Césarienne programmée : à combien de semaines ?

Il arrive dans certains cas que l'accouchement par voie basse soit impossible. L'équipe médicale va donc décider de programmer une césarienne pour faire naître bébé. Comment se déroule cette intervention ? A quel stade de la grossesse ? Quels sont ses avantages et inconvénients ? Les explications du Dr Cécile Pénager, gynécologue-obstétricienne.

Césarienne programmée : à combien de semaines ?
© mvaligursky/123RF

Qu'est-ce qu'une césarienne programmée ?

"Une césarienne programmée est une césarienne qui est réalisée car la maman ne peut pas accoucher par les voies naturelles. Elle est réalisée à une date bien précise fixée par le gynécologue en concertation avec la maman ", explique le Dr Cécile Pénager,

Pourquoi programme-t-on une césarienne ? 

Plusieurs indications peuvent conduire l'équipe médicale à programmer une césarienne.

  • L'indication la plus fréquente est l'antécédent de plusieurs césariennes. "A partir de deux césariennes antérieures, dans la grande majorité des cas, on propose de nouveau une césarienne car l'utérus est trop fragile pour supporter les contractions et le travail.", explique la gynécologue. Après une seule césarienne, il y a un échange avec le gynécologue obstétricien et on peut tenter l'accouchement par voie basse.
  • Une mauvaise position du placenta. Lorsqu'il recouvre le col et empêche le bébé de passer à travers le col, on ne peut faire qu'une césarienne, cela s'appelle un placenta praevia.
  • Les anomalies de positionnement du bébé. Par exemple, si bébé est en siège chez une maman qui a un bassin trop petit, ou que le bébé se présente en transverse, tête d'un côté, fesses de l'autre. 
  • Un bébé macrosome, extrêmement gros, dans un contexte de diabète gestationnel ou de diabète préexistant. 
  • Naissances multiples, jumeaux et plus, mais cela dépend des équipes qui préconisent parfois la voie basse pour les jumeaux. 

Le Dr Pénager tient à rappeler que généralement, on ne réalise pas de césarienne de convenance. Il ne faut pas oublier que la césarienne reste un acte chirurgical avec ses complications et c'est pour cette raison qu'on préfère que les femmes accouchent la voie basse  "On échange sur les raisons avec la future maman et ,de manière très exceptionnelle, cela peut être accepté. Uniquement quand il y a une réelle peur et après toute une évaluation.", précise la gynécologue. 

Césarienne programmée : à combien de semaines ?

Généralement, la césarienne est programmée entre 38 et 40 SA mais tout dépend de l'indication. "Si la femme a déjà eu plusieurs enfants et subi plusieurs césariennes on programme l'intervention vers 38 SA. On n'attend pas trop longtemps car le risque augmente alors que la maman se mette en travail, et que la césarienne soit réalisée dans un contexte plus urgent", détaille le Dr Pénager.  En revanche, dans un contexte de premier bébé avec par exemple une présentation en siège, on pourra programmer la césarienne entre 39 et 40 SA.

Comment se préparer à une césarienne programmée ?

La césarienne programmée n'appelle pas de préparation particulière, si ce n'est que l'on conseille aux mamans de s'épiler par elles-même pour que la peau soit bien propre sans poil à l'endroit de la cicatrice. "La maman doit se présenter le matin même ou la veille de l'intervention en fonction de l'organisation des services. En fonction de l'heure de la césarienne, elle doit être à jeun dès le matin, ou elle peut prendre un dernier repas léger à 6 heures. Elle prend également une douche classique à l'hôpital", explique la gynécologue. "En résumé, il faut s'organiser comme pour un accouchement classique, avec la même joie de rencontrer son enfant !", ajoute-t-elle. 

Quels sont les inconvénients à réaliser une césarienne programmée ?

"Une césarienne, ce n'est pas anodin. Cela reste une intervention chirurgicale qui se déroule dans une immense majorité des cas très bien, mais ça reste une chirurgie avec des complications potentielles", rappelle le Dr Pénager. C'est pour cette raison qu'on ne propose une césarienne que quand il y a une indication, afin de minimiser les risques pour la maman, notamment parce qu'après une césarienne l'utérus est fragilisé. "Il existe donc un risque rare mais possible de rupture utérine lors d'une grossesse ultérieure. Sous l'influence des contractions, le muscle utérin peut s'ouvrir et se rompre. Il y alors une communication entre la cavité abdominale et l'utérus. C'est gravissime pour le bébé car la circulation avec le placenta peut s'interrompre, et pour la maman, car une hémorragie massive peut survenir.", détaille la gynécologue. "Plus il y a eu de césariennes, plus la réalisation peut être difficile et plus il y a le risque de complications lors du geste comme des hémorragies ou des de plaies de l'utérus, de la vessie ou du tube digestif.", ajoute-t-elle. Au niveau du bébé, il n'y en revanche pas de gros impact. Lors d'une césarienne programmée, il y a juste un risque un peu augmenté de détresse respiratoire transitoire. 

Comment se déroule une césarienne programmée ?

"Contrairement à une césarienne en urgence, lors d'une césarienne programmée on descend tranquillement, personne ne court, c'est beaucoup plus détendu", explique la gynécologue. La maman est conduite au bloc opératoire où l'anesthésiste va réaliser la rachianesthésie afin d'anesthésier le ventre et les jambes. On l'installe sur la table puis on pose une sonde urinaire et on la prépare pour l'intervention. "L'équipe d'anesthésie va se placer près de la tête de la maman, l'équipe chirurgicale au niveau du ventre. On va désinfecter le ventre et poser les champs stériles. Il y a toujours un champ dressé entre la tête et le ventre, afin que personne ne voit ce qui se passe du côté chirurgical", explique le médecin.

Après s'être assuré que la maman est suffisamment anesthésiée, le chirurgien va réaliser une incision d'environ 10 cm au ras des poils du pubis. Le bébé vient au monde très rapidement, en seulement quelques minutes. Il fait connaissance avec ses parents avant les premiers soins.  "Les tissus sont ensuite recousus les uns après les autres puis la peau est refermée avec des fils ou des agrafes. La maman est ensuite conduite en salle de réveil ou en salle de naissance pour une surveillance afin de s'assurer qu'il n'y a pas de saignements', ajoute la gynécologue. 

Césarienne programmée : quelle est la durée de l'hospitalisation ?

L'hospitalisation dans le cadre d'une césarienne programmée est d'environ 4 à 5 jours, en fonction de la manière dont les choses se passent pour la maman et le bébé. 

Merci au Dr Cécile Pénager, gynécologue-obstétricienne 

Avant l'accouchement