Visite post-natale : à quoi ça sert, quand la faire ?

Le suivi de la jeune maman ne s'arrête pas après l'accouchement. Dans les semaines qui suivent la naissance de son bébé, elle va revoir un médecin ou une sage-femme lors d'une visite post-natale. Quel est son objectif ? Quand a lieu cette visite ? Les réponses du Dr Cécile Pénager, gynécologue-obstétricienne. 

Visite post-natale : à quoi ça sert, quand la faire ?
© africa-studio.com (Olga Yastremska and Leonid Yastremskiy)

Qu'est ce que la visite postnatale ?

Après l'accouchement, qu'il ait eu lieu par voie basse ou par césarienne, il est indispensable de revoir un professionnel de santé afin de faire le point. C'est l'objectif de la visite post-natale, une consultation prise en charge à 100 % par l'assurance maladie, au même titre que les 7 visites médicales réalisées pendant la grossesse. Cette visite est réservée à la jeune maman et, si elle peut tout à fait se rendre à ce rendez-vous avec son bébé, celui-ci n'est pas examiné par le médecin. 

Sage-femme ou gynécologue : où faire la visite post-natale ?

"La visite post-natale peut être réalisée chez un gynécologue ou chez une sage-femme. En fonction des structures, il arrive qu'elle ait lieu dans l'hôpital où s'est déroulé l'accouchement mais cela reste rare. En revanche, en cas d'accouchement difficile, avec des complications, les patientes sont revues à l'hôpital avec l'un des médecins de la maternité",  explique le Dr Pénager. 

Quand a lieu la visite post-natale ?

La visite post-natale a lieu 6 à 8 semaines après l'accouchement par voie basse ou la césarienne.

La visite post-natale est-elle obligatoire ?

Aucun rendez-vous de grossesse, ni du post-partum, n'est obligatoire. Mais la visite post-natale reste fortement conseillée car elle vise à s'assurer que tout va bien pour la jeune maman. 

Le déroulement de la visite post-natale : que va vérifier la sage-femme ?

La visite post-natale a plusieurs objectifs. "Elle permet de revoir la maman et de revenir avec elle sur le déroulement de l'accouchement, notamment s'il a été un peu difficile : déchirure compliquée du périnée, utilisation des forceps ou de la ventouse, hémorragie. Ce rendez-vous permet de débriefer et donne la possibilité à la jeune maman de poser des questions", détaille le Dr Pénager. "On interroge ensuite la patiente sur son ressenti, si elle a des douleurs particulières, des problèmes de transit ou urinaires. On va également la questionner sur le retour de son cycle mais aussi, si elle allaite, sur la manière dont se passe l'allaitement", précise le médecin.

Ce rendez-vous est aussi l'occasion d'un examen, si la patiente le souhaite. "Cela permet de vérifier si le périnée a bien cicatrisé s'il y a eu un accouchement par voie basse et d'évaluer la tonicité du périnée. On prescrira ensuite, ou pas, des séances de rééducation. Mais ce n'est pas systématique.", rappelle-t-elle. "Lors de l'examen, on va s'assurer que la femme ait un frottis à jour, certaines femmes n'avaient pas de suivi gynéco avant la grossesse, et on réalise un frottis de dépistage du cancer du col de l'utérus par la même occasion.", ajoute la gynécologue.  

Si la patiente fait état de douleurs, le médecin pourra être amené à prescrire des examens comme une échographie. Autre point très important du rendez-vous post-natal : la contraception. En cas de reprise des rapports sexuels, le médecin rediscute avec la patiente, lui expose les différentes méthodes contraceptive et l'aide à trouver celle qui lui convient.  Après la visite post-natale, la patiente peut reprendre un suivi gynécologique classique en ville.

Comment se passe la visite post-natale après une césarienne ?

Dans le cas d'un accouchement par césarienne, la visite post-natale doit alors être effectuée par le gynécologue qui a réalisé la césarienne, et non par une sage-femme. Le rendez-vous se passe de la même manière qu'après un accouchement par voie basse, mais le gynécologue ou la sage-femme va prendre le temps de regarder la cicatrice de césarienne. "Il faut un an pour que la cicatrice prenne sa forme définitive mais lors du rendez-vous, on va s'assurer que tout va bien puis recommander de la masser pendant un mois avec de la crème hydratante.", explique la gynécologue. En fonction de l'examen clinique, de la rééducation du périnée et/ou des abdominaux pourra également être prescrite. "Enfin, on va expliquer à la patiente qu'elle doit attendre un an pour envisager une prochaine grossesse, afin que l'utérus cicatrise bien", conclut le Dr Pénager. 

Merci au Dr Cécile Pénager, gynécologue-obstétricienne. 

Après l'accouchement