Contractions de grossesse : que signifient-elles et comment les soulager ?

Irrégulières ou pas, douloureuses ou indolores, fréquentes ou espacées ? Les contractions sont perceptibles entre le 4e mois et le dernier trimestre de la grossesse. Comment différencier les contractions de grossesse et celles de travail ? Comment les gérer ? Eclairage d'Isabelle Derrendinger, directrice de l'Ecole de Sages-Femmes de Nantes. 

Contractions de grossesse : que signifient-elles et comment les soulager ?
© Ferli - 123RF

Les contractions de grossesse ne sont pas systématiques chez toutes les futures mamans. Certaines les ressentent plus fréquemment, tandis que pour d'autres, elles sont plus rares, voire même inexistantes. Mais, c'est quoi au juste ? A quel point sont-elles douloureuses ? Comment les décoder et comment apprendre à les gérer ? Réponses et conseils d'Isabelle Derrendinger, sage-femme et directrice de l'Ecole de Sages-Femmes de Nantes. 

Qu'est-ce qu'une contraction de grossesse ?

La contraction de grossesse est une contraction utérine qu'on appelle contraction de Braxton-Hicks, qui fait référence au premier médecin à les avoir décrites en 1872. "Au fil de la grossesse, l'utérus est un muscle qui va être stimulé car il se développe. D'une longueur de 4-5 cm en moyenne (taille d'une figue environ), il peut atteindre les 32 cm en moyenne en fin de grossesse. Ce développement de l'utérus fait que les fibres musculaires s'étirent et qu'elles se durcissent et c'est ce processus qui engendre des contractions. Ces dernières signifient que le bébé bouge dans le ventre et qu'il presse sa tête à certains endroits où il y a de nombreux terminaux nerveux. Si vous posez vos mains sur votre ventre, vous allez sentir qu'il se durcit", explique l'experte. Ce sont surtout des contractions très irrégulières, peu fréquentes (moins d'une dizaine par jour en moyenne) et qui n'influent pas sur le col de l'utérus.  

A partir de quel mois peuvent-elles apparaître ?

Généralement, les contractions peuvent survenir au cours du dernier trimestre de la grossesse. Mais il se peut qu'elles apparaissent avant, entre le quatrième et le sixième mois de grossesse par exemple. Certaines femmes ne ressentent jamais de contractions au cours de leur grossesse ou à des moments très précis : lorsqu'elles sont en position debout très longtemps, lors d'un long voyage en voiture, dans les transports en commun ou après un effort intense par exemple. Le fait de s'asseoir ou de se reposer atténue généralement la contraction. Évitez de soulever des poids trop lourds et de piétiner : cela augmenterait la tension des muscles de l'abdomen et de l'utérus et pourrait favoriser l'apparition de contractions. 

Sont-elles douloureuses ? 

Pour la plupart des femmes, les contractions qui ont lieu pendant la grossesse sont rarement perçues comme douloureuses. Elles n'ont à rien à voir avec des contractions utérines de travail. Elles s'apparentent plutôt à une contraction de l'abdomen, mais sans que ce soit douloureux. On peut ainsi les comparer à des douleurs menstruelles, à un tiraillement du ventre ou à des spasmes par exemple. Certaines femmes peuvent également avoir l'impression d'avoir le souffle coupé (gêne respiratoire) pendant quelques secondes, tandis que d'autres auront des contractions accompagnées de douleurs lombaires. En effet, nous n'avons pas la même tolérance à la douleur. En revanche, "j'encourage la femme enceinte à consulter son médecin ou sa sage-femme à partir du moment où ses contractions sont douloureuses - où accompagnées de pertes de sang - car elles peuvent éventuellement être évocatrices d'une menace d'accouchement prématuré ou encore, de douleurs ligamentaires. Dans ces cas-là, la douleur sera plus permanente et davantage ciblée au niveau du pubis contrairement aux contractions de grossesse qui viennent et partent. Le médecin pourra alors lui proposer un traitement adapté", conseille la spécialiste. 

Comment peut-on les soulager ?

La seule façon de soulager ses contractions de grossesse est de se détendre et d'attendre qu'elles passent. "Vous pouvez faire des exercices de relaxation et prendre du temps pour vous reposer. Les contractions de grossesse, rarement décrites comme douloureuses, ne justifient pas la prise de Spasfon ou d'un antispasmodique", précise la sage-femme. Pour atténuer la gêne et l'inconfort liés aux contractions de grossesse, le plus efficace est de beaucoup boire de l'eau car l'utérus à tendance à davantage se crisper lorsqu'on est déshydratée. "Allongez-vous et détendez-vous au maximum. Vous pouvez également prendre un bain chaud qui va permettre de détendre les contractures musculaires de l'utérus", conseille la sage-femme. 

Comment distinguer les contractions de grossesse et celles de travail ?

Les contractions de travail sont des contractions différentes de celles qui ont pu être perçues pendant la grossesse. Comme leur nom l'indique, elles arrivent en fin de grossesse et sont, pour la grande majorité des femmes, douloureuses et de plus en plus fréquentes. Elles vont devenir régulières (une contraction toutes les 3 minutes en moyenne) et vont durer généralement 30 secondes à 1 minute. Leur arrivée signifie que le travail se met en route. A ne pas confondre avec les contractions de "faux travail" qui elles sont supportables, irrégulières et plus espacées (toutes les 30 minutes en moyenne). En revanche, l'apparition de ces contractions prouve que le bébé est en train de bien se positionner et que le "vrai" travail ne devrait plus tarder. 

  Contractions de grossesse Contractions de travail
Fréquence Irrégulières, surviennent aléatoirement en fonction des femmes Régulières et de plus en plus fréquentes à l'approche du travail (une contraction toutes les 3 minutes en moyenne)
Douleur Peu ou pas de douleur (varie en fonction des femmes) De plus en plus douloureuses et vont durer une bonne minute en moyenne
Etat du col de l'utérus Pas de changement de col Le col se dilate de plus en plus jusqu'à une ouverture de 10 cm pour permettre au bébé de sortir

Que sont les contractions post-accouchement ?

"Après l'accouchement et lorsque le bébé est né, les contractions utérines peuvent réapparaître 15 à 20 minutes après l'accouchement, la jeune maman devra encore faire quelques poussées pour expulser le placenta", explique la spécialiste. Au retour de couches (la période de 6 semaines environ qui suit la naissance du bébé), les femmes peuvent également ressentir des contractions utérines, d'une douleur comparable aux douleurs de règles (spasmes abdominaux). C'est ce qu'on appelle des tranchées qui permettent de refermer les vaisseaux de l'utérus qui s'étaient développés pendant la grossesse, et qui aident l'utérus à retrouver sa taille d'origine. Pouvant durer de 3 jours à une semaine, ces contractions permettent également de nettoyer les petits débris et caillots présents dans l'utérus et évitent ainsi le risque d'hémorragie. 

Lire aussi :