Mummyrexie : la grossesse XS des stars

De plus en plus de stars, déjà très entichées de leur physique, continuent à surveiller leur poids pendant la grossesse. Appelé "mummyrexie" (contraction du terme anglais maman "mummy" et d'anorexie), ce phénomène toucherait des célébrités comme Victoria Beckham ou Gisèle Bundchen. Ces femmes limitent leur prise de poids et cherchent aussi à le perdre très rapidement après l'accouchement. Le Dr. Philippe DERUELLE, gynécologue-obstétricien et secrétaire général du CNGOF (Collège National des Gynécologues et Obstétriciens de France) met en garde contre cette tendance dangereuse !

Certaines stars s'imposent une prise de poids très limitée pendant la grossesse (ex : Victoria Beckham : 7 kilos). Avez-vous remarqué de tels comportements parmi vos patientes ?
J'ai pu remarquer des patientes qui étaient extrêmement restrictives pendant leur grossesse. Je ne suis donc pas surpris que ça ressorte aussi chez les célébrités. Toutefois, je dois dire que ce n'est quand même pas très fréquent. Nous sommes plus embêtés par l'inverse, c'est-à-dire des femmes qui prennent plus de poids que nécessaire. Statistiquement, ce trouble d'insuffisance de prise de poids pendant la grossesse s'observe surtout chez les femmes aux revenus familiaux faibles et celles qui avaient des profils alimentaires pathologiques avant.
 
Quelle est la prise de poids recommandée par les médecins ?
Il n'y a pas de recommandation française mais celle qui fait foi est celle de l'Institut de Médecine (USA) qui préconise une prise de poids située entre 11 et 16 kilos pour une femme de poids normal. Plus généralement, on dit que la prise de poids doit être adaptée au poids antérieur à la grossesse. Dans le cas d'une femme obèse par exemple, on recommande plutôt une prise de poids de 5 à 9 kilos. Il faut prendre en compte aussi les différences individuelles : certaines femmes vont prendre peu de poids sans faire d'effort et apporter ce qu'il faut à bébé. Ce qui est dangereux, ce sont les femmes qui sont en restriction car cela sous-entend que le bébé l'est aussi !
 

mummyrexie victoria beckham 220
Victoria Beckham, très mince, même pendant sa grossesse. © Alison Jackson/ Rex Features


En quoi une faible prise de poids pendant la grossesse peut-elle avoir des conséquences sur la mère et le bébé ?
En dessous de 5 kilos pris pendant la grossesse, on dénombre plus de prématurés, de bébés plus petits à la naissance et sur le long terme, des problèmes de santé chroniques. Des bébés restreints pendant la grossesse ont plus de risques, adultes, de développer du diabète ou une obésité par exemple. Pour la maman, le risque est relativement limité si elle n'a pas de carence majeure. A moins d'une perte de poids pendant la grossesse (ce qui peut arriver chez les femmes qui ont subi une chirurgie bariatrique par exemple) qui peut entraîner des carences vitaminiques, on observe peu d'effets très dangereux. Ce qui peut ressortir toutefois c'est un manque d'énergie pour pousser pendant l'accouchement et des difficultés à allaiter.


Selon vous, que traduit cette obsession de la minceur même pendant la grossesse ?
C'est un reflet de la société. C'est exactement comme le phénomène du Thigh Gap. Ce phénomène de "mummyrexie" s'observe principalement chez les actrices et les mannequins je suppose.
 
Non contentes de s'imposer une prise de poids limitée pendant la grossesse, les stars cherchent aussi à perdre très rapidement des kilos, dès l'accouchement...
C'est dangereux car ce n'est pas physiologique. Si la femme prend du poids, c'est pour accumuler une énergie et des réserves dont elle aura besoin une fois l'accouchement passé (pour allaiter notamment). Pourquoi imposer à son corps quelque chose d'aussi drastique ? Une perte de poids aussi rapide entraîne forcément des carences et des frustrations. C'est une attitude dangereuse de la part des stars et je dirais même que c'est une violence faite aux femmes ! Cela leur impose une pression, du stress et pourrait même causer plus de baby-blues ! Je nuancerais toutefois avec le cas de certaines femmes qui vont perdre naturellement du poids après l'accouchement et ressortir de la maternité avec un petit ventre... mais cela est dû à leur nature humaine.