Collagène : quels sont ses bienfaits pour la peau et les cheveux ?

Le collagène est une protéine naturellement présente dans l'organisme. Avec le temps, sa production diminue et les rides apparaissent. Pour combler ce manque, stimuler sa fabrication, et s'assurer une peau en pleine forme le plus longtemps possible, plusieurs alternatives existent. Explications avec le Dr Nadine Pomarède, dermatologue à Paris.

Collagène : quels sont ses bienfaits pour la peau et les cheveux ?
© yulisitsa

Si le collagène est un actif star en cosmétique, ce n'est pas un hasard. Cette protéine d'origine naturelle est l'une des principales composantes de la peau, garante d'un épiderme tonique et rebondi. 

Le collagène, qu'est-ce que c'est ?

"Le collagène est une protéine constituée d'acides aminés. Cette protéine est synthétisée par les fibroblastes, les cellules du derme qui fabriquent aussi les fibres d'élastine. Ces fibres de collagène et d'élastine procurent à la peau ses propriétés mécaniques de résistance et de souplesse. Il existe différents types de collagènes qui sont constitutifs des organes mais aussi des os et des cartilages."

Quelle est la fonction du collagène ?

Le collagène produit par les fibroblastes assure la cohésion et la régénération des cellules. Avec le temps, ces fibres ralentissent leur production. Résultat ? "Le vieillissement cutané se traduit par une dégradation des fibres collagène et donc une diminution de l'élasticité de la peau. L'épiderme perd aussi en épaisseur avec environ 6% de perte par décennie" explique Nadine Pomarède.

Comment stimuler le collagène ?

Pour ralentir le vieillissement cutané et retarder l'apparition des rides profondes, il est possible de stimuler la production de collagène. La dermatologue parisienne suggère tout d'abord de recourir à l'auto-massage. Pratiquée régulièrement, cette technique permet de relancer la microcirculation et la production d'élastine et de collagène pour un tissu plus tonique. Ensuite, l'experte recommande les injections d'acide hyaluronique : "non seulement l'acide hyaluronique réhydrate, comble ou restaure les volumes, mais il stimule aussi la fabrication de son propre collagène".

Comment ralentir la perte de collagène ?

"Arrêter la consommation de sucres rapides qui se fixent sur les protéines du derme (et donc les fibres collagènes et élastiques) et les détériore permet de freiner la diminution de collagène", note Nadine Pomarède. Et d'ajouter "attention également à l'exposition solaire et au tabac. Enfin, c'est important d'adopter une alimentation riche en antioxydants pour limiter la dégradation des fibres collagène par les radicaux libres. On fait le plein de fruits et légumes, d'épices et d'herbes comme le curcuma, l'origan, le gingembre, la coriandre, le persil, le basilic..." 

Comment consommer du collagène ?

Pour pallier le manque de collagène produit par notre corps, il est possible de recourir à des substituts. Le collagène marin est par exemple une excellente alternative. Si le collagène contenu dans les cosmétiques (crèmes ou masques), agit comme un anti-âge hydratant et lissant, celui-ci est également disponible sous la forme de compléments alimentaires à base de peptides de collagène bioactifs, qui atteignent les couches plus profondes de l'épiderme. On en trouve sous la forme de comprimés, en poudres à mélanger dans de l'eau, ou en gels à boire. Côté soin des cheveux, consommer du collagène s'avère aussi être une bonne solution pour pallier à la chute capillaire, fortifier les longueurs et stimuler la repousse. 

En résumé, 5 conseils pour renforcer la production de collagène :

  • Éviter les aliments trop sucrés qui accélèrent le vieillissement cutané
  • Éviter le tabac et les expositions solaires répétées
  • Consommer des aliments antioxydant
  • Pratiquer l'auto-massage
  • Pallier la chute de collagène du corps par un substitut cutané (cosmétiques) et/ou par voie orale (compléments alimentaires).

Remerciements : Nadine Pomarède, dermatologue à Paris

Ingrédients cosmétiques