Tout savoir sur les LED, ce soin multifonction à base de lumière

Anti-âge, anti acné, régénérante, cicatrisante, relaxante… La lumière LED possède de nombreux bienfaits pour la peau et l'organisme. Une spécialiste de la médecine esthétique nous dit tout sur cette méthode tendance.

Tout savoir sur les LED, ce soin multifonction à base de lumière
© Branislav Ostojic/123RF

Si on connait déjà les pouvoirs de la luminothérapie contre la dépression, les bienfaits de la lumière LED sur l'organisme sont tout aussi impressionnants. Utilisés dans la médecine esthétique depuis la fin des années 1990, les soins à bases de LED servent à traiter de nombreux besoins cutanés : les rides, l'acné, le relâchement, le manque d'éclat, ou même la chute de cheveux. De plus en plus populaire chez les femmes en France, la lumière LED séduit notamment grâce à son aspect non invasif et indolore, en plus de son efficacité immédiate. Concept, déroulement, prix… Voici tout ce qu'il faut savoir avant de se lancer.

Qu'est-ce que les LED ?

Les diodes électroluminescentes ou "LED" ("Light Emitting Diode" en anglais) sont des lumières monochromatiques. Lorsqu'elles sont utilisées dans un but esthétique ou thérapeutique, cela s'appelle la photobiomodulation par LED. Elles peuvent être de couleur rouge, bleue, jaune ou verte.

Pour bien comprendre leur rôle et leurs effets sur le corps humain, une petite leçon d'histoire s'impose. Relativement récentes, les recherches sur la lumière LED remontent seulement au XXème siècle. En 1903, le médecin danois Niels Finsen obtient le Prix Nobel de la médecine grâce à ses découvertes sur les effets thérapeutiques de la lumière sur la peau. Plus tard, en 1968, le médecin hongrois Endre Mester découvre que les rayons rouges d'un laser permettent d'accélérer la cicatrisation des plaies, sans chauffer ni brûler la peau. Tout s'accélère dans les années 1990, lorsque la NASA constate les bienfaits de la lumière LED pour cicatriser les plaies des astronautes en apesanteur. Depuis, les soins à base de LED sont couramment pratiqués dans les cabinets médicaux et les instituts de médecine esthétique, aussi bien sur le visage que sur le corps.

Les différents types de LED

"La lumière LED pénètre profondément dans les différentes couches de la peau. Elle va stimuler et booster l’organe responsable de la régénération cellulaire" explique le Dr Marilyne Plasqui, spécialiste en médecine Esthétique à Paris, "La lumière LED agit sur tout le système inflammatoire de la peau et même le système vasculaire. On l'utilise aussi bien sur des peaux matures pour traiter le vieillissement de la peau, que sur des peaux acnéiques, sensibles ou réactives".

Chaque couleur de LED pénètre plus ou moins profondément dans la peau et correspond à des bénéfices différents.

La lumière rouge (630-650 nm)

La  LED rouge parvient jusqu'au derme. Elle est surtout utilisée pour son action anti-âge et pour accélérer la cicatrisation. En plus d'atténuer les rides, elle stimule les fibroblastes et donc augmente la production de collagène et d'élastine. Combinée à la lumière jaune, elle est particulièrement efficace contre la chute de cheveux. En gynécologie, elle peut servir à régler les problèmes de sécheresse vaginale.

La lumière bleue (415 nm-590 nm)

La LED bleue agit sur l'épiderme et sur les glandes sébacées. Elle traite en particulier les problèmes d'acné et la régulation du sébum grâce à son action bactéricide. En gynécologie, on peut même l'utiliser pour traiter les mycoses vaginales.

La lumière jaune (590 nm)

La LED jaune pénètre moins profondément dans la peau, à la limite entre l'épiderme et le derme. Elle est surtout utilisée pour réduire les rougeurs et calmer les inflammations. Elle accélère la cicatrisation et améliore la circulation sanguine. Associée à la lumière rouge, elle est aussi efficace pour réduire les marques de vergetures et agir sur la perte de cheveux.

La lumière verte 

Elle améliore l'uniformité du teint, notamment en éclaircissant les tâches d’hyperpigmentation. Autre aspect intéressant, la lumière LED verte a des propriétés déstressantes et relaxantes notables sur le mental.

led-lumiere-bleue
© Ihor Pukhnatyy/123RF

Comment se déroule une séance de LED ?

"Avant toute chose, on démaquille bien le visage de la patiente, puis on lui nettoie la peau", commence le Dr Plasqui. "La plupart du temps, la séance de LED vient complémenter un autre traitement de médecine esthétique. Par exemple, après une mésothérapie, pour permettre à la peau de se réparer plus vite. On peut aussi le faire après un peeling : les LED activent la cicatrisation, ils vont booster les cellules de l'épiderme et les forcer à se refabriquer".

Avant de placer les LED à quelques centimètres de la peau, la praticienne peut appliquer des produits topiques sur le visage de la patiente pour booster les effets du soin : "Sur les peaux sensibles, on a l'habitude d'utiliser une crème réparatrice pour faire pénétrer les actifs plus rapidement dans l'épiderme. Sur les peaux en manque d'éclat, on applique généralement de la vitamine C, l'effet est bluffant !", assure notre spécialiste.

En moyenne, une séance de LED traditionnelle dure entre 10 et 25 minutes. "La méthode dite "classique" délivre une certaine puissance de lumière en continu, sur un temps défini. La patiente est allongée pendant toute la durée du traitement, immobile, jusqu'à ce que la lumière s'éteigne. La quantité d'énergie délivrée par milliseconde et par centimètre carré de peau est la même", décrit le Dr. Plasqui. Plus récemment, une nouvelle technique d’associations de lumières LED se pratique de plus en plus dans les instituts : "En changeant l'intensité, la puissance, la couleur et le rythme des LED pendant la séance, on obtient de meilleurs résultats", observe notre experte.

Côté prix, comptez entre 50€ et 80€ pour une séance de LED dite "traditionnelle". Pour la version plus intense, le tarif peut monter jusqu'à 150€ la séance.

Lumière LED : résultats et entretien du traitement

 "Si on cherche à remédier à un véritable problème de peau, l'idéal est de faire 5-6 séances pendant trois semaines. Il faut toujours compter un intervalle de 48h entre deux séances de LED", nous prescrit le Dr. Plasqui. Côté cosmétiques, il est intéressant d'appliquer des soins topiques adaptés pour maintenir les effets post-traitement.

"Même si c'est un soin pérenne dans le temps, je conseille vivement de faire une séance de LED la veille d'un événement ou d'une soirée importante pour avoir une belle peau le jour J. Dans la majorité des cas, les résultats surviennent le lendemain du traitement", explique le Dr. plasqui, avant de prévenir : "Il ne faut pas se leurrer, les LED ne vont pas réparer la peau ou effacer des tâches en une nuit... mais ils vont redonner de l'éclat au teint et lui apporter une bonne dose de lumière".

led-seance
© Sergiy Tryapitsyn/123RF

Lumière LED : douleurs et contre-indications

Notre experte est ferme : aucune sensation de douleur ou de chaleur ne se fait ressentir pendant une séance de LED. Contrairement au laser classique, les LED émettent une lumière froide. "Lors d'une séance de LED traditionnelle, on ressent même une sensation de bien-être ! La lumière est si puissante qu'elle peut pénétrer jusqu'au système nerveux et nous plonger dans un état de relaxation", explique le Dr Plasqui. "Il existe même des programmes spécifiques à base de LED pour trouver le sommeil. Les patientes viennent en fin de journée pour se détendre et dorment beaucoup mieux ensuite", ajoute-t-elle.

Peu importe le type de peau ou la couleur de peau, tout le monde peut profiter des bienfaits des LED. Les femmes enceintes peuvent également y avoir recours. "Je m'en sers même pour soigner les brûlures ou les cicatrices dues aux ulcères. C'est le soin le plus sûr qui existe en médecine esthétique !" nous assure le Dr Plasqui.

Autre avantage : le soleil n'est pas à proscrire, au contraire ! "Je préconise les LED à mes patientes avant qu'elles partent en vacances, et à leur retour. Une ou deux séances avant l'exposition permet de préparer la peau au soleil, d'éviter les tâches et les rougeurs. Au retour, elles permettent de réparer la peau oxydée par le soleil", explique la spécialiste.

Toutefois, comme il s'agit d'une lumière de forte intensité, les LED sont contre indiqués aux personnes épileptiques. Il est aussi important de bien protéger ses yeux durant la séance, car les rayonnements des LED sont extrêmement éblouissants.

Comment faire une séance de LED chez soi ?

Longtemps réservés exclusivement aux instituts de beauté et aux cabinets de médecine esthétique, les soins à base de LED se sont démocratisés cette dernière décennie. De plus en plus de marques high tech proposent des accessoires beauté pour réaliser sa propre séance de LED à la maison.

En 2017, la marque Carita a lancé un petit appareil de massage du visage qui associe les micro-courants aux lumières LED. En réalisant une gestuelle très précise, l'outil permet de booster les effets du sérum préalablement appliqué sur la peau.

La même année, Neutrogena a sorti un masque à base de luminothérapie au look futuriste. Destiné aux peaux acnéiques, il combine les bienfaits de la lumière bleue pour détruire les bactéries et ceux de la lumière rouge pour réduire l'inflammation. Un protocole à suivre 10 minutes chaque jour pendant 12 semaines. La marque a ensuite lancé un stylo de luminothérapie qui fonctionne sur le même principe, mais qui permet de cibler plus précisément les imperfections.

led-seance-maison
© Neutrogena

En 2018, la marque Foreo innove avec un masque visage intelligent hyper high tech. Il décuple les effets d'un masque en tissu en 90 secondes chrono, grâce à une technologie chauffante et rafraîchissante, à des pulsations et à la lumière LED.

Plus experte, la marque Talika utilise déjà les LED dans plusieurs de ses produits. Il existe trois appareils en forme de sticks qui associent les micro-courants et les LED pour traiter les tâches, les imperfections ou les rides de manière ciblée. Dernièrement, la marque a même lancé une paire de lunettes XXL à base de LED qui lifte et raffermit le contour des yeux.

led-talika
© SDP Talika

Pratiques et efficaces, ces objets du désir assurent un soin (presque) digne d'un institut sans bouger de chez soi, à condition d'y mettre le prix...

Merci au Dr. Marilyne Plasqui, spécialiste de la médecine esthétique à Paris (8ème arrondissement).

Autour du même sujet