Qui est Olivier Rousteing, le jeune prodige de la mode ?

Aujourd'hui à la tête de Balmain, Olivier Rousteing est l'un des créateurs les plus reconnus de sa génération. Retour sur le parcours d'un petit prodige de la mode.

Qui est Olivier Rousteing, le jeune prodige de la mode ?
© Marechal Aurore/ABACA

Olivier Rousteing naît en septembre 1985 sous X, est adopté à l'âge d'un mois et grandit à Bordeaux. Son père, Bruno-Jean Rousteing est cadre au port autonome de la ville tandis que sa mère, Lydia Rousteing, est opticienne. Doué pour les études, il intègre l'école de mode ESMOD. Quatre mois plus tard, il décide de tout quitter pour découvrir le monde, avant de revenir dans sa ville adoptive, pour entamer, brièvement, des études de droit.

Comment a commencé la carrière Olivier Rousteing ?

Son histoire d'amour avec la mode ? Elle commence à Rome où il effectue un stage de quelques mois. Il s'envole ensuite pour Florence, où il présente son book chez Roberto Cavalli. Bingo, il décroche un poste de styliste dans la maison italienne avant d'être rapidement nommé à la tête des collections prêt-à-porter féminin.

En 2009, le créateur est contacté par la maison Balmain. Il devient alors responsable du studio de création pour les collections femme de prêt-à-porter. Il travaille notamment avec Christophe Decarnin, le directeur artistique de la maison, à qui il succède en 2011. Il est alors âgé de 25 ans. Conscient qu'il faut faire perdurer l'héritage de son prédécesseur, il opère toutefois quelques changements dès sa première collection pour la marque en octobre 2011. "Nos inspirations divergent. Il était plus rock, plus Bowie, plus années 1980 et pantalon, alors que j'aime les robes courtes avec des références 2000", confiait-il à L'Express Styles en 2014. Depuis, il assoit un style bien à lui reconnaissable entre mille : des vestes aux imposantes épaulettes, des robes courtes qui brillent et des pièces plus sportswear. Ce qui ne manque pas de séduire les célébrités du monde entier de Kim Kardashian à Beyoncé en passant par Rihanna, Jennifer Lopez et Cindy Bruna.

Quelles sont les collaborations les plus marquantes d'Olivier Rousteing ?

Mettre tous ses œufs dans le même panier ? Très peu pour Olivier Rousteing. Hyperactif, il ne manque pas d'accepter des projets qui sortent un poil de son scope. En 2015, comme Karl Lagerfeld, Stella McCartney ou encore Isabel Marant avant lui, il s'associe à H&M et imagine une collection que les fans de la Balmain Army s'empressent de s'offrir. En 2017, il réalise les costumes du ballet Renaissance pour l'Opéra de Paris, en collaboration avec le danseur et chorégraphe Sébastien Berthaud. L'année suivante, il habille Beyoncé pour sa tournée On The Run II. Et le créateur ne s'arrête  pas là. 2021 est l'année de toutes les innovations : une web-série, Fracture, diffusée pour présenter la collection automne-hiver 2021-2022 de la marque, mais aussi la participation au film The Harder They Fall du réalisateur britannique Jeymes Samuel, dans lequel il signe une partie des costumes. Le clou de spectacle ? Certaines pièces inspirées du long-métrage sont ensuite mises en vente sur Netflix, dans certaines boutiques Balmain et sur la plateforme multimarque Farfetch. Un partenariat d'un nouveau genre.

Que sait-on de la vie privée d'Olivier Rousteing ?

Très actif sur Instagram, où il est suivi par plus de sept millions de personnes, Olivier Rousteing a choisi d'y dévoiler une partie de sa vie privée. On y voit son appartement à Paris, son équipe chez Balmain et ses amis. En revanche, il reste discret sur ses amours. 

En 2019 sort le documentaire Wonder Boy, Olivier Rousteing, né sous X, réalisé par Anissa Bonnefont (aujourd'hui disponible sur la plateforme de streaming Netflix), dans lequel le créateur part à la recherche de ses origines. C'est au cours du tournage de ce film qu'Olivier Rousteing en apprend davantage sur sa mère biologique, une jeune femme somalienne de 15 ans et son père biologique, un jeune homme éthiopien de 25 ans.

Pendant la Fashion week printemps-été 2022, en septembre 2021, il organise un défilé-spectacle à La Seine Musicale, pour fêter ses 10 ans à la tête de Balmain (dont le PDG est aujourd'hui Jean-Jacques Guével, ancien directeur général de Zadig & Voltaire). Quelques mannequins phare des années 90 lui font l'honneur de défiler pour lui, comme Naomi Campbell, Carla Bruni et Natalia Vodianova. Quelques jours plus tard, il prend tout le monde de court et annonce sur Instagram avoir été victime d'un grave accident domestique un an plus tôt. Brûlé au troisième degré sur la partie supérieure de son corps, il annonce aller mieux désormais : "Aujourd'hui je me sens bien, libre et chanceux. Je démarre un nouveau chapitre avec un sourire sur le visage, et le cœur rempli de reconnaissance."

Créateurs et stylistes