Listériose : comment s'en prémunir ?

Quels sont les symptômes et les risques de la listériose chez la femme enceinte ? Quels sont les aliments à éviter pour limiter les risques ? On fait le point.

Listériose : comment s'en prémunir ?
© dolgachov-123rf

La listériose est une maladie causée par la bactérie Listeria monocytogenes. Cette bactérie résiste bien au froid et une fois présente dans un aliment, elle continue de s'y multiplier même s'il est conservé au frigo. La contamination est presque toujours d'origine alimentaire. Le plus souvent, l'aliment contaminé par la bactérie est digéré et la bactérie neutralisée par le système immunitaire, sans conséquence. Cette maladie touche principalement les sujets âgés ou fragilisés par un diabète, un alcoolisme ou un cancer, etc. Cependant, la femme enceinte étant affaiblie sur le plan immunitaire, elle a 12 fois plus de risques de développer la maladie après avoir consommé des aliments infectés qu'une femme qui n'est pas enceinte. Les formes graves sont rares mais peuvent provoquer une fausse couche ou un accouchement prématuré. Contrairement à la toxoplasmose, la listériose est une maladie à déclaration obligatoire depuis 1998, le nombre de cas en France est donc connu précisément et en cas de problème des lots de viandes peuvent être retirés de la vente, par exemple. Cependant, il n'y a pas de protocole de dépistage obligatoire chez la femme enceinte, la listériose étant beaucoup plus rare. Au total, la listériose représente seulement 2 % des infection de la femmes enceinte.

Quels sont les aliments à éviter ?

Trois catégories d'aliments sont à éviter pendant la grossesse pour limiter le risque de contamination par la Listeria. Les fromages d'abord. Il faut éviter de consommer les préparations à base de lait cru. Vérifiez bien que les fromages ont été pasteurisés avant d'en consommer. Préférez les fromages à pâte pressée et cuite (emmental, comté) ou les fromages à tartiner. Le lait nécessaire à leur préparation a été chauffé à une forte température qui détruit la bactérie Listeria. Il faut aussi éviter de manger les croûtes de fromage, qui regorgent de bactéries en tout genre.

Sont aussi à éviter tous les produits de charcuterie cuite comme les rillettes, les pâtés, le foie gras, les produits en gelée. En effet, la viande a été transformée et des bactéries peuvent avoir contaminé la viande. Si vous choisissez du jambon, prenez-le pré-emballé car il n'aura pas été sur le même étal de charcuterie que d'autres produits crus, susceptibles d'être contaminés. Le mieux est de consommer la viande bien cuite à cœur et d'éviter de la manger crue (pas de tartare, etc.).

De même, pas question de consommer des poissons, des coquillages crus ou même du surimi ou des rillettes de la mer. Ces produits peuvent être dangereux pour la femme enceinte. Il ne faut pas mélanger les produits crus et cuits, maintenez-les à distance et ne consommez les restes alimentaires et les plats cuisinés qu'après les avoir suffisamment chauffés (au minimum 65°C pendant plusieurs minutes pour tuer le parasite). Il faut aussi nettoyer régulièrement son réfrigérateur en jetant les aliments périmés et le désinfecter avec de l'eau de javel.

Listériose : quels sont les symptômes ?

La listériose est une maladie difficile à diagnostiquer sur les seuls symptômes. En effet, la femme enceinte peut ne présenter qu'une toux et une fièvre inexpliquées. Des symptômes de grippe peuvent aussi être présents ou des douleurs abdominales faisant penser à une gastro-entérite. Mais dans 30 % des cas, la listériose n'entraîne aucun symptôme et n'est détectée que par les conséquences qu'elle entraîne sur le fœtus. Des examens rapides peu concluants La prise de sang est rarement concluante pour affirmer la présence ou non de la bactérie dans l'organisme. La meilleure technique de détection de la listériose consiste à faire un prélèvement sur un site normalement stérile (sang, col utérin et vagin, parfois urine ou autres) et d'isoler la bactérie après une mise en culture. Cependant, tous ces sites ne sont pas forcément touchés par la bactérie et ne seront donc pas forcément positifs aux tests de détection.

Listériose : quel traitement ?

La bactérie responsable de la listériose est résistante aux céphalosporines, antibiotiques couramment utilisés pour combattre les infections bactériennes. Par contre, d'autres antibiotiques sont très efficaces comme l'amoxicilline, les aminosides, le triméthoprime-sulfaméthoxazole (contre indiqué pendant la grossesse), les macrolides ou encore la vancomycine. Dans tous les cas, en cas de suspicion de listériose chez la femme enceinte, un traitement antibiotique est mis en place avant l'obtention des résultats des examens bactériologiques. C'est l'amoxicilline qui est donnée en première intention, pendant 10 jours. Lorsque la listériose est avérée, le traitement est augmenté et peut être modifié si besoin. Le traitement est d'autant plus efficace qu'il est prescrit rapidement après le début de l'infection. Toute fièvre inexpliquée chez la femme enceinte doit donc faire l'objet de grandes précautions.