Enceinte, comment mieux digérer ?

Nausées, vomissements, ballonnements, constipation…Les troubles digestifs sont fréquents pendant la grossesse. S'ils représentent une source d'inconfort pour les futures mamans, ils sont généralement bénins. À quoi sont-ils dus ? Que faire pour y remédier ? Réponses et conseils du Dr Odile Bagot, gynécologue.

Enceinte, comment mieux digérer ?
© Dean Drobot-123rf

Pourquoi je digère mal pendant la grossesse ? 

Les modifications du corps engendrées par la grossesse peuvent s'accompagner de nombreux désagréments, dont font partie les troubles digestifs. Si ces maux sont parfois difficiles à supporter, ils évoluent tout au long de la grossesse, avec une prévalence au début et à la fin. Durant le premier trimestre de grossesse, le corps doit s'adapter. Les bouleversements hormonaux qui se produisent peuvent alors entraîner des nausées de grossesse et des vomissements. Aussi désagréables soient-ils, ces troubles disparaissent généralement à la fin du troisième ou au début du quatrième mois de grossesse. Si ce n'est pas le cas, une consultation médicale s'impose. 

"Les ballonnements et la constipation s'expliquent quant à eux par l'imprégnation hormonale par la progestérone qui a tendance à rendre les muscles du système digestif paresseux et par conséquent, à ralentir le transit", explique le Dr Odile Bagot, gynécologue et auteure de Perturbateurs endocriniens, la guerre est déclarée !, aux éditions Mango.

Du quatrième au septième mois de grossesse, les troubles digestifs se font plus rares, puis à l'approche du terme, au fur et à mesure que le bébé prend de la place dans l'utérus et que le bassin s'élargit, la digestion devient de plus en plus lente et difficile, entraînant une sensation de lourdeur. "Les brûlures d'estomac sont quant à elles liées à une moins bonne vidange de l'estomac : les aliments restent plus longtemps dans le bol alimentaire. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la constipation n'est pas due à compression de l'intestin mais à une paresse de celui-ci", continue-t-elle. Excepté pour les vomissements, qui nécessitent une consultation médicale s'ils persistent au-delà du premier trimestre, les autres troubles digestifs ne présentent aucun caractère de gravité.

Que faire pour bien digérer pendant la grossesse ?

Pour favoriser la digestion pendant la grossesse, il convient d'adopter un certain nombre de mesures hygiéno-diététiques qui varient selon le trouble rencontré. 

Que faire contre les nausées et vomissements pendant la grossesse ?

  • Certaines précautions permettent d'atténuer les nausées et vomissements : 
  • Éviter les mets gras, épicés, les fritures, qui vont rester en place longtemps.
  • Faire des repas fractionnés : manger plus fréquemment, mais en plus petites quantités et en prenant son temps.
  • Limiter sa consommation de café et de boissons gazeuses.
  • Bannir l'alcool et le tabac.
  • Prendre son petit-déjeuner tôt le matin en privilégiant les glucides complets (pain complet, granola, muesli, banane…)
  • Boire de l'eau citronnée.
  • Ne pas rester trop longtemps sans manger : faire plusieurs collations dans la journée. 
  • Consommer du gingembre qui a des vertus calmantes sur l'estomac.

Que faire contre les remontées acides pendant la grossesse ?

Les remontées acides (reflux gastro-œsophagien) se caractérisent par la remontée d'une partie du contenu de l'estomac dans l'œsophage. Elles se traduisent par une sensation de brûlure au niveau du sternum, et un goût acide dans la bouche qui s'accompagne parfois d'une irritation de la gorge. Si ce désagrément peut se révéler très gênant pour les futures mamans, il est en revanche bénin. Il se manifeste généralement au cours du troisième trimestre, lorsque les muscles du cardia qui ferme l'estomac se relâchent et que l'utérus prend de plus en plus de place. Certaines règles hygiéno-diététiques aident à soulager les remontées acides et les brûlures d'estomac 

  • Éviter les aliments gras, pimentés, épicés, les plats en sauce, les agrumes, le thé, le café, les produits riches en sucre, les aliments qui fermentent dans l'intestin (lentilles, chou, haricots secs) ainsi que les boissons gazeuses. De manière générale, il faut éviter les repas trop copieux, trop gras et trop riches en liquides. 
  • Bien mastiquer les aliments et manger dans le calme.
  • Éviter les aliments trop chauds qui ont tendance à entretenir l'inflammation des muqueuses, et les boissons trop froides qui ralentissent la digestion et augmentent le risque de remontées acides. 
  • Ne pas trop boire au cours des repas.
  • Fractionner les prises alimentaires en cinq repas par jour, comprenant une collation le matin et un goûter. 
  • Éviter de s'allonger juste après le repas et se tenir à la verticale pour faciliter la digestion. 
  • Pratiquer une activité physique régulière, et faire du gainage pour renforcer les muscles abdominaux profonds. 

Si, malgré le respect de ces mesures, les brûlures d'estomac persistent, une consultation s'impose. Des pansements gastriques et antiacides peuvent êtres indiqués. 

Que faire contre la constipation pendant la grossesse ? 

Très fréquente pendant la grossesse, la constipation peut être soulagée en adoptant quelques bons réflexes au quotidien : 

  • Pratiquer une activité physique régulière pour stimuler le transit intestinal.
  • Ne pas différer le moment d'aller à la selle quand on en ressent le besoin.
  • Boire un grand verre d'eau le matin au réveil pour stimuler le système digestif.
  • Veiller à bien s'hydrater entre les repas.
  • Faire la part belle aux fibres : fruits et légumes, oléagineux. 
  • Chasser les stress avec des techniques comme le yoga, la méditation et la sophrologie. 

Si, en dépit du respect de ces conseils, aucune amélioration n'est constatée au bout de quelques jours, votre gynécologue pourra vous prescrire un Macrogol, des suppositoires à la glycérine ou des micro-lavements afin de faciliter l'évacuation des selles. 

Questions et petits maux de la grossesse