Règles anniversaire : définition, durée, aspect, abondantes

Les règles anniversaire, ou métrorragies du premier trimestre, se traduisent par des saignements survenant aux alentours de la date présumée des règles. Pourtant, ils n'ont de règles que le nom. De quoi s'agit-il exactement ? Quand s'inquiéter ? Éléments de réponse avec le Dr Odile Bagot, gynécologue.

Règles anniversaire : définition, durée, aspect, abondantes
© Siam Pukkato-123rf

Qu'est-ce que les règles anniversaire ?

Les règles anniversaire surviennent aux alentours de la date présumée des règles. Mais au sens de saignements vaginaux qui surviendraient tous les mois pendant la grossesse, elles n'existent pas, puisque le cycle menstruel est arrêté. Le corps n'a donc pas de muqueuse utérine à évacuer. Mais quand ce saignement survient à peu près au moment où on aurait dû avoir ses règles, on peut légitimement penser qu'il s'agit du retour de ses menstruations. "En réalité, le hasard a fait que c'est arrivé au moment où on aurait dû les avoir mais ce n'est absolument pas un mécanisme hormonal de rappel des règles. Les saignements qui surviennent en début de grossesse portent un nom : les métrorragies du premier trimestre. Il faut savoir que à chaque semaine de la grossesse au premier trimestre, des pertes de sang pathologiques peuvent survenir", commente le Dr Odile Bagot. 

Règles anniversaire : quelle couleur et aspect ?

Les métrorragies du premier trimestre de grossesse peuvent prendre toutes les formes. "Si elles sont peu abondantes, il va s'agir de petits saignements rosés ou bruns et si c'est très rouge et que l'on remarque la présence ce gros caillots, cela indique probablement une fausse couche", indique la gynécologue. 

Combien de temps durent les règles anniversaire ?

En moyenne, les métrorragies du premier trimestre, que l'on qualifie de règles anniversaire, ne durent que quelques jours. "Si une femme commence à avoir des saignements à la date présumée de ses règles, une échographie doit être réalisée pour en déterminer la cause. Soit cela s'arrête, auquel cas il s'agissait probablement d'un hématome décidual, d'une fragilité du col suite à un rapport sexuel ou de la nidation (moment où l'embryon va s'implanter dans l'utérus) ; soit cela continue pendant un nombre variable de jours, et il peut s'agir d'une complication de la grossesse telle que fausse couche ou grossesse extra-utérine", explique le Dr Odile Bagot. Dans tous les cas, des saignements qui apparaissent pendant la grossesse doivent impérativement faire l'objet d'une consultation.

Comment savoir si ce sont des règles anniversaire ? 

  • Les règles anniversaire se manifestent par des saignements survenant à la date présumée des règles.
  • Contrairement aux menstruations, les règles anniversaire sont peu abondantes et ne s'accompagnent d'aucune douleur.
  • Ce qui permet de faire la distinction avec les règles, c'est que les saignements ne sont pas comme d'habitude et qu'il y a une variabilité dans la survenue des saignements.
  • D'autres symptômes tels que ballonnements et nausées peuvent apparaître, mais cela n'est pas systématique.
  • Bien entendu, un test de grossesse positif est l'élément principal permettant de confirmer qu'il s'agit de règles anniversaire.

Que faire si les règles anniversaire sont abondantes ?

Des saignements vaginaux abondants qui surviennent au premier trimestre doivent amener à consulter un gynécologue en urgence afin d'éliminer tout risque de fausse couche.

De faibles saignements de couleur sépia doivent faire suspecter une grossesse extra-utérine. "Si la grossesse évolue correctement et qu'elle se situe bien dans l'utérus, ces saignements témoignent d'une menace de fausse couche qui heureusement évolue le plus souvent favorablement", rassure la spécialiste.

Quand faire un test de grossesse en cas de règle anniversaire ?

Il est possible de faire un test de grossesse dès que l'on a un doute sur l'origine de ces saignements qui semblent différents de d'habitude et que l'on a pas de contraception. En principe, si on pense que l'on a ses règles, on ne sait même pas que l'on est enceinte, donc on n'a pas besoin de faire un test. "La grossesse commence à l'ovulation. Les 15 premiers jours de grossesse, on ne peut pas savoir que l'on est enceinte puisqu'on n'a pas encore de retard de règles. Si cette grossesse saigne à la troisième semaine, la femme pensera qu'elle a ses règles. C'est seulement plus tard, quand d'autres signes vont apparaître (saignements continus, douleurs, nausées), qu'elle va consulter, et qu'on lui demandera un test de grossesse, qu'elle se rendra compte qu'elle était enceinte et que ces saignements étaient des saignements de grossesse et non des règles", précise notre interlocutrice. 

Règle anniversaire : quand consulter ?

Si les saignements sont abondants et/ou s'ils s'accompagnent de douleurs, une consultation en urgence s'impose. Il est fort probable qu'il s'agisse d'une fausse couche ou d'une grossesse extra-utérine. Le médecin vérifiera l'évolution de la grossesse par le biais d'une échographie et l'évolution du taux de l'hormone de grossesse, le BHcg.

Merci au Dr Odile Bagot, gynécologue, auteur de Perturbateurs endocriniens, la guerre est déclarée, aux éditions Mango. 

Maux de la grossesse