Quelles protections hygiéniques porter après l'accouchement ?

Après l'accouchement, il est recommandé aux jeunes mamans de porter des protections hygiéniques, en raison des saignements importants. Pendant combien de temps ? Lesquelles choisir ? Élodie Cariou, sage-femme, nous dit tout.

Quelles protections hygiéniques porter après l'accouchement ?
© misfireasia-123rf

"Levez la main si vous ne saviez pas que vous changeriez aussi vos propres couches. Après toutes ces années dans la mode, je n'aurai jamais cru que la culotte jetable deviendrait mon vêtement préféré, mais nous y voilà !". Ces mots, on les doit à Ashley Graham qui, après la naissance de son fils Isaac en janvier 2020, a décidé d'évoquer un sujet que peu de femmes connaissent : après l'accouchement, il faut utiliser des protections hygiéniques en raison de saignements importants. Pour tout vous dire sur le sujet, nous avons contacté Élodie Cariou, sage-femme.

Pourquoi porter des protections hygiéniques après l'accouchement ?

Beaucoup de femmes ignorent qu'elles auront des saignements importants après leur accouchement. Et pour cause : la période du post-partum est malheureusement un sujet encore tabou. Pourtant, il est important d'être préparée à tous les changements qui surviennent dans le corps d'une jeune maman. A commencer par les saignements, qu'on appelle les lochies. "Ce qui cause ces saignements, c'est la délivrance du placenta. Celui-ci se trouvait dans l'utérus et, en partant, laisse une cicatrice assez grande, car il fait 1/6e du poids du bébé. Les saignements vont être abondants, car c'est comme si on avait une grande plaie dans l'utérus", explique Élodie Cariou. Et la sage-femme d'ajouter : "C'est donc pour cela qu'il est fortement recommandé, pour ne pas dire indispensable, d'utiliser des protections hygiéniques après l'accouchement.

Pendant combien de temps après l'accouchement faut-il utiliser des protections hygiéniques ?

Dès l'accouchement et dans les jours qui suivent, les saignements vont être très abondants. "Cela va être ainsi pendant les trois ou quatre premiers jours. Ensuite, ils vont s'estomper progressivement. Au début, ils seront plus abondants que les règles, puis vont devenir comme des règles, puis disparaître", nous dit Élodie Cariou. L'autre chose à savoir, c'est que les lochies reviennent : "Cela arrive régulièrement qu'elles réapparaissent entre 10 à 15 jours après l'accouchement. C'est un peu comme une plaie qu'on aurait sur le bras : tant que la cicatrisation n'est pas complète, on a une croûte. Lorsque celle-ci tombe, on recommence à saigner. C'est la même chose avec les saignements du post-partum". Pour autant, les jeunes mamans peuvent se rassurer : cela ne veut pas dire que leur utérus cicatrise mal. "On va avoir plusieurs périodes avec des saignements en quantité différente. Pendant le premier mois, c'est parfaitement normal d'avoir des petits saignements", indique notre experte. Il faut donc s'attendre à devoir utiliser des protections hygiéniques pendant plusieurs semaines après avoir accouché.

Quelle protection hygiénique utiliser pour les lochies ?

Il est peu recommandé d'utiliser des serviettes périodiques classiques. Parce qu'elles ne sont pas assez absorbantes et qu'il faudrait les changer en permanence, mais aussi "car elles contiennent souvent du parfum et d'autres substances nocives et ce n'est pas recommandé, en particulier après un accouchement". Les jeunes mamans ont alors plusieurs options pour éviter de tâcher leurs vêtements après l'accouchement.

  • La première est le slip-filet, qui s'accompagne de garnitures. Sous ce nom peu inspirant se cache tout simplement une serviette hygiénique épaisse et très absorbante.
  • "Les mamans peuvent aussi utiliser des culottes jetables, où tout est intégré", précise Élodie Cariou.

Culottes jetables et slips-filets peuvent être achetés en pharmacie, en parapharmacie, dans des magasins de puériculture ayant un rayon maternité, ou sur Internet. Quand les saignements commencent à diminuer, on peut passer à une protection classique. Néanmoins, notre experte rappelle : "Je déconseille les serviettes périodiques qui contiennent du parfum, il vaut mieux en prendre avec une composition la plus clean possible. Si on a eu une déchirure, une épisiotomie ou des éraillures [des petites éraflures superficielles, nldr], les protections qui contiennent des substances nocives ne vont pas favoriser la cicatrisation".

Peut-on utiliser des culottes menstruelles pendant le post-partum ?

Par souci d'écologie, de nombreuses mamans souhaitent utiliser des culottes menstruelles ou des serviettes périodiques lavables pour absorber les saignements. Cependant, ce n'est pas forcément l'idéal, nous dit notre sage-femme : "Les protections jetables ne sont pas très écolos, mais il faut savoir que, dans les premiers jours du post-partum, opter pour des protections réutilisables signifie qu'on va passer notre temps à les laver, et ce n'est pas ce qu'on a envie de faire les premiers jours après avoir donné naissance !". En revanche, il est tout à fait possible d'en utiliser après les trois ou quatre premiers jours, quand les saignements sont moins importants, tout en préférant les modèles conçus pour les flux abondants. Et si on veut s'en servir tout au long que les lochies durent, "il faut utiliser la culotte menstruelle la plus absorbante que l'on puisse trouver, idéalement une conçue spécialement pour le post-partum". En France, il existe peu de modèles consacrés à cette période, mais on en trouve par exemple chez Loop.

Peut-on utiliser des tampons pour les lochies ?

Non. Certaines femmes sont habituées à utiliser des protections menstruelles internes, comme les tampons ou la cup, et se demandent si elles peuvent remplacer les protections post-accouchement. Malheureusement, ce n'est pas le cas. "Il faut attendre au moins 6 semaines après la naissance pour utiliser des tampons. C'est le temps dont a besoin le col de l'utérus pour se refermer complètement. Si on met des tampons, le risque de faire une infection est plus important car le col est encore ouvert", souligne Élodie Cariou.

Comment bien utiliser ses protections hygiéniques post-partum ?

Après un accouchement, le vagin et la vulve sont fragilisés, même après une césarienne. Il faut donc plus que jamais en prendre soin et être vigilante à avoir une bonne hygiène intime. Pour cela, les jeunes mamans doivent changer leurs protections hygiéniques régulièrement et laver la zone efficacement mais en douceur. "Il ne s'agit pas de faire des douches vaginales, qui sont loin d'être recommandées, mais il faut s'assurer que la vulve soit propre. Je recommande de choisir un savon doux, sans parfum et avec un pH neutre. Parfois, je conseille même de ne rien utiliser du tout et de faire simplement un lavage à l'eau ! Comme la zone est très sensible, moins on en met, mieux c'est", explique notre sage-femme. Enfin, pour rassurer les mamans qui craindraient de faire un choc toxique en utilisant des protections hygiéniques après l'accouchement, Élodie Cariou les rassure : "Pendant le post-partum, le risque n'est pas plus important qu'en temps normal, car on est obligée de changer de protection plus souvent en raison de l'abondance. Avoir une bonne hygiène suffit à prévenir le risque".

Après l'accouchement