Quels sont les secrets d'un maquillage sunkissed ?

Qui n'a pas envie d'avoir un teint doré comme après un week-end au soleil ? C'est justement l'objectif du " sunkissed ". Elsa Durrens, make-up artist Chanel, nous donne les clés pour ensoleiller notre visage.

Quels sont les secrets d'un maquillage sunkissed ?
© Chanel beauté

" Sunkissed " est le terme en anglais pour désigner un visage " embrassé par le soleil ". On reproduit le bronzage obtenu naturellement après un temps d'exposition. " Le teint est chaud, brillant et légèrement hâlé " complète Elsa Durrens. Si ce maquillage plaît, c'est parce qu'il est très flatteur et qu'il  met en valeur toutes les carnations. Toujours dans l'esprit du maquillage nude, il sublime les traits sans que le maquillage ne se voit. Pour adopter les bons gestes et choisir le produit adéquat, découvrez nos conseils.

Quel produit choisir pour son sunkissed ?

Il existe différentes textures :  crèmes, fluides, poudres, soins aux  finis pailletés. Il n'est pas question de tout mettre. Deux produits c'est déjà très bien, surtout si leurs actions se complètent.   

  • La crème bronzante (autobronzant). Elle laisse un voile rehaussant légèrement la carnation. Elle convient à tous les types de peau. Elle se dépose au pinceau floutteur sur l'ensemble du visage ou uniquement sur les zones bombées, dans un mouvement de balayage.
  • L'eau ou fluide teintée. C'est la solution express parce qu'elle est rapide et facile à appliquer et se substitue volontiers au fond de teint. Les peaux à imperfections l'aiment particulièrement car elle a une légère couvrance.
  • La poudre de soleil. Elle ne matifie pas même si c'est une poudre. Une base grasse en dessous (fond de teint ou crème de jour) est nécessaire pour bien accrocher la peau. Elle s'applique au pinceau selon la technique du 3 : front, nez et menton (zones bombées prenant naturellement le soleil). Mieux vaut avoir la main légère et en remettre dans la journée si nécessaire.

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

  • Le choix de la teinte : " La bonne teinte, quelle que soit la formule, est de deux tons au-dessus de sa carnation. Au-delà, cela demande un peu d'expertise " nous confie la make-up artist.
  • Attention aux produits pailletés. Il existe des textures très irisées contenant des paillettes qu'il faut manipuler avec précaution. Le fini n'est pas naturel et on voit tout de suite le maquillage. On les garde en guise d'enlumineur pour sculpter le visage. Et si on aime que ça brille, mieux vaut opter pour les micro-nacres plus discrètes.  Enfin, on n'oublie pas d'en déposer partout : à la racine des cheveux, le cou, le décolleté et aux extrémités près des oreilles. Sinon, il y aura un contraste de couleur.

Quel maquillage sur le reste du visage ?

Le blush est très important sur le haut des joues et sur l'arête du nez.  Il contribue à l'effet bonne mine naturel " rappelle notre experte. " Pour un teint clair, les tonalités pêche ou rosées sont les plus adaptées. Pour une carnation plus mate, les couleurs terre de Sienne ou bois de rose réveillent la mine ". Sur les yeux, un fard gras ou nacré ajouté à un peu de mascara seront très jolis. Et pour la bouche, on accentue la fraîcheur avec des baumes aux teintes fruitées de rouge orangé ou de corail.

Maquillage teint