8000 bébés par an touchés par le syndrome d'alcoolisation fœtale en France

Les campagnes de prévention contre la consommation d'alcool pendant la grossesse ne semblent pas suffire. L'Académie de médecine alerte de nouveau sur les risques pour l'enfant à naître.

8000 bébés par an touchés par le syndrome d'alcoolisation fœtale en France
© Rafael Ben-Ari

Chaque année en France, près de 8 000 enfants naissent mal formés ou présentent des troubles du comportement, en raison d'une consommation d'alcool pendant la grossesse, a précisé Gilles Crépin, professeur de médecine et membre de l'Académie nationale de médecine au micro de RTL. C'est ce que l'on appelle le syndrome de l'alcoolisation fœtale, dont plus de 20 % des Français méconnaissent les risques selon une récente étude. 

L'Académie de médecine tire donc la sonnette d'alarme en publiant un rapport sur les risques d'alcoolisation fœtale. "La France n'est pas épargnée par ce fléau qui atteint les enfants de la naissance à l'adolescence. Elle se manifeste dans sa forme la plus grave et complète par le Syndrome d'Alcoolisation Fœtale associant une dysmorphie cranio-faciale, un retard de croissance et un déficit mental", précise le rapport. Sans oublier les autres risques tels que "les troubles de l'apprentissage ou de la mémoire, responsables de difficultés scolaires, de troubles cognitifs et du comportement". Enfin, le rapport précise que le cerveau est sensible à l'alcool durant toute la grossesse.

Malgré ces risques et les campagnes de prévention contre la consommation d'alcool pendant les neuf mois de grossesse, une femme enceinte sur quatre continuerait pourtant de boire des verres d'alcool, selon Gilles Crépin (elles étaient une sur deux il y a une douzaine d'année). Ce dernier distingue deux sortes d'alcoolisation, tout autant dangereuses pour la santé du nouveau-né : l'alcoolisation chronique, semblable à la consommation avant la grossesse, et la consommation accidentelle (binge drinking). Le médecin rappelle par ailleurs qu'une future maman doit restreindre sa consommation d'alcool à une tolérance zéro, tout comme la consommation de tabac ou de drogues. Pointant un manque de prévention sur le sujet, l'Académie de médecine souhaite que les femmes en âge de procréer ainsi que les professionnels de santé et le grand public soient mieux informés et sensibilisés sur ces risques.

Lire aussi

8000 bébés par an touchés par le syndrome d'alcoolisation fœtale en France
8000 bébés par an touchés par le syndrome d'alcoolisation fœtale en France

Chaque année en France, près de 8 000 enfants naissent mal formés ou présentent des troubles du comportement, en raison d'une consommation d'alcool pendant la grossesse, a précisé Gilles Crépin, professeur de médecine et membre de...