Régime Da Vinci : ça marche vraiment pour maigrir ?

Et si le nombre d'or était le secret de la diète idéale ? C'est l'hypothèse du Code Minceur ou Régime Da Vinci. Fantasme ou réel intérêt nutritionnel ? Explications.

Régime Da Vinci : ça marche vraiment pour maigrir ?
© africa-studio.com (Olga Yastremska and Leonid Yastremskiy)

Maigrir sans privation, on en rêve toutes. Alors que les nutritionnistes et diététiciens prônent le plaisir et l'équilibre pour retrouver et garder son poids de forme, le Code Minceur qui s'appuie sur une répartition autoproclamée idéale des glucides, protéines et lipides, se veut être la clé de voûte de l'équilibre alimentaire. S'inspirer d'un chiffre découvert dans l'Antiquité est-il vraiment suffisant pour perdre du poids de façon safe et durable ?

Le régime Da Vinci c'est quoi ?

A l'origine du régime Da Vinci, Stephen Lanzalotta, un personnage multi-casquettes diplômé en biologie à la fois menuisier, Chef restaurateur et boulanger. Au début des années 2000, alors qu'il utilise déjà pour ses créations le nombre d'or (une formule mathématique découverte à l'Antiquité), il s'inspire du succès du livre de Dan Brown Le Da Vinci Code pour lancer son "Diet Code". Il s'inspire de ce chiffre emblématique (1,618) et du régime méditerranéen pour créer sa propre diète et mettre fin aux régimes qui n'empêchent pas l'effet yoyo. Pour lui la clé est de manger pour le plaisir. Comme s'amuse Stephen Lanzalotta sur son site* : "Adopter le Code Minceur, ne fera pas de vous un grand peintre ou un grand inventeur mais en composant en conscience des repas de qualité dans les bonnes proportions sur lesquelles Da Vinci s'est appuyé, vous pourrez devenir plus mince et plus fort. Adoptez ces proportions de l'intérieur et vous verrez de nouvelles proportions se dessiner à l'extérieur."

Le régime Da Vinci, comment ça marche ?

Pas de privation avec le Code Minceur car elle est considérée comme source de frustration et d'échec sur le long terme. La diète de Lanzalotta ne diabolise aucun aliment ni groupe d'aliments : poissons, fromages, viande, noix, fruits, légumes et même vin et pain sont à l'honneur. Pour construire un régime qui promet de nous faire renouer avec le plaisir tout en perdant du poids, le boulanger s'inspire donc du nombre phi, le fameux 1,618 antique, utilisé pour construire les pyramides et figurant en bonne place dans le livre de Dan Brown.

En tenant compte de différents éléments, le Code Minceur décompose l'assiette parfaite en :

  • 52 % de glucides
  • 20 % de protéines
  • 28 % de matières grasses

Des données presque semblables aux recommandations officielles françaises qui sont de 50 à 55 % de glucides, 15 % de protéines et 35 à 40 % de lipides. "De petits changements réalistes que vous pouvez adopter aujourd'hui et qui mèneront à un nouveau style de vie que vous pouvez réellement maintenir sur la durée" assure l'auteur sur son site. Avec ce régime, pas besoin de compter les calories, mais la calculette est tout de même de rigueur si l'on veut respecter les proportions. Pour nous aider dans cette quête, Stephen Lanzalotta donne dans son livre des idées de menus et de recettes inspirées de la cuisine italienne.

Quels résultats attendre du régime Da Vinci ?

Pas de promesse en termes de perte de kilos. Le régime Da Vinci prône un retour à une alimentation saine et équilibrée qui permet de perdre du poids durablement, mais sans engagement de chiffres sur la balance.

Les inconvénients du régime

Même si on ne se focalise pas sur les calories avec ce régime, il faut tout de même respecter les proportions ce qui implique de toujours avoir le nez sur les étiquettes des aliments ou de cuisiner avec une appli qui nous donne la composition nutritionnelle des aliments. Sur le long terme, cela peut être fastidieux.
Si l'on souhaite une perte de poids progressive, le régime peut fonctionner toutefois pour une perte de poids plus rapide avant la plage par exemple, la part de glucides est plus élevée que dans un régime classique ce qui risque de ralentir la perte de poids.

Par ailleurs, les régimes ne peuvent pas être généralisés. La perte de poids est une approche individuelle qui doit tenir compte des kilos à perdre, de l'état de santé de la personne, de son rapport à la nourriture, de son niveau d'activité physique... Par ailleurs, le régime prône une alimentation saine et équilibrée sans restriction, mais cette dernière partie peut laisser à penser que l'on peut manger les quantités que l'on veut. Erreur. Pour perdre du poids, il est essentiel de créer un déficit entre les calories ingurgitées et celles brûlées par l'organisme. Un point peu mis en avant par l'auteur du livre à succès.

Les avantages du régime

Mis à part ces écueils, le Code Minceur présente l'avantage de ne pas être restrictif et donc de ne favoriser ni les carences, ni la fatigue ou la perte de masse musculaire. Il s'agit d'une diète équilibrée qui autorise les plaisirs. Le régime Da Vinci n'est en rien dangereux, il aide à rééquilibrer son alimentation petit à petit pour perdre du poids en douceur, sous condition de tout de même d'avoir un apport calorique en accord avec sa dépense énergétique et de mettre l'activité physique régulière au menu !

*www.diet-code.com

Régime et perte de poids