Pré, post et probiotiques : différences et bienfaits pour la peau

Notre flore cutanée est composée de milliards de bactéries, des bonnes et des mauvaises. Dans cet équilibre subtil, les pré, post et probiotiques jouent un rôle essentiel. Voici lequel.

Pré, post et probiotiques : différences et bienfaits pour la peau
© Olena Yakobchuk

Microbiome, microbiote, prébiotiques et probiotiques sont à la mode. Jusqu'à présent, on les connaissait surtout pour leurs effets sur notre confort intestinal et nos problèmes de digestion. Depuis quelques années, la science se penche aussi sur le microbiome cutané et là aussi les bonnes bactéries ont un rôle à jouer. Elles sont indissociables d'une belle peau en pleine santé.

Qu'est-ce que le microbiome ?

"C'est un ensemble de micro-organismes qui vivent dans et sur l'être humain" éclaire Marie Drago, pharmacienne et fondatrice de la marque Gallinée. Pas moins de 100 000 milliards de micro-organismes, bactéries, virus, levures... colonisent le microbiote. Dans ce joyeux bouillon de culture cohabitent les bonnes et les mauvaises bactéries. L'étude de leurs interactions, que ce soit au niveau intestinal ou cutané, est encore toute récente "mais on sait que le microbiome joue un rôle essentiel dans les maladies inflammatoires et que les bactéries jouent notamment un rôle de régulation du système immunitaire" poursuit la pharmacienne. Au niveau de la peau, pas moins de 1000 espèces de bactéries différentes prolifèrent dont certaines vivent en surface quand d'autres se logent plus en profondeur dans les follicules pileux et glandes sébacées, comme la bactérie de l'acné par exemple. Un écosystème à la fois fort et fragile dont les bonnes bactéries ont besoin d'être préservées.

Pré, post et probiotiques, quelles différences ?

Dans cet univers du quasi invisible, les probiotiques tiennent une place particulière. Ces micro-organismes vivants sont de bonnes bactéries qui ont un effet bénéfique sur leur environnement. Pour survivre, elles se nourrissent de prébiotiques, des nutriments que l'on trouve notamment dans l'extrait de betterave, dans les algues. Un cercle vertueux s'enclenche alors, les probiotiques nourries de prébiotiques créent des postbiotiques. Ce terme récent n'a pas encore de définition standardisée mais pour Marie Drago "un postbiotique est produit par une bonne bactérie et doit avoir un effet positif sur son environnement".

Où trouver des probiotiques en cosmétiques ?

En beauté, les probiotiques sont devenus les nouveaux actifs dont tout le monde parle, dont chaque crème se doit d'être enrichie. Il faut dire que ces actifs, généralement naturels, ont des vertus précieuses pour l'épiderme. Ils ont avant tout une action anti-inflammatoire et soulagent les peaux sensibles, les peaux acnéiques, atopiques. "Les probiotiques aident à réduire de façon douce et naturelle la part de bactéries pathogènes" poursuit Marie Drago. Ils sont aussi intéressants dans la lutte anti-âge et améliorent la fonction barrière de la peau. Une flore bien équilibrée c'est un épiderme plus fort, qui se protège mieux des agressions, se régénère mieux et vieillit également mieux. Les pré, post et probiotiques sont utilisés pour prendre soin de la peau, mais également du cuir chevelu, de l'hygiène intime. "En cosmétique, on retrouve trois différents types de probiotiques : des bactéries vivantes, des bactéries qui ont été chauffées mais dont la cellule est restée intacte et des bactéries cultivées." Des différences qui font dire à l'experte que le terme de probiotiques est parfois galvaudé puisqu'un "probiotique est un organisme vivant et rares sont les marques à utiliser des bactéries vivantes." 

Des probiotiques sous quelle forme ?

De plus en plus de marques intègrent des probiotiques à leurs cosmétiques pour apporter à la peau sa dose de bonnes bactéries. Pour la pharmacienne, "ce qui est intéressant c'est de nourrir le microbiome de prébiotiques pour que les bactéries présentes à l'état naturel dans la peau fassent leur travail. C'est comme ça que la peau se répare réellement."
Pour la bonne santé de la peau, les probiotiques peuvent être appliqués de façon topique ou consommés par voie orale. Pour notre experte, les deux modes d'application sont complémentaires : "Pour renforcer la barrière cutanée ou pour soulager une inflammation causée par des facteurs externes comme un nettoyage excessif, des soins mal adaptés, l'application topique est très intéressante. Mais quand l'inflammation est due au stress, à une mauvaise alimentation, prendre soin de son microbiote de l'intérieur avec des compléments alimentaires à base de pré, post et probiotiques c'est aussi important. D'autant que l'on connait mieux aujourd'hui le lien entre peau et intestin."

L'étude du microbiome est une vraie révolution et de plus en plus, les laboratoires vont en tenir compte pour développer des formules moins agressives à son encontre. Des crèmes shootées aux bonnes bactéries pour une peau en pleine vie !

Techniques et conseils pour la peau