Envie de femme enceinte : lesquelles, à quel mois, pourquoi ?

Pendant leur grossesse, les futures mamans ont souvent envie de manger des hamburgers, des cookies, ou encore des bonbons. Pourquoi les femmes enceintes ont-elles des envies particulières ? Quand apparaissent-elles ? On fait le point avec Chantal Birman, sage-femme.

Envie de femme enceinte : lesquelles, à quel mois, pourquoi ?
© 123RF / dolgachov

Les femmes enceintes n'ont pas forcément envie de fraises ! Mais il est vrai qu'elles ont souvent des désirs alimentaires bien particuliers. "Les envies vont beaucoup évoluer en fonction de l'époque, de la classe sociale, ou encore de l'âge de la mère", nous explique Chantal Birman. On décrypte le phénomène avec notre sage-femme.

A partir de quand apparaissent les envies de femme enceinte ?

Les envies de femme enceinte peuvent apparaître à n'importe quel moment de la grossesse. "Il faut malgré tout que la femme sache qu'elle attend un enfant, mais surtout que sa grossesse soit reconnue socialement. Vers 3-4 mois, les futures mamans commencent à annoncer l'heureux événement, et leur ventre devient visible. A ce moment-là, exprimer leurs envies va entraîner une écoute plus attentive", précise Chantal Birman. Par ailleurs, ce phénomène n'est pas du tout systématique ! Certaines futures mamans ne ressentiront jamais ces envies de femme enceinte.

Quelles sont les causes des envies de femme enceinte ?

Les envies de femme enceinte seraient liées à la préoccupation de nourrir son enfant à naître à travers son alimentation, mais pas que. L'aspect psychologique est aussi important. "Avant, les envies des femmes enceintes étaient plus répandues, car les femmes étaient moins valorisées qu'aujourd'hui, la prise en compte de leurs désirs n'avait pas de place. Pendant la grossesse, il y a un espace pour ce qu'on appelle la régression, qui s'exprime sous la forme de "caprices". Cette permissivité autour du caprice avait son pendant qui était : hors période de grossesse, point de salut", souligne notre sage-femme. Aujourd'hui, les envies de femmes enceintes sont toujours ancrées dans notre société, mais elles ont évolué, et sont souvent moins fortes. "Les femmes travaillent pratiquement autant que les hommes, elles ont un emploi reconnu socialement. Parce que le travail domestique est un vrai travail, mais il n'est souvent pas reconnu en tant que tel, surtout quand ce n'est pas votre métier. Les femmes sont aussi plus libres, elles ont un salaire et elles peuvent donc assouvir leurs envies en dehors de la grossesse", estime Chantal Birman.

Les croyances sur les envies de femme enceintes

Comme tous les aspects de la grossesse, les envies de femme enceintes sont sujettes à de nombreux mythes. Par exemple, "l'envie de fraises" n'est pas systématique chez toutes les futures mamans, au contraire ! Décryptage des croyances les plus répandues :

Envie de femme enceinte : fille ou garçon ?

Une femme enceinte qui a envie de manger des choses salées et/ou protéinées (viande, fromage…) s'entend souvent dire qu'elle attend un petit garçon. A l'inverse, quand elle veut manger des choses sucrées, comme des fruits, des gâteaux ou des bonbons, on lui prédit qu'elle va avoir une fille. Cela induit l'idée (fausse) que les filles seraient plus douces que les garçons… Les envies d'une future maman ne sont absolument pas un signe du sexe du bébé ! Forcément, certaines vous diront que si, puisqu'elles rêvaient de friandises et qu'elles ont eu une fille. Mais il ne faut pas oublier qu'il n'y a que 50 % de chances de se tromper ! Hélène nous raconte qu'à chacune de ses trois grossesses, on lui avait prédit qu'elle allait avoir un garçon. "Quand j'étais enceinte, j'ai eu des envies de kebabs. On m'a dit que, comme j'avais envie de viande, j'allais avoir un fils. J'ai eu la même envie les trois fois où j'ai été enceinte, j'aurais donc, en théorie, dû avoir trois garçons. Sauf que j'ai eu trois filles !", s'amuse-t-elle.

"Il y a toujours des gens pour prédire le sexe du bébé en fonction de plusieurs théories. La prédiction fait exister un espace entre la mère et l'enfant. Cette parole sociale défusionne la relation maman-bébé. Elle fait par là exister immédiatement l'enfant dans l'espace social en tant qu'individu à part entière", décrypte Chantal Birman.

 

Envie de femme enceinte non assouvie, tâche de naissance

Les futures mamans s'entendent parfois dire que leur bébé va naître avec une tâche de naissance ou de vin si elles n'assouvissent pas leurs envies de grossesse. C'est bien entendu faux ! "C'est évident que l'enfant ne va pas naître avec une tâche si la maman ne cède pas à ses envies. C'est simplement un moyen d'autoriser une régression sur cette période bien normée qu'est la grossesse", estime la sage-femme.

Vinaigre, moutarde... Les envies étranges des femmes enceintes

Quand elles se souviennent de leur grossesse, les futures mamans s'amusent parfois des envies qu'elles ont eu étant enceintes. Certaines auront eu envie de manger des aliments qu'elles détestent en temps normal, d'autres des envies farfelues, comme d'ingurgiter une cuillère de moutarde. "J'ai vraiment mangé des choses bizarres pour ma part : cornichons, petits oignons, citrons verts que je croquais à pleines dents...", nous confie Amélie. Ce phénomène est plutôt amusant, et il n'a rien d'inquiétant ! C'est plus problématique quand la femme enceinte souffre de la maladie de Pica (ou syndrome de Pica), un trouble du comportement alimentaire. Celles qui en souffrent ont envie de manger des choses non-comestibles, et souvent un peu poudreuses : craie, terre, sable, cendres, talc, plâtre, farine… Elles se sentent souvent honteuses, et n'osent pas en parler, mais il ne faut pas hésiter à évoquer au médecin ou à la sage-femme qui suit leur grossesse. Elle pourra alors recevoir des conseils, et il pourra lui être recommandé de consulter un psychologue. Des analyses en fer pourront aussi être effectuées, pour s'assurer que cette envie n'est pas liée à des carences.