Kamasutra paresseux : 5 positions passives et lascives

Quelles positions propose le Kamasutra quand on veut faire l'amour en toute passivité ? Voici les 5 étreintes pour vous la jouer paresseuse avec, bien sûr, la complicité de votre partenaire !

Kamasutra paresseux : 5 positions passives et lascives
© Mathilde Morieux

Il n'y a pas de règle quand on fait l'amour. Les câlins se décident et se dessinent selon l'état d'esprit du moment, selon les attentes respectives des amants. Vous avez envie, en ce moment, de vous la jouer paresseuse, passive, contemplative pendant que votre partenaire prend les choses en main ? Laissez-vous guider pour découvrir les 5 galipettes du Kamasutra paresseux ou lascivité rime avec passivité.

Les positions pour "paresseuses"

Ça pourrait commencer ainsi : "Chéri, ce soir j'aimerais que tu t'occupes de moi". Voilà une bonne entrée en matière. Les choses sont dites, les règles sont fixées. Monsieur adhère ? Certainement ! Et si vous commenciez par réclamer un massage, histoire de vous mettre tous les deux dans le bain ?  Histoire de vous détendre, de vous trouver en conditions. Positionnez-vous sur le dos et laissez-vous envahir par le désir pendant que les mains de votre amant parcourent, caressent votre épiderme… Viendra alors le moment où votre énergique partenaire vous demandera de vous retourner, de vous mettre sur le ventre… C'est à cet instant que les choses sérieuses pourront commencer…

Le missionnaire… oral !

missionnaire-oral-cunnilingus-position-kamasutra
Missionnaire oral (ou cunnilingus) © Mathilde Morieux

Vous connaissez la position ultra classique du missionnaire n'est-ce pas ? Vous êtes allongée sur la dos et monsieur se positionne entre vos jambes. Mais dans la version orale de cette position, le sexe de l'homme est remplacé par sa bouche, ses lèvres, sa langue. On parle donc de cunnilingus. Ainsi vous êtes étendue, détendue, paresseuse et, les paupières closes, vous percevez le souffle chaud de votre amant sur votre pubis, puis sa langue se poser sur vos lèvres… Un sourire se dessine sur votre visage. En fait, vous avez, en quelques sortes, le sourire aux quatre lèvres, celles d'en haut comme celles d'en bas… Votre corps, inerte, ne peut s'empêcher de frissonner. Dans votre totale passivité, on vous entendrait presque murmurer la fameuse chanson de Caroline Loeb, C'est la ouate :

Paresseuse
Par essence elle est paresseuse
Est-ce vraiment la paresse
Ou trop de quoi ou qu'est-ce...
Apparemment elle est heureuse
C'est la plus heureuse des paresseuses

Vous êtes-vous abandonnée aux caresses ? Avez-vous joui sous la langue de votre compagnon ? Non, pas cette fois car vous souhaitez que les ébats continuent. Mais un changement de position s'impose. Votre amant, toujours soucieux de jouer les maîtres de cérémonie et de préserver votre état d'esprit de paresseuse, vous propose alors une autre approche.

Le coquillage Kamasutra

coquillage-position-kamasutra
Position sexuelle du coquillage © Mathilde Morieux

Monsieur a bien compris qu'il n'est pas encore temps de vous brusquer. Aussi, alors que vous êtes toujours allongée sur le dos, il se met à genoux, relève délicatement vos jambes, les écarte puis fait reposer vos cuisses sur les siennes. Sa pénétration est ainsi plus profonde que celle (un peu ennuyeuse) de la position du missionnaire. Vous sentez son sexe chaud s'immiscer dans votre intimité. Il va profondément mais langoureusement. Lors des va-et-vient, sa verge frotte, appuie doucement contre vos parois. Une fois sur la gauche, une autre fois sur la droite. Avez-vous toujours les yeux clos ? Quelle importance, vous êtes la reine. Une reine délicieusement paresseuse… Vous n'avez plus la moindre volonté et c'est un état merveilleux. Une citation vous vient à l'esprit. De qui est-elle ? Peu importe, elle est déjà en train de s'évanouir… Certaines paresseuses qui ont égaré leur volonté ne feraient pas deux pas pour la retrouver…

Le cavalier à la barre

cavalier-a-la-barre-position-kamasutra
Position sexuelle du cavalier à la barre © Mathilde Morieux

Votre amant est, pour vous, aux petits soins. Et, pour votre plus grand bonheur de paresseuse assumée, il vous met légèrement sur le côté, déploie, allonge une de vos jambes sur laquelle il se met à cheval et prend l'autre en position verticale pour l'accoler à son torse. Ainsi il peut continuer de vous pénétrer, de caresser votre clitoris, votre ventre, vos seins. Dans votre tête, le silence s'est installé. Plus une pensée ne vient perturber votre plaisir. Vous sentez les doigts de votre amant pincer vos tétons alors que son sexe vous fouille, vous explore… Vous n'êtes plus que sensations. Sensations et frissons. Depuis combien de temps êtes-vous en train de faire l'amour ? Voilà le cadet de vos soucis…   

La position de la cuillère

cuillere-position-kamasutra
Position sexuelle de la cuillère © Mathilde Morieux

L'homme vous libère de son étreinte. Alors que vous restez allongée sur le côté, il se place derrière vous. La forme de son corps vient épouser le vôtre. On appelle cela la position de la cuillère, chère aux paresseuses mais également aux femmes enceintes. Certains lui donnent un autre nom, plus figuratif : la position 99. Encore une fois, vous n'avez rien à faire si ce n'est de jouir des baisers, des morsures que votre amant vous prodigue dans le cou, sur la nuque, sur votre oreille alors que son sexe vous pénètre. Vous êtes littéralement emboîtés l'un à l'autre. Votre souffle devient rauque. Votre amant, de sa main libre et chaude, attrape un de vos seins et le pétrit. Le rythme de la pénétration s'accélère. Mais il se retient car il ne vous sent pas encore prête à le rejoindre… Pendant de longues minutes il vous prend, vous possède encore et encore… C'est votre chevalier servant et ce statut l'honore…

La position de l'éléphant

elephant-position-kamasutra
Position sexuelle de l'éléphant © Mathilde Morieux

Le désir est son paroxysme, le plaisir approche, l'orgasme se dessine… Votre amant prend l'initiative (n'est-ce pas son rôle aujourd'hui) de vous étendre sur le ventre. Il s'allonge sur vous en s'appuyant sur ces avant-bras afin que vous ne soyez pas écrasée sous son poids. Il a pensé un moment vous amener à lui offrir votre cambrure en vous proposant la position de la levrette mais il s'est ravisé (quel gentleman !) pour que vous puissiez vivre votre trip de paresseuse jusqu'au bout. Il hésite entre la sodomie ou la pénétration vaginale. Il choisit la seconde pour éviter à votre corps de se contracter. Sa pénétration est profonde. Vous sentez le poids de son corps, sa peau contre la vôtre, son souffle sur votre nuque. Il va jouir. Vous aussi.

Vous êtes allongés tous les deux sur le lit. Le repos de la paresseuse et du guerrier. Vous repensez à cette succession de positions passives que vous avez partagées avec votre amant. Ce dernier vous demande pourquoi vous souriez. Les yeux brillants, vous répondez : "La prochaine fois, on inverse les rôles"…

Positions sexuelles du Kamasutra