7e mois de grossesse : enceinte de 7 mois, vous pensez à l'accouchement

[29e à 32e SA, 27e à 30e semaine] Vous êtes enceinte de 7 mois ! Dans moins de deux mois, bébé sera dans vos bras. Votre ventre est de plus en plus rond et vous commencez à être fatiguée. Ménagez vous autant que possible ces prochaines semaines de grossesse.

7e mois de grossesse : enceinte de 7 mois, vous pensez à l'accouchement
© Suphakaln Wongcompune - 123 RF

7 mois de grossesse : combien de semaines ou SA ?

Le 7e mois de grossesse débute à la 27e semaine de grossesse (ou 29 SA) et se termine à la 30e semaine de grossesse ou 32 SA (32e semaine d'aménorrhée). Vous débutez également votre troisième trimestre de grossesse.

27 semaines de grossesse

28 semaines de grossesse

29 semaines de grossesse

30 semaines de grossesse

Les symptômes du 7e mois de grossesse

Enceinte de 7 mois, dès la 27ème semaine de grossesse, vous sentez combien une grossesse pèse sur le corps et l'esprit. Vous vous sentez lourde (à ce stade, vous avez pris environ 7 kilos), essoufflée au moindre effort. Il devient difficile de trouver une bonne position pour dormir. Surtout que les petits maux s'accentuent : jambes lourdes, varicosités, vergetures, hémorroïdes, fatigue, ventre dur, désordres digestifs... Votre utérus atteint votre thorax et comprime vos organes. L'accouchement approche et avec lui la tension monte. 

Fatigue

Le troisième trimestre de la grossesse marque généralement le début d'une période de grande fatigue. Vous dormez moins bien, avez plus de mal à récupérer d'un effort si minime soit-il. Votre corps tourne à plein régime et bébé puise dans vos réserves pour grandir et se développer. Si vous travaillez encore ou avez d'autres enfants, rien d'étonnant à ce que vous vous sentiez épuisée. Il n'existe aucun remède miracle à la fatigue si ce n'est celui du repos. Une fatigue inhabituelle devra toutefois être signalée au médecin, elle pourrait être un symptôme d'une anémie.

7 mois de grossesse et contractions

A 7 mois de grossesse il n'est pas anormal de ressentir des contractions, signes que votre corps se prépare. Si elles deviennent régulières et douloureuses ou sont accompagnées d'une perte de sang ou d'un liquide qui pourrait être du liquide amniotique, rendez-vous en urgence à la maternité. Un examen du col permettra de déterminer si les contractions sont synonymes de menace d'accouchement prématuré.  Des pertes de sang doivent quant à elle toujours faire consulter un médecin ou une sage-femme. Elles peuvent être le signe d'un accouchement prématuré, d'un hématome rétro-placentaire ou d'un placenta praevia, lorsque le placenta est situé trop proche du col de l'utérus. Un traitement médicamenteux peut permettre de stopper les contractions et de bloquer le travail, faites-vous examiner le plus rapidement possible. 

Mal au ventre, troubles digestifs

Les troubles digestifs sont fréquents au cours de la grossesse et à mesure que votre utérus grossit et comprime vos organes, ils pourraient bien empoisonner votre quotidien. La digestion peut être plus lente et s'accompagner de remontées acides désagréables et douloureuses. A l'inverse, vous pouvez également souffrir de diarrhées. Surveillez votre alimentation, évitez les agrumes, le chocolat, le café, les aliments trop gras. Si vous avez du reflux, attendez au moins deux heures après le repas pour aller au lit et installez-vous confortablement sur deux oreillers. 

Sexualité et rapports douloureux

A la fin de la grossesse vous pourriez connaître un regain d'appétit sexuel ! Une bonne nouvelle puisque l'endorphine (l'hormone de plaisir) secrétée pendant l'orgasme est un véritable shoot de bien-être pour maman et bébé. Les futures mamans craignent souvent que les rapports sexuels ne provoquent des contractions mais la fameuse "méthode à l'italienne" pour déclencher l'accouchement n'est basée sur aucune preuve scientifique solide ! Sauf si le praticien qui vous suit vous l'a fermement interdit, parce que le col est déjà largement modifié ou en cas de saignements par exemple, rien ne vous empêche de continuer à avoir des rapports sexuels pendant ce 8ème mois de grossesse. Il pourrait néanmoins vous recommander d'utiliser un préservatif, un bon moyen d'éviter les infections et les contractions que peuvent provoquer les prostaglandines contenues dans le sperme. Mais ne vous mettez aucune pression ! Il faut en avoir envie, se sentir bien et être en harmonie avec son partenaire. Vous devrez d'ailleurs faire preuve d'imagination pour trouver la position idéale, ce gros ventre prend de la place. En revanche, si vous sentez que les rapports provoquent des contractions ou un inconfort, mieux vaut les stopper immédiatement. Faites vous des massages, des caresses, il existe mille et une autre manières de prendre du plaisir.

Le bébé au 7e mois de grossesse

Poids du bébé, Taille,  position

Bébé avale une grande quantité de liquide amniotique, développe son goût, son corps s'arrondit. A la fin du 7ème mois il pèse environ un kilo et demi et mesure 40 cm. Il écoute attentivement votre voix et celles de votre entourage. Ses mouvements respiratoires ainsi que sa température interne se régulent, ses nerfs s'entourent d'une gaine (la myéline). C'est la dernière étape de maturation du cerveau et cela va durer pendant 20 ans ! Grande nouveauté au 7e mois, ses yeux sont ouverts ! Il peut désormais suivre du regard une source lumineuse qui serait placée à proximité de votre ventre. Son système digestif et ses reins fonctionnent, ses ongles poussent, il aura bientôt toutes les armes pour affronter l'extérieur... Il lui faudra quand même attendre deux mois pour, entre autre, perdre les longs poils qui recouvrent son corps... Ses organes sexuels se développent : si c'est un garçon ses testicules descendent dans les bourses, si c'est une fille les ovogonies se transforment en ovocytes de premier ordre. A ce stade de la grossesse, bébé peut encore changer de position. Céphalique, oblique, transverse, bébé s'autorise toutes les facéties ! S'il se présente par le siège, il dispose encore de plusieurs semaines pour se retourner. 

Bébé bouge beaucoup, ou peu ?

Le bébé peut parfois moins bouger en fin de grossesse. Il est toutefois important que la femme enceinte ressente chaque jour les mouvements de son bébé. Le manque de place et le fait que le bébé descende en fin de grossesse sont à l'origine de cette observation qui n'est néanmoins pas observable chez toutes les femmes enceintes. S'il bouge différemment de d'habitude ou si la future maman perçoit un changement trop important cela nécessite de se rendre à la maternité pour contrôler que tout va bien.

Bébé prématurité à 7 mois de grossesse

Un bébé est considéré comme prématuré lorsqu'il naît avant 37 sa. Cela concerne environ 8% des naissances en France. Les causes d'un accouchement prématuré sont nombreuses : infection, béance du col, placenta prævia, stress émotionnel intense, grossesse multiple etc. A 7 mois de grossesse, votre enfant est viable. Encore considéré comme un grand prématuré, il pourrait avoir besoin d'une assistance respiratoire et d'un séjour plus ou moins long en réanimation néonatale ou aux soins intensifs. L'accouchement peut survenir après plusieurs semaines d'alitement pour une menace d'accouchement prématuré ou de manière totalement imprévisible. Veillez à respecter scrupuleusement les recommandations de votre médecin si votre col a déjà commencé à se modifier ou si vous souffrez de contractions régulières. 

7 mois de grossesse : que faire ?

Surveiller sa santé, se reposer

Vous avez maintenant l'habitude de la consultation de grossesse. Ce mois-ci rien ne change, les examens sont les mêmes. Alertez le praticien en cas d'infection, même bénigne car elle peut être une cause de naissance prématurée. Buvez beaucoup d'eau et forcez sur les aliments riches en fer pour éviter les carences fréquentes à ce stade. Votre médecin risque d'insister, et il aura raison, sur la nécessité de vous reposer ! Pour preuve, nombre de femmes s'arrêtent de travailler au 7ème mois de la grossesse. Alors ne culpabilisez pas à l'idée de réduire vos horaires, de prendre un taxi plutôt que le bus, de vous faire aider pour le ménage ou les courses. Ecoutez votre corps durant la 28ème semaine de grossesse, la 29ème semaine de grossesse et la 30ème semaine de grossesse ! Lui seul vous dira l'énergie qu'il vous reste. Afin de diminuer les risques de naissances prématurées, évitez surtout la station debout prolongée, le port d'objets lourds (ce n'est pas le moment d'aménager la chambre de bébé), les trajets fatigants, l'activité physique (hormis la gymnastique douce) et surtout un mode de vie stressant.

Voiture, avion, train... Ralentir les déplacements

Le troisième trimestre de grossesse marque la dernière ligne droite avant la naissance. Il est donc grand temps de lever le pied sur les déplacements. Même si vous vous sentez en forme, mieux vaut éviter les longs trajets en voiture, que vous soyez conductrice ou passagère. Si jamais vous devez quand même prendre la route, installez vous à l'arrière et arrêtez vous très régulièrement pour vous dégourdir les jambes. Evidemment, n'oubliez pas de boucler votre ceinture de sécurité. Quoiqu'il en soit, à ce stade de la grossesse, le trajet ne devrait pas excéder deux heures ! 

Si vous avez prévu un voyage à l'étranger qui nécessite de prendre l'avion, contactez votre compagnie aérienne pour connaître sa politique d'accueil des futures mamans. Certaines demandent un certificat médical à partir du 7ème mois, d'autres refusent les femmes enceintes à partir de 35 semaines. Si vous avez des antécédents de thrombose veineuse, il est impératif de consulter votre médecin avant de voyager ou tout simplement de reporter votre voyage. Réfléchissez également avant d'envisager un voyage au long cours, d'autant plus si vous avez déjà des contractions. Ces dernières semaines de grossesse doivent être avant consacrées au repos.

Se préparer à l'accouchement

Une femme enceinte bénéficier de 8 séances de préparation à la naissance. Si ces séances sont réalisées par une sage-femme ou un médecin, elles sont remboursées à 100% par la sécurité sociale. Ces séances ont pour but de vous préparer à l'accouchement (reconnaître les signes, savoir quand partir à la maternité) à la gestion de la douleur mais aussi à l'allaitement et aux différents soins de bébé. Les futures mamans ont aujourd'hui un éventail de choix très large et peuvent se tourner vers une préparation classique ou par exemple faire le choix d'une préparation en piscine, du yoga ou de la sophrologie. Si votre compagnon manifeste une certaine inquiétude à l'idée de devenir papa, l'haptonomie peut être une approche intéressante. Elle lui donnera l'occasion d'apprendre à se situer par rapport au bébé, à communiquer avec lui, et aussi à trouver sa place à vos côtés.

Faire un projet de naissance

De plus en plus de parents rédigent un projet de naissance. Désirant être pleinement acteurs de cette naissance, ils souhaitent coucher sur papier leurs envies et attentes pour le jour le plus important de leur vie. Il n'y a aucun modèle à suivre, chaque couple consignera dans ce document les éléments qu'il souhaite porter à la connaissance du personnel qui accompagnera la naissance. Certaines mamans vont ainsi demander à ce que la surveillance soit minimale pendant le travail, refusant le monitoring systématique afin de pouvoir se déplacer et les touchés vaginaux inutiles. Vous pourrez également dire dans quelle position vous souhaitez accoucher, si vous préférez éviter l'épisiotomie ou bien encore si vous refusez la péridurale.

Ce document peut également être l'occasion d'évoquer la présence et le rôle du futur papa. Une copie de votre projet de naissance sera mise dans le dossier et ainsi porté à la connaissance du personnel de la maternité. Il est important de garder à l'esprit que, si le personnel a à cœur de respecter vos souhaits, l'accouchement n'est pas une science exacte. Si la situation l'exige, vous devrez accepter que tout ne se passe pas exactement comme vous l'aviez imaginé. Votre compagnon doit aussi être en mesure de prendre des décisions à votre place si vous n'êtes pas physiquement en position de vous exprimer. Parlez en avec lui à cœur ouvert avant l'accouchement.