Tatouage de la zone oculaire : dangers et précautions

Que ce soit un dessin près de l'oeil, une coloration pour camoufler des cernes ou de l'encre injectée dans l'oeil, un tatouage sur la zone oculaire peut s'avérer très dangereux et conduire à la cécité. Entre douleur et précautions à prendre, on vous en dit plus sur le tattoo de la zone oculaire.

Tatouage de la zone oculaire : dangers et précautions
© Siarhei Lenets

La zone oculaire est une partie très sensible du corps en raison de sa peau fine. Y réaliser un tatouage est donc un acte fort et irrémédiable que doit être réfléchi en amont. Si vous souhaitez faire un tatouage près de la zone oculaire, voici les pratiques exercées et leurs dangers à connaître.

Le tatouage de larme au niveau de l’œil

Les plus téméraires se font tatouer un dessin ou une phrase autour de la zone oculaire, que ce soit sous l’œil, sur les tempes ou le long d'un sourcil. Parmi les motifs les plus appréciés, on remarque la larme encrée sur le coin externe de l’œil, qui renferme une symbolique forte. A l'origine, ce sont les prisonniers qui arboraient ce tatouage pour indiquer qu'ils avaient déjà commis un meurtre. Souvent remplie à l'encre noire, la larme peut aussi être dessinée vide afin de signifier une tentative d'assassinat sur un proche et une volonté de vengeance.

Aujourd'hui, le tatouage d'une larme au coin de l'oeil a perdu son sens premier, représentant désormais les larmes versées en raison du décès d'un proche ou des difficultés de la vie. Réaliser près de l'oeil, ce type de tatouage doit être fait par un tatoueur familier à la zone oculaire pour éviter les mauvaises surprises et une douleur inutile.

Le tatouage d'anti-cernes

Parmi les tatouages réalisés sur la zone oculaire, on compte aussi le tatouage d'anti-cernes qui consiste à colorer les cernes afin de les camoufler. Il ne s’agit pas d’une micro-pigmentation, utilisée pour le maquillage permanent, mais d’un tatouage réalisé avec les pigments traditionnels des salons de tattoos. Le tatouage d'anti-cernes est indécelable car des pigments identiques à la carnation de la personne tatouée sont appliqués sur les cernes existantes. Ainsi, l'illusion est parfaite.

Technique encore peu pratiquée, le tatouage d'anti-cernes peut être désagréable car la peau sous les yeux est très fine et sensible. De plus, il est important de souligner qu'avec le temps la peau change et se relâche. De quoi douter des résultats du tatouage d'anti-cernes sur le long terme...

Le tatouage dans l’œil

Devenue une mode aux Etats-Unis, le tatouage de l’œil soulève de nombreuses inquiétudes. Cette pratique consiste à injecter de l’encre sous la conjonctive, la membrane transparente qui recouvre le blanc de l’œil. Plusieurs injections sont nécessaires afin de colorer la sclère qui forme le blanc de l’œil.

Effectué sans anesthésie locale, ce type de tattoo n'est pas douloureux mais reste très risqué car réalisé par des tatoueurs non formés aux dangers ophtalmologiques. Toute erreur peut conduire à des inflammations, des conjonctivites et, dans le pire des cas, à la cécité. Le tatouage dans l’œil est donc absolument déconseillé par le corps médical.