Où revendre ses vêtements ?

Des placards qui débordent ? Il ne reste plus qu'à faire un peu de place et récolter peu d'argent en revendant vos habits dans ces adresses idéales, même pour les plus flémardes.

Où revendre ses vêtements ?
© 123RF/maridav

Selon l'IFM (l'Institut français de la mode), le marché des vêtements d'occasion en France s'élevait à 1 milliard d'euros en 2018. Habits pour bébés, sacs de luxe, sneakers rarissimes, mais aussi vêtements de fast fashion qui après quelques sorties hors du placard y restent planquées pour toujours. Heureusement, les solutions pour leur offrir une seconde vie se multiplient. Si l'on n'a pas envie de tout donner à des associations (Emmaüs ou encore Oxfam revendent par exemple une grande partie des dons de vêtements qui leur sont faits afin de financer leurs activités caritatives), il existe plusieurs solutions pour revendre les pièces qui s'accumulent dans nos dressings.

En magasin

Bien connus des fans de mode, les dépôts-vente permettent souvent de trouver des pièces vintage siglées à petits prix. Et pour celles dont les commodes ne ferment plus, c'est aussi un endroit tout indiqué pour revendre ses vêtements. On y laisse les habits dont on souhaite se délester et lorsqu'ils trouvent un nouveau propriétaire, le dépôt-vente nous verse le fruit de la transaction moins une commission, généralement un pourcentage du prix de vente fixé au préalable par la boutique.

Vendre ses vêtements en magasin, c'est aussi possible grâce à des enseignes telles que Cash Market, Cash Markers, Cash Converters… Bref, des boutiques qui intègrent le mot "cash" à leur nom et reprennent aussi bien des produits high-tech que de l'électroménager ou des vêtements, en payant en cash, évidemment. C'est d'ailleurs avec Cash Converters que Carrefour a noué un partenariat début 2020. L'entreprise expertise les biens dont les clients de Carrefour veulent se séparer. Puis, ces produits sont vendus dans les tout nouveaux espaces de seconde main que le géant français de la distribution commence à introduire dans ses hypermarchés.

Pour vendre ses affaires rapidement, certains pensent à vendre leurs vêtements au kilo ou vendre leurs vêtements dans une friperie. Une tâche souvent ardue, surtout lorsqu'il s'agit de vider des valises remplies de pièces de fast fashion. Dans ce cas-là, miser sur Internet et la vente par lots de vêtements sur Le Bon Coin ou eBay peut s'avérer judicieux.

En ligne

En France, plus d'un achat sur deux de vêtements d'occasion s'effectuerait sur Vinted. Un chiffre qui donne le vertige tant la plateforme lituanienne s'est imposée dans nos quotidiens en une bonne dizaine d'années. On y trouve de tout : des pièces pour homme, femme, enfant et bébé à tous les prix. C'est surtout là que l'on se débarrasse des vêtements de fast fashion dont on ne veut plus.   Les sacs à main et autres articles haut de gamme pourront sans mal trouver acheteur sur des sites spécialisés comme Collector Square ou Vestiaire Collective, qui propose un service d'expertise et rassure les acheteurs, inquiets d'acquérir des contrefaçons.

Pour les flemmardes, direction Jaiio qui propose de vous faciliter la tâche en venant à domicile chercher les vêtements.

Sur Internet, les marques créent aussi leurs propres espaces de revente. C'est ce que propose Balzac Paris, Okaïdi avec sa plateforme Ïdtroc, mais aussi By Kiabi, Seconde Vie by Maison 123, 2nd Jacadi ou bien encore Camaïeu & Cie pour ne citer qu'eux.

Comment choisir