Mon mari ne m'aime plus : faut-il encore y croire ?

Faut-il se battre et continuer à espérer le retour de l'amour ? Le point avec Christian Richomme, psychanalyste.

Mon mari ne m'aime plus : faut-il encore y croire ?
© 123rf-mavoimage

Le couple n'est pas un long fleuve tranquille et au fil des années, les sentiments peuvent fluctuer. Mais quand la phrase "Je ne t'aime plus" est prononcée, c'est un véritable choc. Certains se résignent, c'est fini. D'autres ne veulent pas baisser les bras mais se battre pour faire renaître les sentiments amoureux, se retrouver, et rallumer la flamme de cette relation qui semble éteinte. Est-ce que ça vaut le coup ? Est-ce vraiment possible ? L'autre peut-il retomber amoureux ? Faut-il continuer d'espérer ?

Il faut déjà faire un point sur le causes du désamour, selon le psychanalyste Christian Richomme. "Le stress lié au travail, aux finances ou à d'autres responsabilités peut affecter l'engagement émotionnel dans une relation" concède d'abord le professionnel. A l'origine de l'éloignement, le manque de communication peut aussi mettre à mal le couple. "Les malentendus et une communication inefficace peuvent créer des murs émotionnels entre les partenaires" souligne Christian Richomme. Des changements personnels peuvent aussi survenir"Les évolutions individuelles, qu'elles soient professionnelles, émotionnelles ou liées à des aspirations personnelles, peuvent provoquer un désalignement dans le couple." Bien sûr, "une infidélité, qu'elle soit émotionnelle ou physique, peut entraîner une distance et une diminution de l'affection" ajoute-t-il. Enfin, les années et la place que l'on concède à son couple peuvent avoir un rôle dans les sentiments qui s'étiolent. "Avec le temps, certaines relations peuvent s'éroder si elles ne sont pas activement entretenues et nourries."

La sensation de "n'être plus rien" du jour au lendemain

Si ce désamour n'est pas partagé, il peut être difficile pour l'autre d'accepter d'emblée la perte de sentiments. "Si la femme est encore amoureuse, elle peut vouloir se battre pour son couple mais aussi s'en vouloir, penser qu'elle a mal fait", avance Christian Richomme. Cette volonté de vouloir sauver son couple peut s'expliquer par des peurs, celle de l'abandon, de l'échec ou encore de ne plus être aimée. "Cela peut être aussi très dévalorisant dans l'estime de soi. La femme peut avoir cette sensation de n'être plus rien du jour au lendemain. C'est tout son schéma qui se retrouve décomposé" précise la professionnel. Pour le psychanalyste, lorsque l'homme affirme ne plus être amoureux, il faut être en mesure de l'entendre car ce ne sont pas de mots prononcés à la légère. "L'homme, en général, aime garder une porte ouverte. S'il confie à sa partenaire ne plus l'aimer, c'est qu'il y a bien réfléchi et que le processus est bien avancé."

Une thérapie de couple peut s'avérer utile si le conjoint est prêt à effectuer ce pas. "Grâce à cet intermédiaire, les non-dits peuvent être verbalisés, des perspectives pour changer les interactions peuvent être envisagées et la dynamique du couple modifiée" souligne Christian Richomme. Si l'autre refuse, il faut se lancer dans un processus d'acceptation pour avancer. "Il faut éviter de rester coincée émotionnellement, de ruminer et de cogiter. La perte de l'amour peut être dur et créer beaucoup de dommages. Il faut être patiente, croire en ses forces et en sa valeur. Cela prend du temps de rebondir et pour ça, les proches ont un rôle à jouer en apportant leur soutien" conclut le psychanalyste.