La brosse nettoyante… pour ou contre ?

La brosse nettoyante pour le visage, pourquoi pas, mais pas pour tout le monde, et pas tout le temps !

La brosse nettoyante… pour ou contre ?
© Anastasia Nelen

La brosse nettoyante pour le visage connaît un succès foudroyant ! Pourtant, l’idée peut susciter des craintes … Alors, qu’en penser ?

Comment choisir et utiliser sa brosse nettoyante ? 

La brosse pour nettoyer en profondeur le visage doit absolument être très douce, pour ne pas provoquer d’irritation. Elle doit être lavée très soigneusement et très régulièrement, afin de ne pas être le nid de bactéries néfastes pour la peau. C’est impératif !

Pour quel type de peau ? 

La brosse est un outil intéressant pour les peaux épaisses : les peaux de fumeuses (et fumeurs), les peaux grasses, ou les peaux régulièrement exposées au soleil, par exemple. Son action va permettre de nettoyer la peau tout en exfoliant les cellules de l’épiderme. Ainsi la peau va retrouver de l’éclat, de la douceur, les pores vont se resserrer…

La brosse permet un bon nettoyage des peaux très maquillées, ou exposées à des poussières, à la pollution des villes… Ainsi il est intéressant de l’utiliser le soir. En revanche, il est préférable de ne pas l’utiliser le matin, lorsque la peau a juste besoin d’être débarrasser en douceur du sébum accumulé pendant la nuit (à l’aide d’un savon doux ou d’une solution micellaire).

A quelle fréquence l'utiliser ? 

Comme pour un gommage, 1 à 3 fois par semaine suffisent. Et toutes celles qui l’utilisent avec plaisir quotidiennement vont certainement espacer spontanément les utilisations lorsque la peau sera affinée ! Donc la brosse, pourquoi pas, mais pas pour tout le monde, et pas tout le temps !

La brosse ne doit pas être utilisée sur une peau rouge, irritée, ou inflammatoire (sujette à l'acné inflammatoire ou à la rosacée, par exemple). En effet, elle risquerait de majorer les problèmes. De même, elle ne doit pas être utilisée lorsque des soins irritants tels que peelings ou lasers sont en cours …

Chronique du Du Docteur Marie-Estelle Roux