Bumble ou quand le premier pas se fait en escarpin...

La co-fondatrice de Tinder, Whitney Wolfe, a décidé de créer, en 2014, Bumble, une application de rencontres spécialement conçue pour les femmes. Le but : bouleverser les codes des rencontres "standards"… Et si l'amour avait un goût de Bumble… gum ?

Bumble ou quand le premier pas se fait en escarpin...
© Bumble

Les applications de rencontres n'ont cessé de se multiplier ces dernières années. Entre Tinder, Happn ou Once, difficile de savoir vers quel outil se tourner pour faire des rencontres. Aussi Whitney Wolfe, avec l'application Bumble disponible en France depuis 2017, a choisi de sortir du lot en mettant en avant la gent féminine. Comment ? En donnant à cette dernière les rennes du processus de séduction. Notons au passage que Bumble signifie "bourdon", d'où le slogan "étends ta ruche" et le logo qui n'est autre qu'une ruche ! Pourquoi "bourdon" ? Certainement parce que chez ces insectes, les ouvrières n'ont pas besoin de s'accoupler pour pondre et qu'elles n'engendrent que des mâles qui ne vivront que dans un seul et unique but : féconder les futures reines avant que la saison estivale de s'achève…

L'inscription sur Bumble

L'application de rencontre peut être téléchargée sur Apple Store ou Google Play (il est impossible d'utiliser les services de Bumble sur son PC). Il y a peu encore l'inscription sur Bumble ne pouvait se faire que via son compte Facebook. Face aux mécontentements formulés (les jeunes, de nos jours, ont tendance à délaisser Facebook pour Instagram), l'application de rencontres peut dorénavant être utilisée grâce à son numéro de mobile. Un point commun avec Tinder.

Comment fonctionne Bumble ?

Bumble fonctionne par géolocalisation, toujours comme Tinder. Après avoir enregistré leur profil et leurs critères de recherche, les femmes ont le pouvoir d'établir le contact (ou pas) lorsqu'un "match" apparaît sur leur écran. Elles peuvent alors envoyer un message sous 24 heures. Cette limite franchie, le profil du prétendant disparaît. C'est ainsi l'occasion d'inciter les femmes à faire le premier pas et à bousculer les codes instaurés par la société (on retrouve d'ailleurs le principe d'AdopteUnMec.com avec l'envoi de "charme" pour les hommes en guise d'invitation à une conversation). Une fois que le prétendant a obtenu un retour, il dispose lui aussi de 24 heures pour répondre. Dans le cas contraire, là aussi, le profil de l'interlocutrice s'évapore. Cela incite à accélérer les rapprochements ! Quand il y a eu deux messages échangés de chaque côté, il n'y a plus de compte à rebours et le dialogue peut se faire en toute quiétude.

Bon à savoir : il est possible, si on a rejeté un profil par mégarde, de le faire réapparaître en… secouant son téléphone ! Attention cependant, le nombre de retour en arrière reste limité.

Bumble ou l'incitation à plus d'élégance…

Toutes les photos envoyées et reçues sont marquées du nom de l'utilisateur pour éviter les dérives d'envoi de clichés peu appropriés. Si cela se produit, on peut afficher publiquement son "harceleur". Voilà de quoi inciter ce type de personne à réfléchir avant d'adresser des photos déplacées comme, par exemple, de nu…

Bumble, c'est aussi un réseau social

Avec cette application, il est possible de multiplier les contacts en tout genre. Ainsi il n'est pas imposé de prendre contact avec uniquement des personnes du sexe opposé. Avec l'option "BFF", il est envisageable de faire des rencontres se voulant exclusivement amicales. Par BFF il faut entendre "Best Friends Forever" qu'on traduit en français par "Meilleur(e)s Ami(e) Pour La Vie".

Bumble, c'est gratuit ou payant ?

Bumble, comme beaucoup d'applications de rencontres, propose une gratuité limitée. Pour pouvoir optimiser son utilisation, il faut acheter certains services Premiums comme Bumble Coins et Bumble Boost.

  • Bumble Coins permet d'adresser des Super Swipes à ses contacts et ainsi valoriser sa présence en ligne. Il offre également l'opportunité, avec l'option Spotlight, d'optimiser le nombre de vue sur son profil. Ici on retrouve des similitudes avec Tinder ou encore Badoo. Il s'agit en effet d'acheter des jetons (des crédits) pour débloquer les services proposés. Les jetons peuvent être achetés à l'unité (1,99 euros) mais il est préférable de prendre un pack pour en diminuer le prix unitaire. Ainsi on trouve le pack 5 jetons à 7,99 euros, le pack 15 jetons à 20,99 euros et le pack 30 jetons à 34,99 euros.
  • Bumble Boost, lui, vous donne la possibilité de réactiver des connexions qui ont expiré, de découvrir les inscrits qui ont voté pour votre profil ou encore d'allonger le temps imparti de 24 heures lors de prises de contact. Pour ce service, pas de jetons mais un abonnement qui varie selon la durée. Ainsi, l'abonné a le choix entre 1 semaine (8,49 euros), 1 mois (23,99 euros), 3 mois (16 euros par mois soit un total de 16x3 = 48 euros), 6 mois (12,66 euros par mois soit un total de 12,66x6 = 75,96 euros).

Il est donc envisageable de bénéficier de cette application mobile sans débourser un centime mais sachez que Bumble sera moins efficace et moins ludique.

Comment supprimer son compte ?

Pour supprimer votre compte Bumble, il suffit de vous connecter à l'application, d'aller dans vos paramètres et de cliquer sur "supprimer mon compte". Si votre profil est immédiatement hors d'accès, vos données sont sauvegardées pendant 30 jours au cas où vous auriez des regrets… Passé cette limite, la désactivation est définitive. Il faudra vous réinscrire pour renouveler l'expérience.

En conclusion : Tinder ou Bumble ?

On a pu constater qu'il y a de nombreuses similitudes entre Bumble et Tinder mais une application est-elle supérieure à l'autre ? Voici quelques arguments pour vous amener à faire un choix.

  • La limite des 24 heures. Elle n'existe pas sur Tinder. Ce détail donne un côté ludique non négligeable. De plus, il permet de faire une sélection presque malgré soi. Pas de contact en suspens, il faut choisir. C'est à prendre ou à laisser.
  • Il est possible sur Bumble, et non sur Tinder, de changer trois fois d'avis sur une proposition de "match" quotidiennement sans avoir à payer un quelconque service premium.
  • Le design de Bumble reste plus attrayant que celui de son principal concurrent. C'est très esthétisant mais également facile d'utilisation.
  • Si Bumble et Tinder jouent sur le concept de la géolocalisation et donc de la rencontre ponctuelle et rapide, Bumble limite le périmètre à 161 km pour les recherches. Avec Tinder, il est envisageable d'aller au-delà.  
  • Le nombre d'inscrits. L'application Tinder est plus fréquentée que celle de Bumble. Mais cet argument ne tiendra pas longtemps. On peut parier que le nombre de personnes voulant étendre leur ruche ne tardera pas à égaler voire à dépasser le nombre d'inscrits sur Tinder.

Applis et sites de rencontre