Bien choisir son tapis de sport

Indispensable pour de nombreuses activités, le tapis mérite qu'on le choisisse bien, pour qu'il accompagne parfaitement notre pratique.

Bien choisir son tapis de sport
©  iakovenko

Pourquoi faut-il bien choisir son tapis de sport ? 

Si on pense parfois couleurs et motifs avant tout, le choix doit plutôt être technique et s'adapter avant tout aux impératifs de la pratique et de l'utilisation qu'on en a (chez soi ou en cours, plus ou moins fréquemment), quitte à sortir sans hésiter des premiers prix si on est sportive assidue. Une matière écologique et durable peut aussi être importante pour sa conscience de green sportive. Un tapis bien choisi, c'est clairement plus de plaisir pendant la pratique ! La bonne initiative ? Essayer ceux des amies qui pratiquent la même discipline, tester ceux mis à disposition dans les salles qu'on fréquente. Qu'on fasse du fitness, des abdos tous les matins, du yoga ou du stretching, le tapis reste l'accessoire indispensable. Quelques repères pour faire son choix…

Faire attention à l'épaisseur 

Un détail ? Certainement pas ! C'est en effet une question de confort car s'il est trop fin, on peut facilement avoir mal aux genoux, aux coudes, au dos, aux fesses, ou même être inconfortables sur certaines postures assises ou allongées. Plus la discipline est lente et mieux il vaut que le tapis soit épais, surtout si vous avez un sol bien dur, comme un carrelage. Pour méditer, faire du Pilates, des yogas lents (yin yoga, restauratif, ou nidra) ou de la gym douce à la maison, on préfère un tapis de 10 mm d'épaisseur au moins (on en trouve même de 2 cm, presque des matelas mœlleux !). Pour du fitness ou un yoga tonique, on peut opter pour moins d'1 cm (beaucoup de tapis de yoga font 6 mm).

Bien choisir la matière 

C'est un point essentiel et là encore, tout est question de pratique. S'il ne faut pas glisser lors de certaines activités dynamiques qui font beaucoup transpirer, on choisit principalement un revêtement en microfibre ou polyuréthane où mains et pieds vont pouvoir "accrocher". La mousse PVC, elle, sera souvent plus confortable (cela dépend de son épaisseur et de sa densité) si la discipline est lente et qu'on transpire peu, mais elle s'use plus rapidement (surtout si on l'utilise chaque jour) et n'est pas du tout écologique. On trouve aussi des tapis en caoutchouc naturel ou même en liège. Avantages : ils ne glissent ni dessus quand on transpire… ni dessous car ils tiennent bien au sol en cas de parquet ou carrelage, et ont un bon amorti, même assez fins. De plus, ce sont des matières naturelles et écologiques qui ne risquent pas de sentir "la chimie" (ce qui arrive parfois avec les matières synthétiques), ne s'usent pas trop vite et s'entretiennent facilement.

Penser au rangement et au transport

Il faut pouvoir ranger son tapis roulé et le protéger de la poussière… ou des intempéries si on l'emmène avec soi au sport ou au studio de yoga. On opte donc pour un modèle livré avec une sangle et on s'offre éventuellement un sac de rangement (on en trouve de très bien conçus pour transporter son matériel). Bon à savoir : plus le tapis sera épais, plus il prendra de place une fois roulé ! Quand au poids, il dépend de l'épaisseur mais aussi et surtout de la matière : la mousse reste plus légère alors que certains tapis fins ont une densité importante et sont bien plus lourds : c'est le cas du caoutchouc, qui pèse rapidement sur l'épaule. Mieux vaut donc toujours regarder le poids du tapis avant d'acheter car si on pratique 3 fois par semaine hors de chez soi, on peut souffrir ! On trouve également des tapis de fitness ou de yoga "de voyage" (donc pliables), mais ceux-ci sont de simples nattes : très peu encombrants donc pratiques pour les vacances et déplacements mais aussi très fins, ils ne sont pas vraiment confortables au quotidien.

Sport et exercices