Les bienfaits du peau à peau

Après la naissance, le nouveau-né est généralement placé immédiatement sur la poitrine de sa maman. Ce peau à peau a notamment de multiples bénéfices pour le bébé. Zoom sur cette pratique avec le Dr Rousseau, pédiatre.

Les bienfaits du peau à peau
© 123RF - Tyler Olson

Avoir son bébé contre soi durant les premières minutes de sa vie a de nombreux bénéfices pour le nouveau-né, mais aussi pour les parents. Cette pratique, que l'on nomme peau à peau, a également un rôle très important chez les prématurés. Réalisée depuis de nombreuses années, elle est de plus en plus adoptée dans les maternités.

Qu'est-ce que le peau à peau ?

Dans l'idéal, le peau à peau commence immédiatement à la naissance de l'enfant. Il consiste à "placer l'enfant nu sur la poitrine nue de sa mère", précise l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Le label IHAB (Initiative Hôpital Ami des Bébés) recommande de faire du peau à peau de manière immédiate, continue (pas de soins sauf s'ils sont vitaux), au moins pendant une heure, pour permettre au nouveau-né d'arriver à la tétée de colostrum, qui lui apporte une protection immunitaire. "Ce comportement est le même chez tous les bébés et ce, que la mère choisisse ou non d'allaiter", affirme le Dr Sylvaine Rousseau, pédiatre dans le service de néonatologie du centre hospitalier de Roubaix labellisé IHAB.

Lorsque la maman a une grossesse multiple, le peau à peau lui est proposé si le premier enfant né s'adapte bien. C'est elle qui choisit alors de garder ou non son bébé sur le ventre. Le père peut aussi garder son enfant contre soi si la mère ne peut pas. Le peau à peau est également proposé lors d'un accouchement par césarienne, si l'état de santé de la maman et du nouveau-né le permet.

Quels bienfaits pour le bébé ?

Réalisé à la naissance, le peau à peau a de nombreux bénéfices pour le bébé, selon plusieurs études. "Il permet au nouveau-né de ne pas avoir de rupture de continuité avec sa maman, ce qui lui apporte une meilleure adaptation à la vie extra-utérine. Sa respiration et son tonus sont améliorés. Cette première rencontre avec sa maman lui permet de garder ses repères sensoriels tels que le toucher, l'odeur, les battements cardiaques...", explique le Dr Rousseau. 

Les bénéfices du peau à peau pour la maman

Chez la mère, la stimulation hormonale et tactile induite par le peau à peau facilite la mise en route de la lactation. Ce contact provoque également la sécrétion d'hormones relaxantes. En effet, "les études montrent que l'hormone du stress, le cortisol, s'effondre notamment chez les mères qui ont une césarienne. Elles sont ainsi moins stressées lorsqu'elles ont leur bébé en peau à peau jusqu'à la fin de l'intervention".

Peau à peau : et le papa ?

Si le peau à peau avec le père a des bénéfices quant à l'attachement qu'il a avec son enfant, il n'a évidemment pas les mêmes effets pour le bébé et la maman. La pédiatre estime ainsi que "le peau à peau ne doit pas être systématiquement proposé au papa. Il doit l'être lorsque la mère a des difficultés et qu'elle ne peut pas pratiquer le peau à peau". 

Le peau à peau pour les bébés prématurés

Le peau à peau en néonatologie est différent de celui pratiqué à la naissance. "C'est un des grands piliers des soins dans les unités de néonatologie. Il est proposé le plus tôt possible aux parents quelle que soit la situation, et le plus longtemps possible. Dans ce cas, le papa est un relais très important pour le prématuré, assure le Dr Rousseau. Les bénéfices sont avérés scientifiquement et sont très importants pour les bébés nés avant le terme. Cela leur permet en effet de maintenir leur température corporelle, d'accéder au sein... Il apparaît par ailleurs que le peau à peau améliore leur digestion et leur temps de sommeil, diminue le risque d'infections nosocomiales... Cela rassure également le bébé dans l'incubateur et les parents quant à leurs compétences puisqu'ils participent à l'amélioration de l'état de leur enfant."

Peau à peau : comment faire de retour à la maison ?

Aujourd'hui, les mamans sortent très rapidement de la maternité. Alors faut-il continuer de faire du peau à peau à la maison ? "C'est possible de le faire dans les jours qui suivent la sortie de la maternité. Cela peut être particulièrement utile pour le bébé pour qui la séparation avec la maman est difficile. Le peau à peau va alors l'apaiser." Il est cependant indispensable de le réaliser dans de bonnes conditions de sécurité. Mieux vaut utiliser un bandeau de peau à peau pour que le bébé soit bien positionné. Le bébé doit être posé sur la poitrine, la tête tournée sur le côté et les voies respiratoires bien dégagées. La maman ou le papa doit rester en positon demi-assise, et non couchée, afin d'éviter les risques d'endormissement.

L'Initiative Hôpital Ami des Bébés (IHAB) est un programme lancé par l'OMS et l'Unicef dont l'objectif est de placer les besoins et les rythmes du nouveau-né et de sa mère au coeur du système de soins. Un label IHAB est délivré aux maternités qui mettent en oeuvre les préconisations de l'OMS. En décembre 2018, seules 38 maternités françaises, publiques et privées, étaient labellisées IHAB.
En savoir plus : Voir le site Internet

Lire aussi