Louis Vuitton : histoire, sacs, créateurs, défilés 2022

Maison de luxe reconnue pour son excellence, Louis Vuitton est l'une des griffes les plus populaires de la planète. Sa spécialité : la maroquinerie, qui a largement contribué à sa renommée. Découvrez tous les secrets de la marque française.

Louis Vuitton : histoire, sacs, créateurs, défilés 2022
© Niviere David/ABACAPRESS.COM

Fleuron du luxe français, la maison Louis Vuitton est l'une des plus prestigieuses au monde. Ses pièces phare ? La maroquinerie, qui a fait la renommée de la marque. Retour sur l'histoire d'une griffe incontournable.

L'ultime défilé de Virgil Abloh

"Louis Dreamhouse. Le prochain défilé a pour but de consolider les thèmes et les messages des huit saisons que Virgil Abloh a créé chez Louis Vuitton". C'est sur ces mots que la maison de luxe parisienne annonçait l'ultime show du créateur sur son compte Instagram. Décédé le 28 novembre 2021 des suites d'un cancer, il était le directeur artistique des collections homme de la marque depuis 2018. Un premier défilé hommage intitulé "Virgil was here" avait eu lieu deux jours après sa mort à Miami et reprenait sa collection printemps-été 2022. 

Cette fois-ci, c'est une toute nouvelle collection, l'automne-hiver 2022-2023 qu'a découvert le public de la Fashion week homme parisienne. Musiciens et danseurs accompagnaient les mannequins qui s'échappaient d'une porte en hauteur. Nombreux étaient ceux qui tenaient un bouquet de fleurs à la main. Nombreux, aussi, les clins d'œil au vocabulaire du designer : des couvre-chefs hybrides aux casquettes portées de biais, en passant par les motifs qui impriment la rétine et le cerf-volant, rappel du show printemps-été 2020. Une collection clôturée par six silhouettes blanches, dont des mariés en robes et traînes. Six silhouettes blanches en écho aux looks immaculés qui avaient ouvert le premier défilé de Virgil Abloh pour Louis Vuitton en juin 2018. "Virgil was here", forever.

En plus de ce show, Louis Vuitton vient tout juste d'annoncer la vente de sa collaboration avec Nike. Rappelez-vous, lors de son défilé masculin printemps-été 2022 pour Louis Vuitton en juin 2021, Virgil Abloh introduisait 47 modèles de sneakers imaginées en partenariat avec l'équipementier sportif. Des Air Force 1 qui font désormais l'objet d'une vente chez Sotheby's. En tout, 200 paires de baskets seront mises aux enchères sur Sothebys.com du 26 janvier au 8 février 2022. Disponibles du 37,5 au 52,5 dans un coloris exclusif, elles afficheront comme prix de départ 2 000 dollars. En plus, elles seront distribuées dans des sacs Pilote orange, provenant eux aussi de la collection printemps-été 2022. Les bénéfices de cette opération seront reversés à la bourse d'étude initiée par le créateur américain. Nommée la Virgil Abloh™ "Post-Modern" Scholarship Fund, elle soutient la formation d'étudiants d'origine afro-américaine et africaine. 

Qui pour succéder à Virgil Abloh ?

Alors que les funérailles du créateur Virgil Abloh ont eu lieu le 6 décembre 2021 à Chicago, les rumeurs concernant les potentiels candidats à sa suite chez Louis Vuitton commencent à aller bon train. Le premier nom avancé ? Celui du rappeur Kanye West, qui selon le tabloïd anglais The Sun pourrait endosser le rôle de directeur artistique homme de la griffe française. D'après les informations du quotidien britannique, Kanye West et Virgil Abloh auraient "prévu cette nomination qui installerait le rappeur au cœur de l'industrie de la mode avant le décès de Virgil". Il est vrai que Kanye West n'est pas étranger au secteur du luxe : il a effectué un stage dans les studios de Fendi (avec Virgil Abloh, d'ailleurs), collaboré avec A.P.C. et fait défiler sa marque Yeezy à New York à plusieurs reprises. 

Pour autant, est-ce un candidat crédible à un poste aussi scruté que celui de directeur artistique d'une grande maison française ? Habitué des coups d'éclats sur les réseaux sociaux et des déclarations choc, le chanteur un poil mégalomane (il s'est quand même présenté à l'élection présidentielle américaine) pourrait vite se transformer en petit caillou dans la chaussure de Louis Vuitton. Surtout que les créateurs imprévisibles, le groupe LVMH n'en veut plus depuis John Galliano, qui exerçait à la tête de Dior et s'est vu indiquer la porte de sortie en 2011 après avoir proféré des insultes à caractère antisémite dans un bar parisien. 

En réalité chez Louis Vuitton, l'heure est toujours au recueillement. Aucun successeur ou successeuse n'a été annoncée pour prendre la suite de Virgil Abloh à la direction artistique des collections masculines. Mais ces questions se posent déjà pour la marque. Son PDG, Michael Burke, s'est entretenu avec le magazine WWD auquel il a affirmé vouloir prendre son temps avant de faire un choix.

Il faut dire que la disparition du créateur américain, le 28 novembre, a pris tout le monde de court. Celui qui était depuis 2018 le directeur artistique des collections homme de Louis Vuitton a succombé à un cancer qu'il combattait dans l'intimité depuis 2019.

C'est à travers un sobre message que Louis Vuitton a confirmé le décès de Virgil Abloh, adressant ses condoléances à la famille du styliste. Un défilé hommage a ensuite été présenté à Miami le 30 novembre 2021. Il s'agissait en réalité d'un show prévu de longue date, pensé comme un spin-off de la collection printemps-été 2022 dévoilée en juin 2021 à Paris. Silhouettes inédites, drones, montgolfière, feu d'artifice et statue à l'effigie de Virgil Abloh ont rendu cet événement bien particulier.

Comment Louis Vuitton célèbre les 200 ans de son créateur ?

Depuis le 4 août 2021, Louis Vuitton célèbre les 200 ans de son créateur. Pour fêter la naissance de son fondateur, la maison a convié 200 personnalités à créer les vitrines de ses magasins à travers le monde. La seule consigne : réinventer la malle imaginée par Louis Vuitton dans les années 1850. Une opération qui s'associe d'un don de 10 000 euros au nom de chacune des personnalités à une association qui encourage et favorise l'accès des jeunes à l'art. En parallèle, la maison a imaginé un jeu vidéo, Louis: The Game qui intègre des NFT et qui est disponible depuis le 4 août sur smartphone. En plus, un roman sur la vie de Louis Vuitton signé Caroline Bongrand sortira aux éditions Gallimard en octobre tandis qu'un documentaire intitulé Looking for Louis sera diffusé sur la chaîne Explore.

Quelle est l'histoire de Louis Vuitton ?

Derrière Louis Vuitton se cache un jeune homme, qui à 16 ans débarque à Paris pour devenir malletier. Originaire du Jura où il est né en 1821 à Anchay, Louis Vuitton décide à 13 ans de traverser la France à pied depuis sa province natale pour intégrer l'apprentissage d'un certain Monsieur Maréchal en 1837. Cette même année, le train à vapeur, dont l'invention remonte au début du siècle, se dote en France d'une toute première ligne réservée aux passagers, ralliant Paris à Saint-Germain-en-Laye. Une avancée qui facilite considérablement les déplacements et une bonne nouvelle pour les malletiers, puisque les clients voyageurs ont plus que jamais besoin de bagages solides, de malles et de valises pour protéger leurs affaires pendant leurs excursions. En fait, l'histoire de Louis Vuitton est intrinsèquement liée au voyage, ce que la maison prend d'ailleurs plaisir à souligner avec notamment, en 2017, une exposition itinérante sur ce thème.

malle-coiffeuse-louis-vuitton
Malle coiffeuse de Louis Vuitton © Stephane Muratet

En 1854, Louis Vuitton inaugure son premier atelier, à quelques encablures de la place Vendôme, au 4, rue Neuve-des-Capucines où il se lie d'amitié avec Charles Frederick Worth, à qui l'on attribue la création de la haute couture. Puis, c'est à Asnières que l'artisan s'installe avec vingt employés. Il a l'idée d'inventer une malle dans une matière enduite imperméable, la toile Gris Trianon, à la forme rectangulaire et plate, facile à empiler. C'est un véritable succès, que sa fonction de malletier-emballeur pour l'impératrice Eugénie lui a sûrement inspiré.
Avec des magasins qui ouvrent à l'étranger (Londres, New York, Californie) dès 1885, les contrefaçons Louis Vuitton commencent à être légion. L'artisan imagine alors avec son fils Georges Vuitton un motif beige et brun, le Damier depuis devenu célèbre. Présenté au cours de la même Exposition Universelle que la Tour Eiffel, en 1889, il est l'un des succès de la maison. En 1892, Louis Vuitton meurt et Georges lui succède à la tête de la florissante entreprise familiale. Quatre ans plus tard, l'héritier introduit un nouvel imprimé, le fameux Monogram Louis Vuitton, composé de fleurs à quatre pétales, les mêmes qui se trouvaient sur les carreaux en faïence de la cuisine familiale. Mêlé aux initiales LV, en hommage à son père, le motif devient le logo Louis Vuitton. Encore une fois, un succès désormais signature de la maison, qui se décline à l'envi sur les vêtements, les sacs à main ou encore les chaussures et se réinvente parfois, comme avec le nouveau Monogram baptisé "Since 1854".

Qu'est ce qui rend les créations Louis Vuitton si particulières ?

Louis Vuitton est l'un des fleurons du luxe français. Le groupe LVMH, auquel la marque appartient, a ainsi réalisé un chiffre d'affaires de 44,6 milliards d'euros en 2020. Si les performances de l'entreprise sont impressionnantes, c'est parce que Louis Vuitton (et les autres marques du groupe, de Dior à Celine) fait preuve d'un savoir-faire bien particulier. Avec douze ateliers de maroquinerie en France, des cuirs en provenance d'Italie et des matières sélectionnées avec soin, la maison peut s'enorgueillir d'être l'une des plus prestigieuses au monde. Ses collections de maroquinerie sont ainsi soit made in France, soit confectionnées en Espagne ou aux Etats-Unis. Pour le prêt-à-porter, les souliers et les lunettes de soleil, c'est en France et en Italie qu'ils sont fabriqués. Les montres sont toutes conçues en Suisse, tandis que les bijoux sont créés en France, en Italie et en Suisse. D'ailleurs chaque année, Louis Vuitton organise ses Journées particulières pendant lesquelles le grand public est invité à découvrir l'univers de la maison dans les ateliers installés à Asnières-sur-Seine, mais aussi à Sainte-Florence en Vendée, à Fiesso d'Artico en Italie ou encore à La Fabrique du Temps à Genève.

Quels sont les it bags incontournables de Louis Vuitton ?

La véritable réussite de la marque est sans conteste sa ligne de maroquinerie. Les sacs à main Louis Vuitton comptent parmi ses modèles cultes le bowling bag Speedy, qui se transmet de génération en génération, le cabas Neverfull ou encore le très classique Alma, à l'élégante forme arrondie. Avec huit lignes de it bags iconiques et des nouveaux modèles introduits chaque saison, autant dire que le choix est quasi infini. Et pour rendre hommage à son fondateur, la maison a réinventé en 2014 sa malle historique en format sac à main. Elle s'appelle... la Petite Malle, évidemment !

© Louis Vuitton

Plus récemment, la marque a lancé une nouvelle ligne de sacs à main éco-conçue et molletonnée. Baptisée "Pillow", cette collection s'inspire du design de la Pillow Boot, ce soulier-chausson imaginé en octobre 2020 par Nicolas Ghesquière qui avait tant fait parler grâce à ses airs de doudoune. Un sac à dos façon oreiller, un cabas Onthego, une version inédite du Speedy et une Multi Pochette Accessoires sont les vedettes de cette ligne aussi stylée que confortable. Chaque pièce utilise l'Econyl®, un matériau constitué de fibres de nylon 100 % recyclées, sur l'intégralité de son extérieur, de sa doublure, ses poignées et les bretelles du sac à dos.

nicolas-ghesquiere-louis-vuitton
Nicolas Ghèsquiere, directeur artistique de la mode femme chez Louis Vuitton © Gustavsson Jonas/SPUS/ABACA

Quand est-ce que Louis Vuitton s'est mis au prêt-à-porter ?

Pour que la marque se mette au prêt-à-porter, il faut attendre 1996. Louis Vuitton est alors devenue la propriété de Bernard Arnault et une part intégrante du groupe LVMH. L'homme d'affaires décide de faire appel à un jeune créateur en vogue, un Américain du nom de Marc Jacobs. Nommé designer de Louis Vuitton, il bousculera les codes, invitant les artistes du moment à revisiter la toile monogramme tout en insufflant une bonne dose de grunge, de cool et de pop culture aux pièces signées LV.
En 2013, Marc Jacobs présente sa dernière collection pour Louis Vuitton à Paris. Le Français Nicolas Ghesquière prend sa suite et compose depuis une partition rétro-futuriste pour la maison. Les défilés se déroulent pendant la Fashion week de Paris, le plus souvent au Louvre, même si pour le printemps-été 2021, la griffe a présenté sa collection à la Samaritaine encore en travaux. Pour l'homme, c'est Virgil Abloh, le créateur sensation de ces dernières années, qui est nommé en 2018 pour succéder à Kim Jones. Le designer connaissait bien le président-directeur général de la marque, Michael Burke, qu'il avait rencontré lorsqu'il était en stage à Rome chez Fendi aux côtés de Kanye West. Au programme jusqu'à sa disparition le 28 novembre 2021 : une mode aux couleurs de l'arc-en-ciel et des pièces toutes devenues cultes sur les réseaux sociaux, à l'image de ses baskets Louis Vuitton.

Quelles sont les collaborations culte de Louis Vuitton ?

La marque a l'habitude de convier des personnalités le temps de collaborations événement. La plus célèbre d'entre elles ? En 2003, l'artiste japonais Takashi Murakami est invité à apposer son univers coloré sur les sacs à main de la maison. Le partenariat est un succès et les it bags au Monogram multicolore s'arrachent. Au fil des ans, Louis Vuitton a réitéré l'expérience : Jeff Koons, Yayoi Kusama, Stephen Sprouse ou encore Urs Fischer ont utilisé comme toile vierge le fameux cuir épi de la griffe française. Les marques aussi se prêtent au jeu de la collaboration avec Louis Vuitton. En 2017, Kim Jones, alors directeur artistique des collections masculines, propose au label Supreme de revisiter les classiques de la maison. Les créations s'arrachent et se revendent alors avec de jolies plus-values sur les internets. 

Où acheter des pièces siglées LV ?

Depuis les débuts de la marque, Louis Vuitton fait face à de nombreuses contrefaçons. Imitations de sac à main, ceintures, pochettes, chaussures et sacoches Louis Vuitton courent les rues. Pour éviter de s'acheter à prix d'or un faux sac Louis Vuitton, il est conseillé de se rendre en magasin. La maison, présente sur les cinq continents avec des boutiques en propre, possède à Paris des adresses place Vendôme, sur les Champs-Elysées, avenue Montaigne ou encore à Saint-Germain-des-Prés. Dans la capitale, Louis Vuitton est aussi présent dans les grands magasins, comme les Galeries Lafayette, le Bon Marché Rive Gauche, le Printemps Haussmann et La Samaritaine. Et pour les voyageurs et voyageuses, Louis Vuitton s'est installé dans les zones duty free de différents aéroports : à Paris-Charles de Gaulle, mais aussi en Corée du Sud, au Royaume-Uni ou bien à Singapour. Autre possibilité : s'offrir les dernières collections Louis Vuitton sur Internet. La marque a lancé son eshop en 2005 en France et dispose de 39 versions différentes de son site marchand. Pour dégoter des perles vintage signées Louis Vuitton, il vaut mieux privilégier les sites et magasins de seconde main de confiance comme Monogram, CollectorSquare ou Vestiaire Collective qui dispose d'un service d'authentification de professionnels, capable d'identifier en un clin d'œil un vrai d'un faux sac Louis Vuitton.

Qu'est-ce que la fondation Louis Vuitton ?

En plus de la mode, Louis Vuitton s'illustre dans le domaine artistique. Bernard Arnault a inauguré un espace dédié à la création, la fondation Louis Vuitton, en octobre 2014. L'imposant bâtiment, imaginé par l'architecte Frank Gehry, se situe à l'orée du bois de Boulogne dans le XVIème arrondissement parisien. Y sont présentées alternativement les collections propres du musée et des expositions temporaires thématiques.

En plus, Louis Vuitton édite depuis 1998 de très chic guides touristiques, les City Guide, pour une trentaine de villes comme Londres, Paris, Dubaï, Lisbonne ou encore Moscou. Une invitation au voyage, encore une fois.