Meghan Markle, l'actrice devenue femme du prince Harry et duchesse de Sussex

Pas une journée sans que la presse ne se fasse l'écho de rumeurs sur la nouvelle duchesse de Sussex. Mystérieuse, voire secrète, Meghan Markle, maman du petit Archie, est l'énigme de la famille royale britannique avec laquelle elle a finalement pris ses distances. Désormais privée de ses titres officiels, Meghan Markle pourrait bien encore nous surprendre...

Meghan Markle, l'actrice devenue femme du prince Harry et duchesse de Sussex
© Kirsty Wigglesworth-PA Wire/ABACAPRESS

Les dernières news sur Meghan Markle

  • Date de naissance : 04/08/1981
  • Lieu de naissance : Los Angeles (Etats-Unis)
  • Signe astrologiqueLion
  • Taille : 1,68 m

L'ambition d'une petite fille

Fille de Doria Loyce Ragland, professeur de yoga afro-américaine, et de Thomas Wayne Markle, directeur de la photographie d'origine anglaise, allemande et irlandaise, Meghan Markle voit le jour à Los Angeles. Régulièrement présente auprès de son père sur le tournage de Mariés, deux enfants, la fillette se prend au jeu du spectacle. Ce n'est pourtant pas en tant qu'actrice qu'elle se fera connaître mais comme militante. A l'âge de 11 ans, Meghan écrit à Hilary Clinton ainsi qu'au président de Procter & Gamble pour demander la suppression d'une publicité qu'elle estime sexiste. Diplômée en théâtre et en relations internationales à l'université Northwestern de Chicago, Meghan renonce à une carrière politique pour se consacrer au cinéma. C'est un parcours erratique qui l'attend durant de nombreuses années. Abonnée à la figuration ou aux petits rôles, elle apparaît dans divers films et séries tels que A lot like love (2005), Les Experts : Manhattan (2006) ou FBI Portés disparus (2009), sans parvenir à percer. Ce n'est qu'en 1991, après dix années d'obstination que Meghan décroche le rôle de sa vie. Prêtant ses traits à Rachel Zane dans la série Suits, l'actrice accède enfin à la célébrité. Si son mariage avec Harry a mis un terme provisoire à sa carrière d'actrice, Meghan ne semble pas renoncer totalement à ses premières amours. Ainsi est-elle la voix off du film Elephants sorti en 2020. Ayant échappé à l'emprise de la famille royale, nul ne peut dire si cette incursion dans l'univers cinématographique sera un fait isolé...

Meghan et Harry : une rencontre royale, sous forme de "coup monté"

Les amours de Meghan seront à l'image de sa trajectoire professionnelle : contrariées. Mariée au producteur californien Trevor Engelson en 2011, Meghan divorce deux ans plus tard. Sa relation avec le chef culinaire Cory Vitiello débutée en 2014 tourne court en 2016. Mais cette même année lui portera chance. Interrogée par la BBC en novembre 2017 sur les circonstances de sa rencontre avec le prince Harry, Meghan Markle déclare avec une effronterie amusée : "C'est clairement un coup monté, un rendez-vous arrangé". C'est en effet par l'entremise de Violet Von Westenholz, amie d'enfance du prince Harry et relation professionnelle de Meghan Markle, que l'actrice et le prince se découvrent.

3 milliards de téléspectateurs pour le mariage de l'année

Le 19 mai 2018, le mariage tant attendu du prince Harry et de Meghan Markle est célébré à la chapelle Saint-Georges à Windsor. C'est au bras du prince Charles que Meghan s'avance vers l'autel pour rejoindre Harry. Vêtue d'une robe de mariée Givenchy à la discrétion intemporelle, arborant sa superbe bague de fiançailles parsemée de diamants, Meghan subjugue les Britanniques. Entre tradition et modernité, la cérémonie marque les esprits : la présence d'un pasteur afro-américain et d'une chorale gospel sonne l'heure du multiculturalisme.

Archie, l'enfant de l'ombre

Annoncée le 15 octobre 2018 sur les réseaux sociaux, la grossesse de Meghan Markle créé l’événement et déchaîne déjà les spéculations. L'accouchement a lieu le 6 mai 2019. Septième dans l'ordre de succession, Archie Harrison Mountbatten-Windsor ne sera présenté au public que deux jours plus tard. Secrets, Meghan et Harry le sont et le resteront. Le 6 juillet 2019, le baptême du jeune Archie se déroule dans la plus stricte intimité.

Une épreuve attend Meghan à l'été 2020. Enceinte de son second enfant, elle est victime d'une fausse couche qu'elle commentera en ces termes : "Je savais, comme je serrais dans mes bras mon premier enfant, que j'étais en train de perdre le second". Une perte douloureuse. L'annonce officielle d'une nouvelle grossesse le 14 février 2021 a réjoui les fans de la Duchesse de Sussex.

Le scandale du #Megxit

Au fil du temps, les tabloïds dépeignent une Meghan Markle capricieuse et manipulatrice. Face au harcèlement de la presse à scandale, l'épouse de Harry fait part de son mal-être dans un documentaire sur son séjour en Afrique du Sud et précise qu'elle "ne va pas bien". Quelques semaines plus tard, le 8 janvier 2020, l'annonce tombe sur le compte Instagram des Sussex : les parents de Archie souhaitent prendre leurs distances avec la famille royale. Une révélation inattendue qui scotche la Queen, que les époux Sussex n'avaient pas pris la peine de prévenir à l'avance. Shocking ! Un vent de panique souffle sur l'Angleterre et la famille royale doit rapidement clarifier la situation. Elisabeth II s'entretient avec son fils, le prince Charles, et ses petits-fils, William et Harry, pour entamer des négociations au sujet de ce que la presse surnomme le #Megxit. Meghan Markle, quant à elle, se trouve au Canada avec Archie.

Finalement, la reine annonce qu'elle retire le titre "d'Altesse Royale" à Harry et son épouse, mais ceux-ci peuvent garder leur titre de noblesse et restent donc les Sussex. Il est annoncé qu'ils rembourseront l'argent public dépensé pour les rénovations de leur résidence à Windsor, Frogmore Cottage, et qu'ils tenteraient d'obtenir une relative indépendance financière. Une nouvelle page se tourne...

Le style subversif d'une duchesse rebelle

Dans le duo de belles-sœurs que forment Kate et Meghan, la première serait la sage, au look plutôt conservateur, la seconde l'indocile. Avant l'officialisation de sa relation avec le prince Harry, l'actrice américaine ose tout : décolletés pigeonnants, robes bustier, tenues moulantes. Si elle s'est conformée au protocole au moment de son mariage, Meghan Markle a laissé libre cours à ses envies lors des sorties non officielles. Le 18 janvier 2019, l'indomptable Meghan arborait donc jean troué et Ray Ban dans les rues de Londres, la liberté en étendard. Depuis le Megxit, on a pu l'apercevoir à Los Angeles en compagnie d'Harry, vêtue d'un pantalon cargo gris, de baskets et d'un haut noir à manches longues, la tête coiffée d'une casquette.

Meghan Markle ou le refus des diktats de beauté

Vegan, adepte de yoga, Meghan Markle tient à conserver une hygiène de vie irréprochable. En juillet 2019, elle s'affiche sans complexe à l'avant-première du Roi Lion, assumant ses kilos de grossesse, déculpabilisant par la même occasion les femmes du monde entier. Adepte des cheveux détachés ondulés, des chignons bas et queues de cheval sur cheveux lisses, Meghan sait mettre son visage fin en valeur, mais n'entend pas le transformer. Fière de ses taches de rousseur comme de son teint, elle s'oppose dorénavant à ce que les photographes éclaircissent la couleur de sa peau ou s'emploient à faire disparaître ses ravissantes éphélides.

Une femme au service des femmes

Une chose est certaine : Meghan, militante féministe dès l'âge de 11 ans, n'a pas attendu l'arrivée du prince Harry pour défendre les causes qui lui sont chères. En 2014 et 2016, elle est invitée à s'exprimer lors des sommets du One Young World sur les thèmes de l'égalité des sexes et de l'esclavage moderne. Devenue ambassadrice de l'Organisation des Nations Unies Femmes pour l'implication des femmes dans la vie politique, Meghan Markle s'est aussi engagée dans l'action caritative au Rwanda lors d'une campagne sur l'eau potable. En 2020, s'adressant aux jeunes de son ancien lycée, Meghan Markle a évoqué ses souvenirs des émeutes de Los Angeles survenues en 1992 en raison d'un crime raciste.  Apportant son soutien au mouvement Black Lives Matter, elle a déclaré : "Je suis désolée que vous deviez grandir dans un monde où ce genre de choses existe toujours."