Préparation à l'accouchement : comment se passent les séances ?

Quand commencer les cours de préparation à l'accouchement ? De quoi va-t-on parler ? Haptonomie, séance classique, yoga ou sophrologie... Comment choisir sa méthode ? Nos conseils pour vous sentir prête.

Préparation à l'accouchement : comment se passent les séances ?
©  Cathy Yeulet-123rf

Comment se déroulent les cours de préparation à l'accouchement ? Quelle est la prise en charge ? Quelle place tiennent les futurs papas ? On vous guide.

Quand commencer les séances de préparation à l'accouchement ?

Il est généralement conseillé de s'inscrire assez tôt après le début de la grossesse pour obtenir une place au cours de votre choix. Certaines maternités ont beaucoup de femmes qui souhaitent y assister et, pour préparer les groupes, elles doivent prévoir en avance leurs effectifs. Pas question d'attendre le huitième mois de grossesse pour s'y intéresser. D'autant que les cours de préparation à l'accouchement ne traitent pas que de l'accouchement. "Ce sont des cours sur toute la grossesse et même l'après, explique Marie Kissner, sage-femme à l'hôpital de Morlaix. On y parle aussi bien des maux de la grossesse que de la péridurale et évidemment aussi de l'accouchement." Tout commence par un entretien individuel précoce qui a généralement lieu au 4e mois de grossesse. La future maman rencontre une sage-femme qui dispense des cours de préparation à l'accouchement. Lors de cet entretien, la maman pourra parler librement de sa grossesse, de sa vie de couple, de son travail mais aussi de ses craintes et de ses attentes avec ces cours de préparation. Les cours en groupe peuvent ensuite commencer.  "Le plus souvent, elles commencent les cours au début de leur congé maternité, vers 7 mois et demi de grossesse. L'heure des cours n'est pas forcément compatible avec leur travail", explique Marie Kissner. A noter que certaines conventions collectives permettent aux femmes d'y assister avant le congé maternité sur simple justificatif.

Les cours de préparation à l'accouchement sont-ils remboursés ?

La sécurité sociale prend en charge à 100 % les frais de 8 séances de préparation à l'accouchement classiques pour toutes les femmes. Il est parfois possible de suivre un cours après l'accouchement, pour avoir des conseils pour s'occuper de son bébé. Rappelons que la première séance correspond à l'entretien prénatal précoce proposé aux femmes en début de grossesse.

Comment se passent les cours de préparation à l'accouchement ?

Chaque maternité est libre de proposer son propre programme. Néanmoins, vous aborderez les questions suivantes, liées au déroulement de votre grossesse et de votre accouchement. 

  • Thème du 1er cours : la grossesse. Le développement du bébé et les modifications corporelles, l'hygiène pendant la grossesse, les petits maux de la grossesse, le suivi médical, les symptômes de grossesse et les motifs nécessitant une consultation, comment reconnaître une contraction, etc.
  • Thème du 2e cours : les questions pratiques. Le contenu de la valise pour la maternité, les papiers administratifs à préparer, les examens, les autres formalités, etc.
  • Thème du 3e cours : le travail. Les signes du début de travail, la surveillance du travail, la péridurale, le déclenchement de l'accouchement, l'expulsion, etc.
  • Thème du 4e cours : la césarienne. Les indications, la césarienne programmée, les différentes anesthésies, etc.
  • Thème du 5e cours : la délivrance et la surveillance après l'accouchement.
  • Thème du 6e cours : l'accueil du nouveau né.
  • Thème du 7e cours : le séjour pour la maman, pour le bébé et l'allaitement.
  • Thème du 8e cours : le retour à la maison.

A moins de choisir une sage-femme libérale qui pratique parfois des séances individuelles, les cours de préparation à l'accouchement ont lieu le plus souvent en groupe. "Au début, les femmes sont un peu timides, explique Marie Kissner, mais rapidement elles se sentent à l'aise, discutent et posent presque toutes des questions." Vous pensez que les cours ne consistent qu'à imiter la respiration du petit chien pendant une heure ? Eh bien vous vous trompez. Généralement, le cours se divise en une partie théorique et une partie pratique. "La première consiste à expliquer tous les événements qui peuvent se passer au cours de la fin de la grossesse. Les cours suivent le déroulement de la grossesse, par exemple les petits maux de la grossesse ou la péridurale", explique Marie Kissner, sage-femme. La seconde partie du cours est réservée aux exercices. "Nous pouvons utiliser des tapis, des ballons ou des coussins pour expliquer aux futures mamans comment soulager les douleurs au dos, par exemple, pendant la grossesse. Mais on ne leur apprend pas la respiration du petit chien, c'est uniquement dans les films ! Par contre, explique Marie Kissner, on leur explique comment respirer par le ventre, comment pousser, etc. pour être prêtes le jour J." 

Visite de la salle d'accouchement

Afin d'éviter les surprises le jour J, les cours abordent le déroulement de l'accouchement. Le plus souvent d'ailleurs, les futures mamans peuvent ainsi visiter les salles de travail et rencontrer les équipes de soignants.

Comment choisir sa préparation à l'accouchement ? 

De la méthode classique aux séances de chant prénatal, en passant par l'haptonomie, la sophrologie, le yoga prénatal, l'aquagym, la méthode de Gasquet ou encore la méthode Bonapace... Découvrez les différentes préparations à l'accouchement et choisissez celle qui vous convient le mieux. 

Est-ce grave si je ne peux pas assister aux cours de préparation à l'accouchement ?

Lorsque le bébé naît prématurément ou que la maman n'a pas eu le temps ou l'envie de suivre les cours, comment ça se passe ? Rassurez-vous, ce n'est pas grave : "Même si les femmes visitent les locaux et rencontrent les équipes, ces cours sont avant tout théoriques, ce ne sera jamais comme la réalité. D'ailleurs, même celles qui ont déjà accouché une première fois, elles ne peuvent pas savoir comment va se dérouleur leur deuxième accouchement !" Car si les cours de préparation sont utiles pour répondre aux questions ou rassurer les futures mamans, ça ne signifie pas qu'ils sont indispensables ! "Ce n'est pas grave en soi de ne pas y avoir assisté, le principal est que la femme sache repérer les contractions et vienne à la maternité. Les cours servent notamment à apprendre à gérer son stress et les douleurs. Mais de toute façon, certaines femmes qui ont suivi les cours viennent à la maternité tellement stressées qu'elles n'arrivent plus à se souvenir de ce qu'elles ont appris en cours !" Pas d'inquiétude donc. Les sages-femmes vont tout vous expliquer que vous ayez suivi ou non les cours. "Expliquer aux femmes le déroulement des événements les rassurent le jour J, mais en plus c'est une partie de notre métier de le faire et de les aider dans ces moments", ajoute Marie Kissner.

Quelle est la place des futurs papas ?

Les futurs papas vivent la grossesse différemment, mais ils ne sont pas moins curieux de comprendre ce qu'il se passe. D'ailleurs, les futurs pères aussi sont invités à participer aux cours. "Cependant, comme les cours ont le plus souvent lieu en pleine journée, peu de futurs papas peuvent s'y rendre." Certaines maternités proposent dans leur programme un cours pour les couples ou spécifiquement dédiés aux futurs papas. "Il y a aussi des cours spécialement réservés aux hommes : les futurs papas peuvent ainsi poser leurs questions, les sages-femmes peuvent leur expliquer quand il faut se rendre à la maternité, comment rassurer la maman, etc. Les hommes ont souvent des questions très pratiques." Ces cours permettent aussi aux futurs papas de se rassurer avant le jour de l'accouchement. Les hommes peuvent voir les différents instruments qui seront utilisés pendant l'accouchement, mais aussi poser des questions sur leurs inquiétudes, ce qu'ils ne font pas forcément en présence de la future maman. Dans les hôpitaux publics, ces cours sont gratuits, renseignez-vous auprès de votre maternité pour en savoir plus.

A quoi ça sert si je dois avoir une césarienne ?

Votre médecin vous l'a dit : vous allez accoucher par césarienne. Du coup, vous vous demandez si vous devez suivre les cours de préparation à l'accouchement. La réponse est oui. "La première raison est que lors de ces cours, on n'apprend pas uniquement comment accoucher par voie basse ! Toutes les formes d'accouchement sont abordées. Deuxième raison : les cours permettent d'apprendre à repérer les contractions. Et même si l'on doit avoir une césarienne, on a des contractions ! Troisième raison : dans certains cas, lorsque les femmes arrivent à la maternité et même quand une césarienne était initialement prévue, si le travail est déjà avancé, ces femmes peuvent parfois devoir accoucher par voie basse", explique la sage-femme. Les cours de préparation à l'accouchement permettent donc aux femmes de connaître toutes les situations qui peuvent se présenter. Ainsi, même si un imprévu vient perturber le déroulement prévu (la césarienne), la femme aura les notions pour le gérer. En plus, les sages-femmes connaissent les césariennes, elles peuvent donc aussi répondre aux questions et inquiétudes des futures mamans sur le sujet. Un autre atout de ces cours est l'échange entre les futures mamans. Car ces cours sont aussi pour celles qui ont déjà accouché. Vous pouvez donc rencontrer des femmes qui ont eu une césarienne et qui pourront vous rassurer, par exemple. La césarienne n'est donc pas un bon motif d'absence aux cours.

Les cours de préparation à l'accouchement sont-ils utiles pour une deuxième grossesse ?

Lorsqu'on a déjà accouché, la question de suivre ou non la préparation à l'accouchement lors de la grossesse suivante peut se poser. Pour Marie Kissner, sage-femme, la réponse est nuancée : "Tout dépend de la femme. Parfois elle vient car elle souhaite des réponses à ses questions pendant sa nouvelle grossesse. Car toutes les grossesses ne se déroulent pas de la même façon ! D'autres femmes y reviennent pour partager leur première expérience avec les futures mamans." La sécurité sociale permet à chaque grossesse de suivre ces cours, pas de différence entre les futures mamans. Comme ces cours ne sont pas obligatoires, c'est à la femme de faire la démarche ou non de s'y inscrire et de s'y rendre. "Beaucoup de femmes reviennent aussi pour la partie relaxation des cours qui est très importante pendant la grossesse." Les femmes enceintes apprécient ces moments de détente qui leur permettent de souffler pendant quelques minutes et d'apprendre des techniques de relaxation. 

Propos recueillis en 2011.

Avant l'accouchement