4 positions sexuelles à tester quand on a trop mangé

Faut-il se priver de sexe après un burger au Cantal, le bœuf bourguignon de mamie ou le japonais à volonté du coin ? Sûrement pas. Ce n'est pas parce qu'on a le ventre plein qu'on ne peut pas faire l'amour. Quatre positions à privilégier pour poursuivre la journée sur le thème du plaisir… et de la cuisine.

4 positions sexuelles à tester quand on a trop mangé
© 123RF

L'hiver revient, la raclette aussi. Pour autant, doit-on se détourner d'un rapport sexuel sous prétexte qu'on a le ventre plein ? Si l'important est d'écouter son corps, voyons un peu s'il a envie d'une partie de jambes en l'air (enfin pas trop en l'air quand même) ou d'un jus de citron pour faire passer le tout. Quoi qu'il en soit, si le corps nous en dit, le sexe est loin d'être incompatible avec un estomac repu. Il suffit simplement d'y aller tranquille et d'opter pour la bonne position du Kamasutra, celle qui respectera nos ventres et ne les retournera pas. Découvrez 4 positions idéales à pratiquer après le repas et avant de dormir.

Position sexuelle : une cuillère

Rien de mieux que le sexe tendre et doux. Car on le sait : si on a trop mangé, il est préférable d'éviter les pirouettes au risque de secouer son estomac. La position de la cuillère a donc tout compris : tandis que notre partenaire s'allonge derrière nous et que nos deux têtes reposent sur l'oreiller, nous optons pour un va-et-vient aussi doux et fondant que la mousse au chocolat qui traîne encore sur nos lèvres.

Le truc en plus : on en profite pour stimuler ses parois vaginales, ça change des allers et retours qui nous en demandent beaucoup. En somme, quelques ronds de pénis pourraient bien nous procurer de nouvelles sensations.

Position sexuelle : à table

Pour digérer, on nous conseille souvent de marcher. Ça fait descendre, comme on dit. Alors pourquoi ne pas pratiquer le sexe debout ? Même pas besoin de quitter la cuisine. De toute façon, on a la flemme, on est lourd. Alors on peut se remettre à table, histoire de continuer sur notre lancée gourmande : nous posons nos fesses sur le bord de la table, tandis que notre partenaire, pieds au sol, se place devant nous.

Le truc en plus : on peut aussi être tous les deux debout, à condition d'avoir un peu de forces dans les bras et de quoi contracter nos abdos. Là, on participe activement au processus de digestion.

Position sexuelle : sans les mains

Manger sans les mains, rien de plus délicieux. Alors osons le sexe oral et un petit 69, au calme. Fellation et cunnilingus nous permettent de garder le ton sans geste brusque. On déguste, tranquillement allongés. Seules nos bouches, plutôt bien échauffées, travaillent à donner du plaisir tandis qu'on en reçoit sans bouger.

Le truc en plus : si on n'a pas pris de dessert, lavez et épluchez quelques fruits que vous disposez sur le corps de votre partenaire. Avant d'en venir au 69, un petit jeu érotique peut faire son effet.

Position sexuelle : le petit four

Les apéros dînatoires, c'est excellent. On se goinfre à l'apéro et on oublie le schéma entrée-plat-dessert-digestif. Le sexe, c'est pareil, ça mérite d'être déstructuré. Alors pourquoi ne pas profiter d'une sexualité de caresses. Les préliminaires sont censés nous mettre en appétit alors qu'ils sont déjà extrêmement nourrissants (et portent mal leur nom) et que nous n'avons pas besoin de pénétration pour prendre notre pied.

Le truc en plus : ne pas se déshabiller entièrement. On dégrafe un soutien-gorge mais on garde le tee-shirt, on baisse pantalon mais on ne retire pas ses bottes. Un moyen de nous économiser et de faire monter la température tant il reste à découvrir…

Positions sexuelles du Kamasutra