Douleurs de l'accouchement : ça ressemble à quoi ?

Toutes les futures mamans ou presque redoutent les douleurs de l'accouchement. Et le bonheur d'accueillir bébé est parfois éclipsé par cette appréhension. Où a-t-on mal exactement ? A quoi sont comparables ces douleurs ? Comment les soulager ? Explications et témoignages de mamans.

Douleurs de l'accouchement : ça ressemble à quoi ?
© t.tomsickova@seznam.cz

Mais au fait, pourquoi a-t-on mal lorsqu'on donne naissance à son enfant ? Lors de la phase de travail, ce sont les contractions des muscles de l'utérus qui sont douloureuses. A un rythme soutenu, ce sont elles qui vont permettre au col de l'utérus de se dilater et de s'ouvrir. Une douleur intense, mais intermittente. Lorsque la dilatation est complète, bébé va poursuivre sa descente dans le bassin puis passer par le vagin. En l'absence de péridurale, ce passage du bébé est évidemment douloureux puisque le périnée et de la vulve s'étirent au maximum.

Douleurs de l'accouchement : à quoi est-ce comparable ?

La perception de la douleur est une chose éminemment personnelle. Il est donc très important que les futures mamans prennent avec des pincettes les témoignages de leurs amies. Un accouchement ne ressemble pas à un autre et chaque femme a un seuil de tolérance à la douleur qui lui est propre. A noter que de nombreux facteurs extérieurs peuvent avoir un impact sur la douleur ressentie : le stress et l'état psychologique, le degré de préparation, l'accompagnement, l'histoire personnelle, le souvenir d'un accouchement précédent, la présence ou non d'un conjoint soutenant. 

On peut comparer les contractions de la grossesse à de grosses douleurs de règles, mais les contractions de travail sont souvent beaucoup plus intenses. Les femmes qui en ont fait l'expérience les comparent parfois aux douleurs ressenties lors de coliques néphrétiques ou hépatiques. Une douleur très intense, qui englobe le ventre, le bassin, le bas du dos. Difficile en revanche de décrire la douleur de l'expulsion du bébé qui, objectivement, ne ressemble à aucune autre ! La sensation, celle d'avoir envie de pousser très fort bébé vers la sortie, est en revanche assez similaire à celle du besoin d'aller à la selle.

Accouchement : où a-t-on mal exactement ?

Toutes les femmes n'ont pas mal exactement au même endroit, et la douleur est parfois si englobante qu'elle semble se répandre dans tout le corps. De manière générale, les femmes décrivent des douleurs au niveau du ventre et du bassin. Mais en fonction de l'orientation de la tête du bébé, il arrive que les futures mamans souffrent de douleurs très intenses au niveau des lombaires. On parle alors d'un accouchement "par les reins". D'autres femmes encore témoignent de douleurs dans les jambes, notamment les cuisses. 

A quoi ressemble la douleur des contractions ? Témoignages de mamans

Voici 5 témoignages de maman qui ont chacune vécu très différemment la douleur de l'accouchement.

  • Alice, maman de trois filles de 2 à 9 ans

"J'ai eu très mal, mais c'était supportable. Concernant l'expulsion, ça va tellement vite ! C'est évidemment très douloureux et en même temps ça soulage, donc c'est ambivalent. Je crois que le corps accepte en quelque sorte cette douleur parce qu'il sait qu'elle est en quelque sorte utile. C'est pour ça que c'est acceptable car concrètement on ne le vivrait pas du tout de la même manière si il n'y avait pas le soulagement, la durée courte et un bébé à la fin !"

  • Mélodie, maman d'un garçon de 3 ans

"J'ai trouvé la douleur des contractions vraiment insupportable ! J'ai perdu mes moyens et oublié tout ce que j'avais appris sur la respiration lors des séances de préparation à l'accouchement. Je me souviens que je me mettais debout à chaque contractions en me tortillant sur moi même et en suppliant mon conjoint de m'aider ! Quant à l'expulsion, la péridurale n'a pas fonctionné, et j'ai ressenti comme une immense brûlure, un déchirement. Et malgré tout ça... Je donnerais tout pour vivre à nouveau cette journée !"

  • Julia, maman d'une fille de 8 mois

"J'ai trouvé que ça faisait vraiment très mal. Mais je pense que j'aurais mieux encaissé la douleur si je n'avais pas eu des contractions pendant 48h avant d'accoucher. Je dirais que si cette douleur est unique, elle est assez proche de celle ressenti lors d'une crise de calculs rénaux !"

  • Nina, maman de deux filles de 6 et 8 ans

"J'ai eu très mal mais je trouve que c'est difficile à évaluer. C'est une douleur très particulière et en même temps on sait qu'elle a une fin. Une contraction dure une minute, c'est intense, mais ça ne dure pas. En revanche, je me souviens d'avoir ressenti des douleurs très fortes dans les jambes, je ne m'y attendais pas !"

  • Marianne, mère d'un garçon de 8  ans

"Étonnamment, je n'ai pas le souvenir d'avoir énormément souffert. J'appréhendais pourtant vraiment l'accouchement mais ma sage-femme m'avait dit qu'elle avait souvent vu des femmes qui semblaient ne pas souffrir tant que ça ! Peut-être que ça a joué un rôle mais en tout cas j'étais hyper concentrée, complètement dans ma bulle. J'ai fait des exercices de respiration et je suis parvenue à ne pas me laisser submerger !"

Comment soulager les douleurs de l'accouchement ? 

S'il est important de ne pas trop angoisser a priori sur la douleur de l'accouchement, il est aussi essentiel de bien se préparer. Une bonne préparation est l'une des clés pour appréhender sereinement la naissance. Outre les médicaments, le masque à oxygène et la péridurale qui est évidemment le moyen le plus efficace pour souffrir le moins possible, d'autres moyens permettent de soulager efficacement la douleur ou en tout cas de la gérer sans se laisser déborder. 

  • Être bien accompagnée et soutenue
  • Avoir suivi des cours de préparation à la naissance (cela permet aussi de savoir un peu à quoi s'attendre !)
  • Accueillir la douleur sans chercher à lutter contre
  • Faire des exercices de respiration et de sophrologie
  • Bouger et varier les positions
  • Faire du ballon
  • Prendre un bain ou une douche chaude
  • Demander un massage des lombaires
Accouchement