Le squash, l'activité idéale pour perdre du poids

Ce sport, qui nous fait transpirer, est aussi le champion pour développer une silhouette de sylphide. Découvrez tous les bienfaits du squash pour se sculpter un corps de rêve.

Le squash, l'activité idéale pour perdre du poids
© Wavebreak Media Ltd

Comme les autres jeux de balle et de raquette, l'ancêtre du squash est le jeu de paume. Sa particularité ? C'est un sport intense où l'envoi se fait sur un mur. Le renvoi des balles est extrêmement rapide. Contrairement au tennis par exemple, l'effort est continu. Les échanges s'enchaînent sans pause. On transpire et on est vite essoufflée. C'est un excellent exercice cardiovasculaire qui brûle les graisses. L'endurance est aussi l'une des qualités requises pour tenir tout au long de la séance. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur cette discipline avant de s'entraîner.

Comment le squash affine le corps ?

Ce sport réclame beaucoup d'énergie. Le brûlage des graisses, nécessaire pour donner du carburant, fonctionne à plein régime. Un joueur dépense presque 1000 à 1500 calories (pour les plus sportifs) par heure. Et on le sait, s'attaquer à la calorie est la méthode la plus efficace pour mincir.

Le corps gagne aussi en fermeté car les muscles sont engagés dans l'exercice. Les ischio-jambiers, les fessiers, les épaules, mais aussi les bras se renforcent dès les premières séances. Les genoux pliés, les fesses en arrière, on se retrouve très souvent dans la position du squat. Le lendemain, il n'est pas rare de se réveiller avec de belles courbatures d'où l'importance de boire et de bien s'étirer après l'effort.

Les précautions à prendre avant de faire du squash

L'intensité de cette discipline surtout au niveau du cœur implique d'avoir l'aval de son médecin. Une visite médicale approfondie, surtout à partir de 35 ans, est impérative avant de démarrer. Les premiers temps, on commence par suivre des cours afin d'acquérir la technique et les bons gestes. Avant la séance, on s'échauffe en courant, en sautillant, pour mettre en marche le système cardiovasculaire et respiratoire. On n'oublie pas d'effectuer aussi des mouvements du poignet et de s'entraîner à servir. Pour éviter les entorses de la cheville, il est possible de s'équiper de strapping. Ces bandes de protection limitent les mouvements sur le côté pour ne pas se blesser.

Où pratiquer et combien ça coûte ?

Il est très facile de trouver un lieu où pratiquer. Il en existe un peu partout en France. Sur le site de la fédération française de squash, il y a un moteur de recherche listant les centres dans tous les départements. Côté prix, ils diffèrent selon les clubs, mais avoisinent les 15 euros en moyenne pour 40minutes. Chez certains, les tarifs sont dégressifs si on prend un abonnement. Il faut ensuite trouver le partenaire avec un niveau proche du sien car la résistance physique diffère selon deux joueurs pour éviter les déséquilibres.  Au début, vous aurez probablement du mal à tenir les 40 minutes, mais avec la pratique vous serez de plus en plus l'aise et ne verrez pas le temps passé.

Autres sports