Tisane grossesse : quelles sont les plantes à prendre ou à éviter ?

Tilleul, Verveine, Thym, menthe, laurier, il existe une grande variété de plantes consommables en infusion. Toutefois, chez la femme enceinte, certaines tisanes sont préconisées et d'autres à éviter. La naturopathe Hélène Comlan vous aide à faire le point.

Tisane grossesse : quelles sont les plantes à prendre ou à éviter ?
© 123RF / subbotina

Beaucoup de femmes enceintes pratiquent l'automédication, pensant se faire du bien en consommant certaines plantes, mais attention, prévient la naturopathe Hélène Comlan, également autrice de l'ouvrage "Tisanes aux 1000 vertus : 80 recettes plaisir & bien-être" (Marie Claire Editions), elles peuvent avoir une action abortive (favorisant l'expulsion de l'œuf), un impact sur les œstrogènes… bref, il vaut mieux consulter un naturopathe, demander conseil à son pharmacien s'il s'y connaît bien en phytothérapie ou à un bon herboriste. Car pendant la grossesse, certaines plantes sont bénéfiques pour la santé, d'autres sont à éviter. On fait le point sur les tisanes à prendre ou à ne pas faire infuser quand on est enceinte.

Quelles sont les plantes à éviter durant la grossesse ?

Tisane camomille

Si certaines espèces de Camomille peuvent être utilisées durant la grossesse, attention prévient la naturopathe : "la grande Camomille connue aussi sous l'appellation de Camomille Romaine, est à éviter car elle va impacter les œstrogènes"

Tisane à l'hibiscus

Très riche en antioxydants, l'infusion d'Hibiscus est toutefois à éviter en cas de grossesse et d'allaitement car elle va avoir un effet détox et peut également impacter votre foie. 

Outre la grande camomille et l'hibiscus, d'autres plantes Phytoestrogènes ne sont pas recommandées durant la grossesse. 

  • C'est le cas du Fenouil, du Houblon et de la Sauge car ces plantes contiennent des phytoestrogènes qui peuvent impacter vos hormones et entraîner un risque de fausse-couche. Leur consommation n'est donc absolument pas recommandée avant d'arriver à terme. 
  • Réputées pour leur effet détoxifiant, les plantes amères comme la Bourdaine, la Rhubarbe ou la Réglisse, peuvent impacter le foie et l'intestin, ce qui n'est pas bon pour la femme enceinte déjà souvent sujette à des troubles intestinaux.
  • Enfin, si la Valériane et le Millepertuis sont des infusions conseillées pour améliorer le sommeil, leur consommation est à éviter durant la grossesse car elles agissent sur les œstrogènes et le système nerveux.  

Quelles sont les plantes et tisanes bénéfiques pendant la grossesse ?

Tisane à la verveine

De nombreuses plantes, consommées sous forme de tisanes peuvent contribuer à améliorer votre sommeil et être consommées sans danger au cours de votre grossesse. C'est le cas des feuilles de Verveine, de Tilleul, et de la Fleur d'oranger qui vous aideront à faire un gros dodo tout comme la Mélisse a d'excellentes vertus relaxantes en cas d'insomnie ou de stress. A noter que vous pouvez également utiliser des hydrolats, des eaux de fleurs (de rose, d'oranger) et en ajouter quelques gouttes à votre infusion de tilleul, par exemple. 

Tisane au thym : efficace contre les nausées ?

Consommée en petite quantité chez la femme enceinte, pas plus d'une tasse par jour, la tisane au Thym a de multiples bienfaits. En effet, elle pourra apaiser vos nausées, soulager votre foie et vous aider à dégager vos voies respiratoires en cas de rhume.

Tisane à la menthe, au gingembre

Vous souffrez de nausées, fréquentes en début de grossesse ? Misez sur une infusion au Gingembre. Plutôt en racines, car consommé en tisane, le goût y est meilleur qu'en poudre. Vous pouvez y ajouter quelques feuilles de Menthe fraîche (bien lavées toutes les plantes fraîches en les trempant avec une goutte de vinaigre si vous n'êtes pas immunisées contre la toxoplasmose) pour améliorer votre transit.

Tisane à la mauve

Les femmes enceintes souffrent fréquemment de cystites. Faute d'avoir la possibilité de prendre un médicament pour soigner vos troubles urinaires, une infusion de Mauve vous aidera à lutter contre les inconforts urinaires. Vous pouvez l'associer à de la Bruyère pour son action drainante

Tisane au laurier

Bon pour booster votre système immunitaire, vous stimuler en cas de coup de fatigue, la tisane de Laurier peut être consommée pendant la grossesse, mais avec modération.

Faut-il privilégier la tisane bio durant la grossesse ?

"Bien sûr, il est toujours préférable de privilégier le bio. Mais au-delà du label, le plus important est l'origine des plantes que l'on consomme" souligne Hélène Comlan. Son conseil : plutôt que de privilégier des tisanes bio, choisissez celles qui sont cultivées en France, dans une dynamique éco-responsable ou issues de plantes que vous avez fait poussé vous-même.

Quelle tisane pour lutter contre la rétention d'eau et les troubles circulatoires

Une tisane de Marronnier ou de Vigne rouge constitue un excellent breuvage pour lutter contre les problèmes de rétention d'eau, fréquents durant la grossesse. En cas de troubles de la circulation sanguine, sensation de jambes lourdes ou apparition d'hémorroïdes, autres maux classiques affectant les femmes enceintes, consommer des tisanes à base d'Hamamélis pourra vous soulager efficacement. 

Quelles tisanes pour accélérer le travail ?

Si elles ne sont pas recommandées durant la grossesse en raison de leurs effets abortifs, les tisanes à base de Framboisier, de Sauge ou de Réglisse peuvent être consommées, à terme, pour favoriser l'expulsion. Elles vont alors aider le col à se mettre au travail.  

Combien de tisane par jour ?

Autre recommandation de la naturopathe : même les tisanes recommandées durant la grossesse ne doivent pas être consommées à outrance : n'en buvez pas plus d'une à deux tasses par jour.

Questions et petits maux de la grossesse