Perruque naturelle : prix, choix, entretien... Ce qu'il faut savoir

La perruque naturelle est un accessoire qu'on peut porter par besoin mais aussi par choix, pour changer de look sur un coup de tête. On vous dit tout sur ses méthodes de fabrication, son utilisation et les gestes pour l'entretenir au quotidien.

Perruque naturelle : prix, choix, entretien... Ce qu'il faut savoir
© sofiazhuravets

Qu'on la porte pour raison médicale (maladie, traitement anti-cancéreux etc.) ou juste pour pouvoir changer de tête comme de chemise, la perruque naturelle est un accessoire indispensable à de nombreuses personnes, essentiellement des femmes mais aussi un nombre croissant d'hommes. 

Mais quelles sont les caractéristiques d'une perruque en cheveux naturels de qualité ? Comment choisir la sienne ? Et quelles sont les astuces pour prolonger sa durée de vie ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les prothèses capillaires naturelles.

Comment sont fabriquées les perruques avec des cheveux naturels ?

Comme son nom l'indique, la perruque naturelle est réalisée à partir de cheveux qui ont jadis poussé sur une tête humaine (contrairement aux perruques en fibres synthétiques ou en poils d'animaux). Leur origine varie mais les mèches en provenance d'Inde, de Chine, d'Europe et du Brésil sont les plus courantes. Les cheveux, après avoir été récoltés (ils sont la plupart du temps vendus par leurs propriétaires ou donnés à des associations d'aide aux malades du cancer), sont dépigmentés puis colorés dans un grand nombre de teintes afin de pouvoir réaliser le maximum de looks différents, du plus naturel au plus fantaisiste. Selon la gamme de la perruque, les cheveux sont ensuite cousus à la main, à la machine ou de façon semi-artisanale (l'arrière de la prothèse est conçu à la machine tandis que l'avant et le dessus sont montés à la main) sur une base en micro-peau invisible, en tulle ou confectionnée à partir de fines bandes de coton. En fonction du modèle, c'est à cette étape que la coupe est finalisée et que le mouvement est donné à la chevelure avec, par exemple, la création d'une frange ou d'une raie sur le côté. Certaines perruques haut de gamme proposent aussi une bordure frontale invisible en micro-peau, appelée "tulle cinéma", pour donner l'impression que les cheveux prennent naissance sur le cuir chevelu. 

Comment choisir sa perruque naturelle ?

Si le port de la perruque est lié à un problème de santé, plusieurs questions se posent : veut-on choisir un modèle au plus proche de sa coiffure, pour dissimuler au mieux sa condition ? Ou au contraire, a-t-on envie d'en profiter pour changer de tête ? Cette décision est, bien sûr, personnelle, et dépend du rapport à la maladie de chacun. Pour choisir sa prothèse capillaire, on peut se rendre dans des salons de coiffure spécialisés afin d'essayer différents modèles et de pouvoir poser toutes ses questions. Il y en a à Paris mais aussi dans toute la France. Concernant la prise de rendez-vous, il n'y a pas de règle particulière : on peut s'y rendre avant la chute des cheveux comme après, en fonction de l'envie et du besoin. Certains sites internet spécialisés proposent aussi l'achat de perruques naturelles en ligne, mais il n'est évidemment pas possible d'essayer le modèle avant de sortir sa carte bleue. Les perruques naturelles, de par la qualité des cheveux, sont les plus onéreuses, avec des prix allant de 500€ pour une fabrication à la machine jusqu'à près de 2000€ pour les modèles montés à la main sur un monofilament. La caisse d'assurance maladie et les mutuelles de santé peuvent participer à cet achat, il ne faut donc pas hésiter à se renseigner.

Porter des perruques n'est pas toujours synonyme de maladie. Ces dernières années, elles sont plus présentes que jamais sur les tapis rouges mais aussi dans la rue, où elles sont considérées comme de véritables accessoires de mode. On met une perruque pour changer de texture de cheveux, tester une nouvelle couleur ou une nouvelle coupe, avec un résultat naturel comme plus extravagant.

Quel est le prix d'une perruque naturelle ?

Niveau prix, ces perruques fantaisie, aussi appelées "lace wigs", sont moins onéreuses que les prothèses médicales mais elles ne bénéficient d'aucune prise en charge de la Sécurité sociale. On trouve de beaux modèles dès 150€ sur les boutiques en ligne spécialisées.

Comment entretenir sa perruque naturelle ?

Lorsqu'une perruque est confectionnée à partir de cheveux humains, elle s'entretient presque de la même façon qu'une chevelure naturelle. Avant de penser à la laver, il faut bien la démêler avec une brosse en bois ou un peigne à dents larges. Si elle présente quelques nœuds, il est recommandé de commencer le démêlage par les pointes et de remonter délicatement vers les racines.

Pour la nettoyer, il suffit de la passer sous l'eau tiède puis de la shampouiner délicatement avec un produit pour les cheveux secs et abîmés. En effet, les mèches de la prothèse capillaire ne pouvant pas compter sur le cuir chevelu pour être nourries, elles ont besoin d'un petit coup de pouce extérieur pour rester douces et brillantes. Une fois la perruque rincée à l'eau claire, on peut appliquer une noisette d'après-shampoing ou laisser poser un masque réparateur entre 5 et 10 minutes, comme pour des cheveux naturels.

Pour le séchage, la perruque doit être installée sur un support spécifique afin que le bonnet puisse conserver sa forme. Il est possible d'utiliser un sèche-cheveux classique mais il est conseillé de la laisser sécher à l'air libre. Lorsque les cheveux sont bien secs, on peut alors se servir d'un lisseur ou d'un boucleur pour leur donner la forme souhaitée, sans oublier de vaporiser un spray protecteur de chaleur au préalable.

La fréquence de lavage recommandée varie en fonction de plusieurs facteurs comme le nombre de jours par semaine où la perruque est portée, l'humidité, le style de vie etc. Certaines personnes ressentiront le besoin de laver leur prothèse capillaire une fois par semaine, tandis que d'autres préféreront espacer les soins.