Grossesse rapprochée : combien de temps entre deux naissances ?

A quel intervalle parle-t-on de grossesse rapprochée ? Combien de temps attendre quand on a eu une césarienne, ou des jumeaux ? Y a-t-il des risques ? Les réponses à vos questions avec le Dr Bernadette de Gasquet.

Grossesse rapprochée : combien de temps entre deux naissances ?
© 123RF / Evgeny Atamanenko

A partir de quand parle-t-on de grossesse rapprochée ?

On estime que s'il faut 9 mois pour faire un bébé, il en faut au moins 9 autres à la femme pour s'en remettre. Soit un écart de 18 mois minimum. En dessous de ce seuil, on peut parler de grossesses rapprochées comme lorsque deux enfants ont un an d'écart par exemple. "Il faudrait ajouter deux mois supplémentaires pour prendre en compte le retour de couches, mais 11 mois après avoir accouché, le corps de la femme est à priori prêt physiologiquement à refaire un bébé" note Bernadette de Gasquet, généraliste spécialisée dans l'accompagnement des couples pré et post-natal et auteure du livre Bien-être et maternité, aux éditions Albin Michel.   

Grossesse rapprochée : quels sont les risques ?

La grossesse engendre énormément de changements dans le corps : élargissement du bassin, relâchement des ligaments, du col, du diaphragme, de l'utérus et des abdominaux. Or, même s'il ne se remet jamais totalement, le corps de la femme enceinte a besoin d'un temps de repos pour que tout se remette en ordre. Cet espacement entre deux grossesses va aussi permettre à la jeune maman de perdre éventuellement les quelques kilos restants et de retrouver son tonus musculaire. Sinon, "cette seconde grossesse pourrait peser sur les ligaments et le corps en général engendrant davantage de douleurs, de fatigue et de contractions" prévient la généraliste. Cet état de santé peut d'ailleurs impliquer une mise en arrêt professionnelle avant le congé maternité et la femme enceinte a plus de chances de devoir rester couchée, car cela peut accroître les probabilités d'accouchement prématuré.

L'autre risque majeur en retombant trop rapidement enceinte est d'avoir un diastasis abdominal c'est-à-dire un écartement des abdominaux. Un trouble qui va bien au-delà de l'aspect inesthétique comme le détaille le Dr. De Gasquet : "il peut provoquer des douleurs abdominales nécessitant parfois une intervention chirurgicale". D'autre part,"si l'utérus n'a pas eu suffisamment de temps pour se remettre, il y a aussi un risque de descente d'organes". D'où l'importance de ne pas faire l'impasse sur la rééducation du périnée et des abdominaux, y compris entre deux grossesses. Enfin, porter un bébé lorsque l'on est enceinte n'est pas non plus recommandé car cela tire sur le périnée et le dos, or il est difficile de faire autrement quand l'aîné ne marche pas encore.

Grossesse rapprochée : comment s'organiser ?

Faire un deuxième bébé trop rapidement a aussi d'autres conséquences, comme le fait de devoir gérer deux enfants en bas âge, des nuits d'autant plus saccadées ou le fait de devoir investir dans une poussette double. D'ailleurs, "le premier bébé est souvent le plus difficile à gérer pour les parents qui découvrent avec lui la parentalité" constate la généraliste. Ce qui complexifie l'organisation lors de l'arrivée du deuxième. Une situation qu'elle estime différente lors de l'arrivée d'un troisième enfant où, paradoxalement, la logistique est souvent déjà mieux rodée. L'idéal selon elle : attendre que votre enfant prenne un peu d'autonomie et ait envie d'explorer son environnement, de se socialiser. Cela rendra cette grossesse plus facile à encaisser pour lui et à gérer pour vous. Votre enfant aura eu, en outre, un peu plus de temps pour profiter juste de vous avant d'avoir à vous partager et d'écoper du titre de "grand" de la fratrie. 

Enfin, y a aussi la question du couple. Beaucoup ne tiennent malheureusement pas longtemps après l'arrivée des enfants. Aussi, peut-être que d'accorder du temps à son couple avant de concevoir de nouveau peut permettre à chacun de trouver sa place... avant de vivre un nouveau chamboulement parental. 

Grossesse rapprochée et allaitement

Lors d'une grossesse rapprochées, les femmes enceintes qui allaitent l'aîné se posent aussi la question de l'organisation. "Si l'on choisit d'allaiter, il est préférable d'attendre d'avoir sevré le premier enfant" conseille Bernadette De Gasquet. 

Grossesse rapprochée : combien de temps attendre si on a eu des jumeaux ?

Dans certains cas, il vaut mieux attendre un peu plus longtemps, notamment si vous avez eu des jumeaux"Le corps est souvent plus distendu et a besoin de plus de temps pour se remettre" explique la généraliste. Et puis, quand on a déjà deux bébés, il vaut mieux attendre qu'ils soient un peu plus autonomes pour faire le troisième. Qu'ils marchent notamment. Tout dépend aussi de comment la femme se sent. De ses bébés également : si les premiers ne font pas encore de nuits complètes et vous réclament beaucoup d'énergie, il vaut sans doute mieux retarder un peu afin de prendre le temps de vous remettre.

Grossesse rapprochée et césarienne

En cas de césarienne, Elisabeth De Gasquet conseille d'attendre au moins un an avant de retomber enceinte afin de laisser le temps de bien cicatriser et de s'assurer que tout soit bien remis en ordre.

Pourquoi il ne faut pas attendre trop longtemps pour concevoir le deuxième ?

A l'inverse, attendre trop pour faire le suivant peut générer un décalage. L'un fait la sieste, l'autre non, les centres d'intérêts ne sont plus forcément les mêmes ce qui complexifie le choix d'activités en famille. Idem pour les jouets surtout s'ils partagent la même chambre. Le bébé peut aussi réveiller son frère ou sa sœur la nuit avec ses pleurs. Et puis, il peut être difficile de remettre le nez dedans quand vous êtes sortie des couches, que votre grand dort bien, bref, que vous avez retrouvé une certaine indépendance, un certain confort. D'autre part, le Dr. De Gasquet tient à souligner qu'aujourd'hui la fertilité a beaucoup diminué et que nombre de couples peinent à concevoir un bébé. "Si le premier a mis beaucoup de temps à venir et que l'on a passé les 35 ans, il est préférable de ne pas attendre trop longtemps entre les deux car il y a un risque que le second ne vienne pas non plus tout de suite". Elle constate d'ailleurs de plus en plus d'hypofertilité (diminution de la fertilité chez la femme ou/et chez l'homme) au moment de la conception du deuxième enfant. "L'âge n'aide pas car la production d'ovocytes diminue avec les années" indique-t-elle. 

Suivi médical et maladies pendant la grossesse