits maux de la grossesse