Echographie 3D : à quoi ça ressemble ?

Lors du suivi de grossesse, vous passerez trois échographies avec la possibilité d'apercevoir votre bébé en 3D. En quoi consiste ce type d'échographie et quel est son intérêt ? Eclairage avec l'échographiste Danièle Combourieu.

Echographie 3D : à quoi ça ressemble ?
© Sergey Ryzhov

Bébé n'est pas encore né que vous pouvez déjà le voir à l'écran, en couleur et en mouvements, grâce à l'échographie en 3D, voire même en 4 D. "La 3D permet la reconstruction d'un volume, la 4D de le voir bouger". explique Danièle Combourieu, échographiste au centre de diagnostic anténatal de l’hôpital mère-enfant à Lyon, et auteure de L'échographie expliquée aux parents (éditions Eyrolles).

Une photo en 3D, à quoi ça ressemble ?

Lors de l'échographie en 3D, l'image est colorisée artificiellement en rose pour la rendre plus réaliste. "Elle n'a pas tout à fait la même forme que le bébé" prévient Danièle Combourieu, car "la sonde que l'on tourne sur le ventre de la maman est beaucoup plus large pour contenir le capteur". En somme, il prend plusieurs plans et la machine de l'ordinateur se charge de reconstruire le volume pour vous donner une image de votre bébé. L'inconvénient : Si le fœtus bouge, cela déforme la structure et peut lui donner une drôle de forme. Enfin, pour obtenir un bon résultat, il ne faut pas non plus que votre bébé place ses mains devant son visage au moment de l'échographie.

photo-bebe-echo-3-d
Photo d'une échographie 3D © koi88-123rf

Echographie 3D : quand est-elle pratiquée ?

Certains praticiens proposent de réaliser une écho 3D dès l'échographie du premier trimestre. Toutefois, pour obtenir une belle photo d'un bébé bien joufflu, Danièle Combourieu conseille d'attendre le 3ème trimestre de la grossesse et l'échographie des 7 mois et demi. Avant cette étape de la grossesse, "le foetus est difforme et ne ressemble pas encore à un bébé".

A quoi sert l'échographie 3D ? "Pour le plaisir" ?

Pour l'échographiste, la 3D n'a d'intérêt que pour les parents qui apprécient, généralement, de voir leur bébé. "On la pratique en fin d'examen pour leur faire plaisir. En terme de diagnostic, les échographistes n'ont absolument pas besoin du 3D". Néanmoins, pondère-t-elle, "la 3D peut délivrer des indications et permettre de voir certaines choses qu'on ne cherche pas lors de l'échographie de dépistage". De même, elle permet d'affiner l'image si l'on constate des anomalies pour pousser un peu plus loin l'examen, comme voir le squelette en 3D, par exemple. "Le 3D osseux peut alors permettre de mieux l'expliquer au chirurgien en cas de malformation au niveau de la colonne vertébrale ou de forme osseuse particulière" détaille l'échographiste. Mais là encore, selon elle, l'écho 3D s'est vue détrônée par le scanner fœtal.

L'écho 3D comporte-t-elle des risques ?

On sait que les ultrasons ne sont pas recommandés pour les fœtus. Mais le problème que pose aussi l'écho en 3D, qu'elle soit pratiquée au premier, au deuxième ou au troisième trimestre, c'est qu'elle peut révéler une malformation faciale, type bec de lièvre. "Une malformation que l'on voit très bien en 2D et qui s'avérera bien moins traumatisante pour les parents surtout s'ils n'étaient pas prévenus", avertit Danièle Combourieu. "Et en 2D, on pourra tout de même leur montrer un beau profil de leur bébé avant de leur expliquer en douceur le problème" précise-t-elle. D'où l'importance de toujours commencer l'examen par une échographie traditionnelle et d'enchaîner sur une écho 3D, en bonus pour les parents, quand tout va bien, un peu plus tard. L'autre problème de l'écho 3D : la connivence qu'elle engendre entre l'échographiste et les parents, et qui rend difficile ensuite l'annonce d'un éventuel diagnostic. Selon elle, il est préférable que le médecin garde un certain recul, au cas où. Un exercice complexe, alors même qu'ils partagent un moment extraordinaire avec les futurs parents. Aussi, si votre obstétricien garde le silence durant l'examen, cela ne signifie pas qu'il y ait un problème, simplement qu'il reste vigilant. Et cela n'empêche évidemment pas que votre bébé, que vous apercevez à l'écran soit évidemment le plus beau du monde !

L'échographie sous forme de DVD en 3D

Il existe aussi des cabinets vous proposant de composer un DVD de votre bébé en 3D. Théoriquement, ils sont censés le faire après l'échographie morphologique (entre la 20e et la 22e semaine de grossesse) assurant que tout va bien. Le risque, s'ils réalisent ce film en 3D avant cette échographie ? Que les parents découvrent une anomalie chez leur bébé - fente labiale, membre manquant, etc. - et se le voient annoncer par un non-médecin. Quant au tarif de ce DVD, il est variable et nullement remboursé

Echographie 3D, quel tarif ?

Attention, si l'échographie en 3D coûte plus cher que celle réalisée en 2D, son montant peut varier du simple au double selon le praticien chez qui elle est réalisée.

  • Votre médecin est conventionné en secteur 1 ? le tarif appliqué pour une échographie en 3D tourne autour de 100 euros. 70% du montant est pris en charge par la sécurité sociale (100 % à compter du 6ème mois de grossesse), et le reste est en principe remboursé par votre mutuelle.
  • Si votre échographiste est en secteur 2, il y aura des dépassements d'honoraires. Le montant de l'échographie en 3D oscillera entre 150 et 200 euros remboursé à hauteur de 70% sur la base du tarif du secteur 1.
  • A noter enfin qu'un praticien en secteur 3 n'est pas conventionné du tout, il peut donc pratiquer le tarif qu'il souhaite. Renseignez-vous donc bien avant de choisir où vous souhaitez effectuer votre échographie en 3D.
Suivi médical et maladies pendant la grossesse